Ouverture Paris : le CAC40 reste proche des 5.400 points

Ouverture Paris : le CAC40 reste proche des 5.400 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 06 octobre 2017 à 09h30

LA TENDANCE

Les nouveaux sommets historiques atteints hier soir à Wall Street tirent toujours les indices du vieux continent vers le haut ce matin à l'ouverture. Solide sur son gain de plus de 10% depuis le 1er janvier, et restant sur 7 séances de hausses sur les 8 dernières, le CAC40 cède quelques points ce matin (-0,10% à 5.375 points), mais reste tout proche des 5.400 points. La crise politique catalane ne s'est pas traduite boursièrement: hier, la Bourse de Madrid a gommé ses pertes de la veille sur un net rebond. Banco Sabadell, la cinquième banque espagnole, a pris hier soir sa décision : en cas de sécession, elle quittera Sabadell et la Catalogne pour s'installer à Alicante. La barcelonaise Caixabank, troisième banque du pays, doit pour sa part trancher lors d'un conseil d'administration prévu aujourd'hui.

WALL STREET

Les principaux indices boursiers américains ont progressé pour le 8ème jour d'affilée, jeudi, franchissant de nouveaux records historiques à la faveur de statistiques positives pour l'économie américaine (emploi hebdomadaire, commandes à l'industrie). La perspective d'une vaste réforme fiscale aux Etats-Unis a également continué à soutenir les cours. Le dollar est reparti en hausse, de même que les taux d'intérêts et le pétrole. Le cours de l'or noir a profité d'une rencontre à Moscou entre Vladimir Poutine et le roi d'Arabie saoudite. A la clôture, le Dow Jones a avancé jeudi de 0,50% à 22.775 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,57% à 2.552 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a gagné 0,78% à 6.585 pts. Depuis le début de l'année 2017, ces 3 indices grimpent désormais respectivement de 15%, 13,9% et 22%.

ECO ET DEVISES

Les commandes nouvelles à l'industrie manufacturière allemande ont décollé en août, avec un bond de 3,6% par rapport à juillet (consensus +0,7%). La progression a été tirée à la fois par les commandes domestiques (+2,7%) et par les commandes étrangères (+4,3%). En revanche, les commandes nouvelles en provenance de la zone euro se sont contractées de -1%, la dynamique venant des autres régions du monde avec une nette augmentation de 7,7%. Par segments de l'industrie, les biens intermédiaires ont enregistré une hausse de 6,7%, les biens d'équipement de 1,6% et les biens de consommation de 4,8%.

Aux Etats-Unis, le rapport mensuel sur la situation de l'emploi (14h30), les stocks et ventes de grossistes (16h00) et les chiffres du crédit à la consommation (21h00) clôtureront la semaine.

La parité euro / dollar atteint 1,1704 ce matin. Le baril de Brent se négocie 56,94$ et le WTI 50,74$. L'once d'or se traite 1.268$ (+0,01%).

VALEURS EN HAUSSE

* Renault (+0,40% à 85,97 Euros) : le constructeur français vise, à la fin du nouveau plan à six ans dévoilé ce matin, plus de 70 MdsE de chiffre d'affaires annuel et plus de 7% de marge opérationnelle. Cette marge ne descendra pas en-dessous des 5% pendant la durée du plan, tandis que le flux de trésorerie sera positif chaque année.

* Sanofi (+0,30% à 85,93 Euros) : six fonds seraient sur les rangs pour l'activité génériques européenne du groupe. Le laboratoire espère boucler l'opération d'ici la fin 2018, en espérant en retirer 2 à 2,5 MdsE, un montant qui pourrait varier en fonction de l'enveloppe finale car les activités en Russie et en Turquie seraient en balance. Par ailleurs, la justice d'appel américaine a ordonné un nouveau procès et a annulé l'injonction permanente dans le différend concernant les revendications brevetaires d'Amgen relatives à l'anticorps ciblant PCSK9. Les ventes de Praluent pourront donc se poursuivre aux Etats-Unis.

* Iliad (+0,10% à 223,70 Euros) : le groupe a placé 650 ME d'obligations 2024, avec un coupon annuel de 1,5%. Même si la société n'est pas notée par les agences, la demande était très forte : plus de 2 MdsE.

* LDC (+0,05% à 120,80 Euros) : le volailler a enregistré 1,85 MdE de revenus semestriels, un peu plus que prévu. La croissance organique ressort à 5,8%. Il reste prudent sur ses résultats, en raison de l'évolution à la hausse du prix de certaines matières premières et des efforts commerciaux consentis pour soutenir la consommation de volaille. Les objectifs seront précisés lors de l'annonce des résultats du semestre écoulé.

VALEURS EN BAISSE

* ADP (-1,20% à 136,40 Euros) : Le bureau d'études RBC Capital est passé de performance sectorielle à sousperformance hier soir, en coupant son objectif de cours à 115 euros contre 140 euros précédemment. Désormais, 14% des analystes sont positifs, 53% neutres et 33% négatifs sur le dossier.

* Alstom (-0,15% à 36,03 Euros) : le groupe et Thales vont se substituer aux coréens Hyundai Motor et Dongsan Development pour le contrat du métro d'Abidjan, qui représente un chantier de l'ordre de 1,4 MdE. Le ministre des transports ivoirien Amadou Kone a expliqué dans un entretien avec Bloomberg que le consortium initial n'avait pas réussi à réunir le financement nécessaire.

* Crédit Agricole (-0,05% à 15,50 Euros) : la banque verte veut contrer l'arrivée d'Orange Bank en proposant une offre internet proche de celle que va lancer l'opérateur le 2 novembre, ont appris 'Les Echos'. Elle n'irait cependant pas jusqu'à la gratuité proposée par Orange.

* Danone (-0,05% à 68,45 Euros) : la filiale américaine s'est séparée du porte-étendard de ses yaourts Oikos aux Etats-Unis, la vedette de l'équipe de football américain des Florida Panthers, Cam Newton. Le quarterback a dérapé lors d'une interview avec une journaliste en faisant une blague sexiste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.