Ouverture Paris : le CAC40 sous les 5.600 points

Ouverture Paris : le CAC40 sous les 5.600 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 23 mai 2018 à 09h30

LA TENDANCE

Les nuages ont refait leur apparition sur les cieux boursiers et ils proviennent en grande partie de la dernière sortie de Donald Trump qui a évoqué la possibilité d'un report du sommet Etats-Unis-Corée du Nord, même si les préparatifs se poursuivent... Dans le sillage de Wall Street clairement en baisse hier à la clôture, mais aussi des places asiatiques, le CAC40 cède 1% à l'approche de 9h30, repassant sous les 5.600 points à 5.590 points.

Les investisseurs craignent que la dégradation entre Trump et le dictateur nord-coréen ne déborde le cadre de la relation bilatérale, puisque Trump a accusé son homologue chinois, d'être un joueur de poker dans le cadre de l'apaisement du conflit... Le risque est une nouvelle dégradation des relations sino-américaines, alors qu'un engagement avait été pris pour sortir de l'ornière ce week-end.

En Europe, l'Italie inquiète aussi de plus en plus. La contagion n'a pas pris pour le moment, seules les valeurs bancaires italiennes ayant été secouées à la Bourse de Milan, même si à la clôture hier elles ont terminé dans le vert... Les investisseurs voulant croire que le jusqu'au-boutisme du futur gouvernement italien se fracassera sur la réalité... La coalition a déjà modifié, à plusieurs reprises, ses revendications, par exemple sa demande auprès de la BCE de supprimer 250 milliards d'euros de la dette italienne... Hier, la Commission européenne a mis en garde contre tout dérapage budgétaire et le Président italien doit se prononcer sur la nomination du Président du Conseil... Ce matin, le MIB30 cède plus de 1% à la Bourse de Milan...

Les regards se tourneront ce soir vers les Etats-Unis pour la publication des minutes de la dernière réunion de la banque centrale américaine (Fed) où les investisseurs tenteront de déceler des indices quant au nombre de relèvement de taux, 3 ou 4 en 2018? Côté valeurs, dans les premières minutes de cotations, Derichebourg subit des dégagements après sa publication d'hier soir post clôture! Et le calme semble revenu sur les valeurs télécoms après la flambée d'hier.

WALL STREET

Après le soulagement, les doutes sont revenus mardi à Wall Street, tant sur le plan commercial et que géopolitique. Lundi, le marché avait salué l'annonce d'un accord de principe entre les Etats-Unis et la Chine en vue de réduire nettement le déficit commercial américain. Mardi, Donald Trump a cependant refroidi les ardeurs, en déclarant qu'il "reste beaucoup de chemin à parcourir"... Par ailleurs, les questions géopolitiques ont refait surface : le sommet entre Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-Un pourrait être compromis, et la tension est montée d'un cran avec l'Iran.

A la clôture, l'indice Dow Jones est revenu sous les 25.000 points, cédant 0,72% à 24.834 pts. L'indice large S&P 500 a reculé de 0,31% à 2.724 pts, et le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a lâché 0,21% à 7.378 pts.

ECO ET DEVISES

Le taux de chômage calculé selon les normes du Bureau international du travail (BIT), a rebondi de 0,3 point au premier trimestre en France métropolitaine, une hausse qui touche principalement les femmes, pour s'établir à 8,9% de la population active, selon les données publiées mercredi par l'Insee.

A suivre en Europe, les indices PMI, de même qu'aux Etats-Unis (15h45) où les minutes du FOMC serotn aussi scrutées de près (20h00)!

La parité euro / dollar atteint 1,1759$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 79,11$. L'once d'or se traite 1.288$.

VALEURS EN HAUSSE

Wallix (+2% à 24,80 Euros) annonce le succès de son augmentation de capital. Cette opération permet à la société de lever de 36,8 millions d'euros prime d'émission incluse, à la suite de l'exercice intégral de la clause d'extension. La demande totale des investisseurs s'est élevée à 58,9 ME, soit plus de 1,8 fois le montant initial de l'Offre (32 ME). Compte tenu du niveau de demande exprimé, la société a décidé d'exercer en intégralité la clause d'extension de l'offre. Le prix de souscription des actions nouvelles a été fixé par le Directoire de la société le 22 mai à 24 euros par action, faisant ressortir une décote de 1,23% par rapport au cours de clôture du 22 mai. L'augmentation de capital s'élève à un montant total, prime d'émission incluse, de 36.799.968 euros et est réalisée par émission de 1.533.332 actions nouvelles. Le produit net de l'offre (34,1 ME) va fournir à la société les moyens de poursuivre son développement.

Cellectis (+1,25% à 26,18 Euros) annonce l'approbation d'un amendement au protocole de l'essai clinique de Phase I pour UCART123, un produit candidat exclusivement détenu par Cellectis, évalué chez des patients atteints de leucémie aiguë myéloblastique (LAM).

VALEURS EN BAISSE

Derichebourg (-6,35% à 6,79 Euros) subit de lourds dégagements à l'ouverture. Il est vrai que la valeur venait d'aligner cinq séances consécutives de progression et que les résultats semestriels du recycleur de métaux sont ressortis inférieurs aux attentes du marché.

Euronext (-3,7% à 53 euros) : en queue de peloton du SRD, affecté par la décision d'UBS de dégrader le dossier de "neutre" à "vendre", pour un objectif de 51 euros. Le broker helvétique est le seul des 15 bureaux d'analyses qui suivent l'opérateur de marché à être négatif. L'ajustement de l'opinion d'UBS intervient alors que le titre accumule une confortable avance de 10% sur six mois et que des inquiétudes se sont fait jour récemment sur les volumes de transactions dans le sillage des récents chiffres trimestriels publiés par Euronext.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.