Ouverture Paris : le CAC40 solide, au-dessus des 6.000 points

Ouverture Paris : le CAC40 solide, au-dessus des 6.000 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 16 mars 2021 à 09h30

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 revient sur les 6.050 points en modeste hausse de 0,25% ce matin, mais à distance des 6.089 points touchés hier en séance. L'indice parisien avait par la suite cédé un peu de terrain, alors que les investisseurs ont vu le "10 ans" américain reprendre sa progression. Un "10 ans" américain qui se détend quelque peu désormais à 1,60%, ce qui contribue à aider le Marché, même si ce dernier semble avoir bien digéré, au final, le doublement des taux du "10 ans" américain en l'espace de quelques séances seulement. Il semble aussi avoir intégré une possible hausse de taux de la Fed dès l'an prochain...

L'inquiétude des investisseurs pourrait cependant de nouveau retrouver une source sanitaire puisqu'on redoute les conséquences économiques de la suspension du vaccin AstraZeneca dans de nombreux pays européens. En France notamment où ce vaccin devait être le fer de lance de l'accélération de la vaccination. Sa suspension devrait toutefois n'être que temporaire puisqu'on attend une réponse de l'Agence européenne du médicament en milieu de semaine. Mais même en cas d'avis positif, AstraZeneca a diminué à 30 millions de doses son objectif de livraisons en Europe, contre 120 millions initialement prévues. De quoi ralentir les campagnes de vaccinations, poursuivre le maintien des mesures restrictives et retarder le retour à la normale des économies.

WALL STREET

Après des débuts hésitants, la Bourse de New York a fini lundi sur de nouveaux sommets historiques pour le Dow Jones et le S&P 500 (leurs 3e records d'affilée), tandis que le Nasdaq a poursuivi son rebond après sa récente correction. Les investisseurs saluent les perspectives de reprise soutenues par le plan Biden, reléguant pour l'instant leurs craintes de surchauffe et d'inflation, avant la réunion de la Fed mardi et mercredi. Les marchés surveillent par ailleurs la résurgence du coronavirus en Europe, qui a entraîné de nouvelles mesures de restriction, ainsi que la polémique autour du vaccin AstraZeneca, dont l'administration a été temporairement suspendue dans de nombreux pays européens.

A la clôture, le Dow Jones a avancé de 0,53% à 32.953 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,65% à 3.968 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a progressé de 1,05% à 13.459 pts.

ECO ET DEVISES

L'inflation annuelle a été revue à la hausse par l'Insee en février. Selon les données finales de l'organisme, les prix à la consommation ont augmenté de 0,6% sur un an, comme au mois précédent. L'indice des prix à la consommation est stable sur un mois, après +0,2% en janvier. La baisse des prix des produits manufacturés s'accentue en lien avec l'allongement de deux semaines des soldes d'hiver (-0,9% après -0,4%). Les prix de l'alimentation se replient (-0,2% après +0,4%) et ceux du tabac sont stables. Les prix des services augmentent (+0,2% après +0,1%) et ceux de l'énergie accélèrent (+2,5% après +1,7%).

Harmonisée aux normes européennes, l'inflation annuelle atteint finalement 0,8% (contre +0,7% annoncé précédemment), comme en janvier. Sur un mois, les prix sont stables après +0,3% le mois précédent.

Etats-Unis :
- Prix à l'import et à l'export. (13h30)
- Ventes de détail. (13h30)
- Production industrielle américaine. (14h15)
- Indice du marché immobilier américain de la NAHB. (15h00)
- Stocks et ventes des entreprises. (15h00)

Europe :
- Indice allemand ZEW du sentiment économique. (11h00)
- Indice européen ZEW du sentiment économique. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1922 ce matin. Le baril de Brent se négocie 68,17$. L'once d'or se traite 1.728$.

