Ouverture Paris : le CAC40 se reprend dans le sillage de Wall Street

Ouverture Paris : le CAC40 se reprend dans le sillage de Wall Street©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 27 mars 2018 à 09h30

LA TENDANCE

L'heure est à l'apaisement! Le feu qui avait pris sur les marchés dans la crainte d'une guerre commerciale entre les deux premières puissances économiques de la planète est en train de s'éteindre et Wall Street, qui s'est octroyé un très significatif rebond de 3% hier, entraîne les autres places financière à l'image de Paris où le CAC40 reprend 1,55% à l'approche de 9h30. L'indice parisien qui a clôturé sous les 5.100 points lors des deux dernières séances, franchit à nouveau ce seuil symbolique, à 5.150 points. Les annonces viriles de taxes à l'entrée de produits étrangers laissent place, vraisemblablement, à des négociations commerciales pragmatiques, de quoi atténuer les craintes d'inflation et de croissance mondiale en danger. Wall Street donnant plus que jamais le "la" actuellement, il faudra attendre de connaître la tendance à l'ouverture du marché américain, pour imaginer celle qui clôturera à Paris.

WALL STREET

La confrontation commerciale entre la Chine et les Etats-Unis souffle le chaud et le froid sur les marchés financiers mondiaux. Lundi, Wall Street est reparti à la hausse sur fond de rumeurs sur un possible accord évitant une guerre commerciale entre la première et la deuxième économie mondiale. Les poids-lourds "technos", notamment, ont fortement rebondi, à l'instar de Microsoft (+7,5%), Intel (+6,3%) ou encore Apple (+4,7%). Facebook (+0,4%) est parvenu à se stabiliser après son plongeon de l'ordre de 14% en quelques séances avec l'affaire Cambridge Analytica. A la clôture, le Dow Jones a rebondi de 2,84% à 24.202 points (après -1,77% vendredi), tandis que l'indice large S&P 500 a repris 2,72% à 2.658 pts (-2,2% vendredi), et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a flambé de 3,26% à 7.220 pts (après -2,43% vendredi). En attendant, côté valeurs, Casino flambe de plus de 7% suite à l'accord de distribution entre sa filiale Monoprix et Amazon.

ECO ET DEVISES

En Europe, place à la masse monétaire M3 de février (10h00) et aux indices de confiance de mars en zone euro (11h00). Aux Etats-Unis, l'indice S&P Case-Shiller des prix de l'immobilier (15h00) précèdera l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board (16h00) et l'indice manufacturier de la Fed de Richmond (16h00).

La parité euro / dollar atteint 1,2454 ce matin. Le baril de Brent se négocie 70,39$ et le WTI 65,78$. L'once d'or se traite 1.353$ (+0,03%).

VALEURS EN HAUSSE

* Casino (+7,30% à 40,29 Euros) : Amazon et Monoprix ont signé un partenariat commercial visant à proposer les produits alimentaires de Monoprix aux clients du service Amazon Prime Now à Paris et dans sa proche banlieue cette année. Les produits alimentaires Monoprix seront disponibles sur l'application et sur le site Amazon Prime Now au travers d'une boutique virtuelle dédiée.

* Air France (+1,30% à 9,02 Euros) : l'intersyndicale durcit le ton face à sa direction, en appelant à des mouvements de grève les 3 et 7 avril, en plus de la date déjà programmée le 30 mars. Les représentants de 10 syndicats demandent une hausse de salaires de 6%, que la compagnie juge impossible à mettre en oeuvre sa compromettre sa stratégie.

* Euronext (+2,20% à 60,10 Euros) : après Paris, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne et Londres, Euronext accueille Dublin parmi les places fortes, puisque l'opérateur boursier a bouclé le rachat de l'Irish Stock Exchange ce matin, lequel devient d'ailleurs Euronext Dublin. Le principe de l'opération avait été annoncé en novembre dernier pour 137 ME.

* Foncière des Régions (+0,35% à 88,70 Euros) : la société a démarré des discussions exclusives avec Starwood Capital en vue de l'acquisition d'un portefeuille de quatorze hôtels quatre et cinq étoiles situés dans de grandes villes britanniques, a-t-il annoncé dans un communiqué. La foncière estime que la transaction pourrait être finalisée d'ici la fin juin.

VALEURS EN BAISSE

* Neopost (-6,70% à 20 Euros) : la marge opérationnelle annuelle a reculé de 18,6 à 18,2%. Cette année, le chiffre d'affaires devrait continuer à décroître de façon organique tandis que la marge opérationnelle courante se situerait autour de 18%.

* ABC Arbitrage (-3,10% à 6,84 Euros) : Le bénéfice net part du groupe d'ABC arbitrage est passé de 30,5 millions d'euros en 2016 à 18,3 ME en 2017, à cause d'une activité courante bien moins dynamique, 38,5 ME contre 53,3 ME en 2016. Le contexte de marché était particulièrement défavorable, avec des niveaux records de faible volatilité.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU