Ouverture Paris : le CAC40 solide, au-dessus des 6.000 points

Ouverture Paris : le CAC40 solide, au-dessus des 6.000 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 12 mars 2021 à 09h30

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 a rejoint l'équilibre à 6.033 points peu avant 9h30, repartant de l'avant après des premières minutes en territoire négatif. Hier matin, il avait débuté une séance au-dessus des 6.000 points pour la première fois depuis le 21 février 2020. Et il avait clôturé au-dessus des 6.000 points pour la première fois depuis cette même date. Ce faisant, on peut considérer que l'indice parisien a tourné la page d'une année de crise sanitaire qui l'aura fait tomber à 3.632 points mi-mars 2020.

La tendance de fond est toujours positive voire enthousiaste sur les marchés actions alors que les investisseurs ont salué hier soir à New York l'adoption définitive mercredi par le Congrès du plan de relance de Joe Biden contre le Covid-19, qui devrait doper la croissance américaine.

Peu avant, la BCE avait aussi soulagé les investisseurs en annonçant une accélération des achats d'actifs réalisés dans le cadre de son "programme d'achats d'urgence face à la pandémie" (PEPP), même si le montant de celui-ci reste inchangé à 1.850 milliards d'euros. On attend désormais de nouveaux éléments favorables à la poursuite de la hausse, sous peine, sans doute, de céder la place à des prises de bénéfices.

WALL STREET

L'optimisme a dominé à Wall Street jeudi, les indices Dow Jones et S&P 500 s'offrant même de nouveaux records en clôture, tandis que le Nasdaq a nettement rebondi. Les investisseurs ont salué la promulgation jeudi soir par Joe Biden de son plan de relance de 1.900 milliards de dollars pour sortir les Etats-Unis de la crise du Covid-19. Le pétrole a repris son ascension, l'Opep ayant revu en hausse sa prévision de demande de brut en 2021. Les rendements obligataires, calmes en début de séance, sont repartis à la hausse en soirée.

A la clôture, le Dow Jones a gagné 0,58% à 32.485 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 1,04% à 3.939 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a bondi de 2,52% à 13.398 pts.

ECO ET DEVISES

Pas de surprise du côté des chiffres définitifs de l'inflation en Allemagne. Selon les données finales de l'Office fédéral de la statistique, les prix à la consommation ont augmenté de 0,7% en séquentiel en février et de 1,3% sur un an. Harmonisée aux normes européennes, l'inflation annuelle atteint 1,6% le mois passé, comme annoncé initialement.

De son côté, l'économie britannique s'est moins contractée que prévu en janvier, mois au cours duquel les écoles et tous les magasins non essentiels étaient fermés alors que le pays était à nouveau confiné pour faire face à la pandémie de coronavirus. Le PIB a ainsi diminué de 2,9% sur la période après un gain de 1,2% en décembre, a annoncé l'Office national de la statistique. Les économistes tablaient sur une baisse de 4,9%. L'économie est désormais inférieure de 9% à son niveau de février 2020, avant que la pandémie ne frappe. Si la construction a progressé de 0,9% en janvier, le secteur des services a enregistré un déclin de 3,5% alors que l'activité dans le secteur industriel a reculé de 1,5%.

Etats-Unis :
- Indice des prix à la production. (14h30)
- Indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan. (16h00)

Europe :
- Balance commerciale italienne. (10h00)
- Production industrielle européenne. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1947 ce matin. Le baril de Brent se négocie 69,23$. L'once d'or se traite 1.710$.

VALEURS EN HAUSSE

DBV Technologies (+15% à 10,30 Euros) annonce ses résultats financiers pour l'exercice clos le 31 décembre 2020. Au 31 décembre 2020, la trésorerie et les équivalents de trésorerie s'élevaient à 196,4 millions de dollars, contre 193,3 millions de dollars au 31 décembre 2019. En 2020, les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles se sont élevés à (160,9) millions de dollars en IFRS et à (165,6) millions de dollars en U.S. GAAP et les flux de trésorerie liés aux activités d'investissement se sont élevés à (2,9) millions de dollars. En IFRS, la perte nette s'est élevée à (159,4) millions de dollars au 31 décembre 2020, contre (172,5) millions de dollars au 31 décembre 2019.

M6 (+5% à 18,92 Euros) : mis en vente par son principal actionnaire, l'allemand Bertelsmann, attise les convoitises. Selon le site des 'Echos', presque tous les grands acteurs des médias français auraient déposé des offres pour ce dossier, dont la cession promet de refondre le paysage audiovisuel français. Ainsi, selon 'Les Echos' jeudi soir, Vivendi, TF1, Xavier Niel, et l'homme d'affaires Daniel Kretínský ont tous fait valoir leur intérêt pour M6 qui, outre la chaîne de télévision du même nom, comprend aussi notamment la radio RTL, et les chaînes TV Gulli, 6ter et W9. Le doute subsiste sur le dépôt d'une offre par Altice, le groupe de Patrick Drahi, et l'italien Mediaset, qui sont aussi cités. Ce qui est sûr, en revanche, c'est qu'Altice a regardé le dossier de très près ces dernières semaines. Un groupe de "private equity" serait aussi dans la course, poursuit le quotidien économique.

Technicolor (+0,20% à 2,15 Euros) a réalisé un chiffre d'affaires baisse de 20% à 3 MdsE contre 3,8 MdsE. Les résultats de l'année 2020 sont meilleurs que les objectifs précédemment communiqués avec un EBITDA de 167 ME plus que doublé au second semestre à 115 ME contre 53 ME au premier semestre. L'EBITDA était de -324 ME en 2019. L'EBITA est de -56 ME alors qu'il était attendu à -64 ME. En 2019, il était de 42 ME. Le flux de trésorerie disponible des activités poursuivies avant résultats financiers et impôts s'établit à -124 ME en ligne avec les prévisions. Le résultat net est de -230 ME contre -207 ME en 2019.

Rubis (+1,75% à 41,60 Euros) : Le résultat opérationnel courant de sur l'année écoulée est en retrait de 11% à 366 ME vs. 412 ME. Le résultat net s'inscrit en baisse de 9% à 280 ME.

VALEURS EN BAISSE

EssilorLuxottica (-0,05% à 141,25 Euros) a réalisé un chiffre d'affaires publié de 14.429 millions d'euros, en baisse de 17% à taux de change courants et en baisse de 14,6% à taux de change constants, par rapport à 2019. Ces baisses sont la conséquence des confinements liés au COVID-19 sur l'ensemble des marchés du Groupe durant la première moitié de l'année. La marge brute et la marge brute ajustée se sont élevées respectivement à 58,7% et 58,9% du chiffre d'affaires. Le résultat opérationnel ajusté a atteint 9,5% du chiffre d'affaires. Le résultat net part du groupe, ainsi que le résultat net part du groupe ajusté se sont élevés à respectivement 85 et 788 millions d'euros (le résultat publié reflète également un impact négatif non-cash de 528 millions d'euros liés à l'allocation du coût d'acquisition relatif au rapprochement entre Essilor et Luxottica).

EDF (-1,70% à 10,78 Euros) s'est distingué jeudi à Paris, terminant la séance sur un gain de 10,9% à 10,97 euros. Objets de toutes les attentions depuis de longs mois, les négociations entre Paris et Bruxelles autour de la réforme du nucléaire français et de la réorganisation d'EDF ont progressé et entrent dans leur phase finale, avec une possible conclusion à la fin du mois de mars, ont indiqué à 'Reuters' des sources syndicales au fait du dossier. "Les négociations seraient sur la fin avec des éléments plutôt considérés comme positifs (par le gouvernement)", a indiqué une source syndicale, tandis qu'une autre a évoqué une réunion "conclusive" fin mars, un calendrier potentiel confirmé par une troisième source proche du dossier. Une information qui intervient seulement quelques heures après que le PDG de l'énergéticien, Jean-Bernard Lévy, eut déclaré à 'L'Express' que les "choses n'avancent plus beaucoup depuis la fin de l'automne" entre Paris et Bruxelles, précisant que les négociations se "poursuivent" et que leur issue dépendra de l'"attitude" de la Commission européenne.

Showroomprivé (-5% à 3,15 Euros) : Le chiffre d'affaires 2020 de ressort à 697,5 ME, en croissance de +13,3% par rapport à 2019. L'effet de levier de la croissance associé aux pleins effets du plan de performance 2018-2020 permet à l'EBITDA d'atteindre un niveau record en 2020 de 42 ME, contre -31,4 ME en 2019. Le résultat opérationnel avant coût des paiements en actions et autres produits et charges opérationnels atteint 25,4 ME, en hausse de 72,2 ME par rapport à 2019. Le résultat net ressort à 13,9 ME, soit une amélioration de plus de 84 ME par rapport à 2019...

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Gaumont, SMTPC, Roctool, SergeFerrari Group, i2S, Stef

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Barclays repasse à 'sous-pondérer' sur Renault en ciblant un cours de 35 euros.

Morgan Stanley a initié la couverture de SoiTec avec un avis à "pondération en ligne" avec un cours cible de 180 euros.

La Société Générale repasse d'acheter à 'conserver' sur Scor en ciblant un cours de 32 euros.

Genesta est neutre sur SQLI avec un cours cible qui remonte malgré tout à 22,10 euros.

INFOS MARCHES

Onxeo lance une augmentation de capital à 0,71 euro.

EN BREF

Cerinnov : 5 commandes pour un montant de 2,8 ME.

Sanofi et Translate Bio débutent une phase I/II avec leur candidat-vaccin à ARNm contre la COVID-19.

Umanis : achat de l'ESN Alphonse.

Renault vend sa participation de 1,54% du capital de Daimler.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.