Ouverture Paris : le CAC40 s'emballe de 1%

Ouverture Paris : le CAC40 s'emballe de 1%
bourse

Boursier.com, publié le vendredi 07 juin 2019 à 09h30

LA TENDANCE

On ne l'attendait pas forcément aussi vigoureuse en préséance, la hausse du CAC40 prend de l'ampleur au fil des minutes ce matin et atteint 1%, à 5.330 points. Une belle progression alors qu'hier la déception régnait suite à la réunion de la BCE, qui par son attitude apparue comme inflexible, avait déclenché des ventes sur le marché. Les investisseurs prennent peu être conscience ce matin que la BCE a tout de même repoussé, de nouveau, l'horizon de relèvement de ses taux!

Mais aujourd'hui, c'est le rapport mensuel sur l'emploi du département du Travail qui sera le principal rendez-vous macro-économique de la séance. Les économistes tablent sur 185.000 créations de postes en mai après 263.000 en avril, d'autant plus que l'enquête ADP publiée avant hier s'est révélée nettement moins bonne que prévu, confortant le scénario d'un assouplissement monétaire.

WALL STREET

Après des débuts hésitants, les indices boursiers américains se sont orientés en hausse jeudi, anticipant des gestes de soutien de la part des banques centrales, après des messages "colombes" de la part de la BCE et de la Fed ces derniers jours. Les statistiques du jour ont dépeint une situation contrastée aux Etats-Unis, tandis sur le front commercial, le Mexique a fait des propositions sur la sécurité frontalière pour tenter d'éviter des taxes dès le 10 juin sur les produits mexicains. Les taux d'intérêts souverains ont repris le chemin de la baisse, anticipant de nouvelles baisses de taux, du moins aux Etats-Unis.

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,71% à 25.720 pts, tandis que le S&P 500 a progressé de 0,61% à 2.843 pts, et que le Nasdaq Composite a avancé de 0,53% à 7.615 pts.

ECO ET DEVISES

Nouvel indicateur de conjoncture décevant en Allemagne. Selon les données de l'Office fédéral de la statistique, la production industrielle, ajustée des prix, des variations saisonnières et calendaires, a rechuté de 1,9% en avril après avoir progressé de 0,5% au mois précédent. Le marché tablait sur un repli limité à 0,5%. En glissement annuel, la production affiche un recul de 1,8% contre -0,4% attendu.

France :

- Réserves officielles de change en mai. (12h00)

Etats-Unis :
- Rapport gouvernemental mensuel sur la situation de l'emploi. (14h30)
- Stocks et ventes de grossistes. (16h00)
- Crédit à la consommation. (21h00)

L'once d'or se traite désormais 1.335$. Le métal jaune a regagné 5% depuis le 21 mai, et ne se trouve plus qu'à 0,6% de son plus haut de l'année, inscrit le 20 février dernier à 1.347,90$ l'once.

De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1263$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 62,47$.

VALEURS EN HAUSSE

Sanofi (+3,40% à 77,58 Euros) : Le conseil d'administration a désigné à l'unanimité Paul Hudson comme Directeur Général du Groupe afin de succéder à M. Olivier Brandicourt qui fait valoir ses droits à la retraite. A compter du 1er septembre prochain, il sera remplacé par Paul Hudson, jusqu'à maintenant Chief Executive Officer de Novartis Pharmaceuticals et membre du Comité Exécutif de Novartis. Agé de 51 ans, Paul Hudson a acquis une forte expérience internationale, notamment aux Etats-Unis, au Japon et en Europe. Il a effectué ses vingt-huit ans de carrière au sein de grands groupes pharmaceutiques tels que Schering Plough, Astra Zeneca et Novartis.

Thales (+1,30% à 101,35 Euros) a finalisé la cession de son activité de modules de sécurité matériels à usage général (GP HSM, General Purpose Hardware Security Module) à Entrust Datacard, un des leaders des solutions d'identification et des transactions sécurisées. Cette transaction répond à l'engagement pris par Thales vis-à-vis de plusieurs autorités de la concurrence de céder cette activité dans le but de préserver la compétitivité du marché des solutions GP HSM, qui lui a permis de finaliser l'acquisition de Gemalto.

Eutelsat Communications (+0,15% à 16,02 Euros) annonce une émission par Eutelsat SA d'obligations senior non assorties de sûretés à 8 ans pour 600 millions d'euros.

BIC (+0,65% à 69,75 Euros) annonce une "nouvelle étape" dans la mise en oeuvre de son plan 'BIC 2022- Invent the Future' destiné à améliorer son efficacité afin de soutenir sa croissance rentable long-terme. Le fabricant de stylos, de briquets et de rasoirs jetables vise la suppression d'environ 450 postes, dont une centaine à son siège de Clichy dans les Hauts-de-Seine.

Plastivaloire (+0,75% à 6,52 Euros) : Le chiffre d'affaires semestriel s'élève à 360,6 ME, soit une croissance de +5,9%, soutenue par l'intégration de TransNav, qui a contribué pour 36,5 ME sur 5 mois (consolidation depuis le 1er novembre 2018). Le résultat net ressort ainsi à 15 ME dont 12,8 ME part de Groupe. Sur le S1 2017/2018, ces chiffres étaient de 25,5 ME et 23,5 ME.

VALEURS EN BAISSE

Ekinops (-1,60% à 3,69 Euros) a bouclé son augmentation de capital par placement privé annoncée hier soir, via la construction accélérée d'un livre d'ordres. L'opération a permis de réaliser une levée de fonds de 7,5 ME.

ANALYSTES

Alphavalue ajuste son objectif sur M6 de 21,5 à 20,7 euros tout en restant à l''achat'.

RBC dégrade Compass à 'performance de marché'.

Oddo BHF réduit son objectif sur Solutions 30 de 13,8 à 11,6 euros mais reste 'acheteur'.

Portzamparc maintient son opinion 'conserver' sur Plastivaloire mais abaisse sa cible de 7,8 à 6,8 euros.

Portzamparc passe à l''achat' sur Guerbet avec un objectif confirmé à 57,1 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.