Ouverture Paris : le CAC40 sous les 5.900 points

Ouverture Paris : le CAC40 sous les 5.900 points
graphique bourse trader

Boursier.com, publié le mercredi 20 novembre 2019 à 09h30

LA TENDANCE

Comme attendu en préouverture, le CAC40 s'enfonce sous les 5.900 points. L'absence d'avancée sur le front du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis commence à peser sur le moral des investisseurs. Et Donald Trump ne cherche visiblement pas l'apaisement continuant de souffler le chaud et le froid à l'image de ses déclarations depuis plus d'un an et demi et le début de ce conflit avec la Chine... Il a douché les marchés hier en indiquant qu'il augmenterait encore les tarifs douaniers, si les États-Unis ne parviennent pas à un accord commercial avec la Chine.

Le leader américain se dit tout de même "très heureux" des négociations commerciales avec Pékin. Et souligne la performance du Nasdaq qui a terminé dans le vert hier.. Le chaud et le froid... La carotte et le bâton... Du Trump dans le texte, les marchés connaissent! Mais ces derniers pourraient perdre patience.

De leur côté, les dirigeants chinois semblent demeurer fermes sur leurs positions sachant que Trump se retrouvera inéluctablement en période électorale et qu'il devra sans doute présenter un accord gagnant au peuple américain. Dans ce contexte, le vote par le Sénat américain d'un texte appelant à protéger les droits humains à Hong Kong, où les manifestants pro-démocratie font face à une répression fait figure de provocation à Pékin en colère... De l'huile sur le feu.

Le CAC40 cède donc 0,70% à 5.865 points peu avant 9h30. A ce niveau, il conserve encore une avance de 24% depuis le 1er janvier et on se dirige, sauf effondrement d'ici le 31 décembre, vers un millésime remarquable... De quoi inciter aussi les investisseurs à cristalliser des plus-values.

WALL STREET

La Bourse de New York a été prise de doutes mardi, entre des "profits warnings" de Home Depot (-5,4%) et Kohl's (-19,5%!) et la persistance d'incertitudes sur les négociations commerciales entre Washington et Pékin, suite à de nouvelles menaces de taxes de la part de Donald Trump. Un nouveau report des sanctions infligées à Huawei a cependant réjoui le compartiment technologique, permettant au Nasdaq d'inscrire un nouveau record en clôture.

A la clôture, le Dow Jones a fléchi de 0,36% à 27.934 points, plombé par la chute de Home Depot, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 0,06% à 3.120 pts. Le Nasdaq Composite a en revanche gagné 0,24%, à 8.570 pts, un nouveau sommet historique, grâce à l'annonce d'un nouveau report de 90 jours des sanctions américaines contre le chinois Huawei, qui achète des composants à de nombreuses "technos" américaines.

Donald Trump n'a pas pu s'empêcher, dès le début de la séance, de célébrer les performances de l'indice riche en valeurs technologies et biotechnologiques : "LE NASDAQ EN HAUSSE DE 27% SUR CETTE SEULE ANNÉE !", s'est ainsi émerveillé le président américain ce mardi sur son compte Twitter.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)
- Minutes du FOMC (Fed). (20h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.468$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1069$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 60,75$.

VALEURS EN HAUSSE

Carmat (+0,30% à 18,70 Euros) annonce l'obtention de l'autorisation de reprise de l'étude PIVOT en République tchèque. Les implantations seront réalisées à l'Institut de la Médecine Clinique et Expérimentale (IKEM) à Prague, dont les équipes bénéficient d'une expérience acquise lors des implantations du dispositif Carmat dans le cadre de la première partie de l'étude PIVOT.

VALEURS EN BAISSE

ESI Group (-1,30% à 29,90 Euros) a annoncé un troisième trimestre "dans la continuité du premier semestre". Sur la période, le chiffre d'affaires totalise 28,6 ME, en croissance de 2,1% à taux courants et en repli de 0,9% à taux constants. A neuf mois, le CA ressort à 83,4 ME, en augmentation de 2,7% à taux courants et en retrait de 0,1% à taux constants.

EDF (-0,70% à 9,19 Euros) a notifié ce jour à Exelon l'exercice de l'option de vente de sa participation de 49,99% des actions CENG. CENG détient 5 réacteurs d'énergie nucléaire, répartis sur trois sites d'activité dans les états de New York et du Maryland pour une capacité totale de 4 041 MW (détention en propre).

Casino (-1,55% à 43,42 Euros) : Moody's a confirmé hier sa note CFR 'B2' de Casino, tout en ajustant sa perspective à 'négative' - contre 'sous revue' auparavant. L'agence indique que la liquidité de Casino s'est améliorée suite au refinancement finalisé avec succès le 7 novembre. Pourtant, elle adopte donc une perspective négative, qui reflète "le levier élevé, la faible génération de cash flow et la structure incertaine du groupe".

CHIFFRE D'AFFAIRES-RÉSULTATS

Celyad, Ivalis, Lysogene, IT Link, Microwave Vision, Delta Drone

ANALYSTES

ADP : RBC relève sa recommandation à "surperformance" contre "performance en ligne avec le secteur" et son objectif de cours à 200 euros contre 155 euros.

Boostheat : Berenberg entame son suivi à l'achat avec un objectif de cours de 16,50 euros.

EN BREF

Crossject annonce un financement structuré de 2,6 ME.

Pharnext met en place une ligne de financement de 15 ME.

Mecelec : réorganisation financière engagée.

Saft construira le plus grand système de stockage d'énergie des pays nordiques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.