VALEURS EN HAUSSE

iliad (+5,30% à 162 Euros) affiche de solides résultats économiques en 2020 avec un chiffre d'affaires groupe qui s'est établi à 5,87 milliards d'euros en 2020, en hausse de 10,1%. La hausse de l'EBITDAaL du groupe est de 18,4% à 1,96 milliard d'euros, avec une amélioration de la rentabilité en France (+6% à 2,02 milliards d'euros), une forte réduction des pertes en Italie (-47,2% à 133 millions d'euros) et une première contribution de la Pologne pour 70 millions d'euros. L'objectif d'un cash flow opérationnel en France supérieur à 700 millions d'euros hors activité B2B a été atteint avec 736 millions d'euros (709 millions d'euros y compris B2B). Le résultat net est de 420 millions d'euros, logiquement en baisse en comparaison avec 2019 qui avait bénéficié d'éléments non-récurrent très significatifs (plus-values sur la cession des 70% d'OTF, filiale portant les infrastructures passives mobiles en France, à Cellnex) et plus important que ceux enregistrés en 2020. Le groupe annonce ainsi une hausse du dividende, à 3 euros par action contre 2,60 euros précédemment, qui sera proposé à l'Assemblée Générale qui se tiendra le 2 juin 2021, une hausse qui reflète la confiance du management dans le fort potentiel de croissance rentable du Groupe.

Seb (+0,65% à 141,40 Euros) : Les actionnaires familiaux, signataires du pacte d'actionnaires conclu le 27 février 2019, détiennent de concert 31,9% du capital. Ce concert composé de 260 personnes physiques est organisé autour de Généraction et de Venelle Investissement. Afin de pérenniser le contrôle familial et de renforcer les liens avec le Groupe SEB, les actionnaires familiaux concertistes ont mis en place le 12 mars 2021 une holding familiale de renforcement. Cette holding, dénommée HRC (Holding de Renforcement du Contrôle) a reçu ce même jour une part importante des actions SEB détenues par les concertistes, soit 6,4% du capital, le concert continuant à détenir globalement 31,9% du capital. Il est précisé que HRC est partie au pacte d'actionnaires du 27 février 2019 et est à ce titre membre du concert. Fort de cet actif, et par le recours à la dette, HRC aura pour objet l'acquisition de titres SEB. Cet objectif sera poursuivi dans le temps, de manière progressive et dans le respect des règles boursières.

VALEURS EN BAISSE

Latécoère (-0,60% à 1,958 Euro) : L'EBITDA courant 2020 s'est élevé à -42,6 ME, soit une marge de -10% contre +6,7% en 2019. Les résultats de l'exercice ont été impactés par la réduction substantielle des volumes dans les deux branches du Groupe, l'activité du S2 étant considérablement inférieure à celle du S1 qui avait bénéficié de cadences de production élevées au T1. Le Groupe a compensé l'impact global de ces tendances sur ses marges en prenant des mesures rapides atténuant les effets de la crise. Il a notamment réduit ses effectifs à l'échelle mondiale, revu à la baisse ses programmes d'achat, réduit ses coûts fixes et recouru au chômage partiel dans les pays où cela était autorisé. Le résultat opérationnel courant de l'exercice 2020 s'élève à -74,5 ME, contre +11,8 ME sur la même période de 2019. Les éléments non récurrents de -98,3 ME résultent principalement des coûts de restructuration de -30,2 ME en France et à l'étranger et d'une dépréciation de certains actifs de la division Aérostructures pour -40,1 ME. Des provisions sur stocks de 20,5 ME ont également été comptabilisées sur les stocks de pièces à faible rotation (suite à la révision des cadences de production) et sur le programme Mitsubishi M90 à présent arrêté. Enfin, des coûts d'aménagement et de transferts industriels ainsi que des commissions liés à l'acquisition de l'activité EWIS de Bombardier ont été enregistrés pour 10,6 ME au cours de l'année. Le résultat net du groupe s'élève à -189,6 ME, contre -32,9 ME en 2019, et ce y compris une charge d'impôts de 14,1 ME dont 10,1 ME d'impôts différés.

Neoen (-0,90% à 43,70 Euros) : annonce le lancement d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'environ 600 millions d'euros pour financer son plan de développement. Elle se fait à 28 Euros l'action.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Agripower, Global Bioenergies, Cybergun

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Jefferies est à l'achat sur Danone avec un cours cible ajusté de 66 à 70 euros. Jefferies repasse aussi d'acheter à 'conserver' sur Roche en ciblant un cours de 330 CHF et de 'conserver' à 'acheter' en ciblant 8.850 GBp sur AstraZeneca.

HSBC repasse d'acheter à 'conserver' sur Adecco avec un cours de 69 CHF dans le viseur.

INFOS MARCHES

Natixis : le conseil d'administration recommande d'apporter les titres à l'offre de BPCE.

Saint-Gobain : augmentation de capital réservée aux salariés à 35,81 euros.

EN BREF

Nexity signe les acquisitions des opérations "PARC ACT'Y".

Trigano s'offre trois groupes de distributeurs en France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.