Ouverture Paris : le CAC40 tente un rebond !

Ouverture Paris : le CAC40 tente un rebond !©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 24 mai 2018 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 s'inscrit en territoire positif dans les premières minutes de cotations ce matin, ce qui n'était évident en préouverture... Le rebond demeure cependant très poussif (+0,25% à 5.575 points), au vu de la baisse de -1,32% encaissée hier, qui a éloigné l'indice parisien de ses plus hauts de 10 ans.

Si l'aversion au risque a pris le dessus hier, la Fed a calmé les inquiétudes des marchés en faisant comprendre que le scénario de quatre hausses de taux en 2018 n'était pas privilégié à ce stade. Une majorité de ses membres comptent bien sûr relever " bientôt " le taux des "fed funds ", mais elle n'a pas signalé de risque de surchauffe de l'économie américaine, qui l'obligerait à accélérer le rythme de sa normalisation monétaire. Trois hausses donc ! Le scénario le plus agréable pour les actions.

De quoi calmer le pessimisme qui s'est emparé des marchés hier, en proie au doute quant à l'état des relations sino-américaines, et inquiets de la mise en oeuvre gouvernementale de la coalition populiste en Italie... Nouvel écueil après la clôture de Wall Street : l'administration américaine a lancé le processus d'imposition de droits de douane sur le secteur automobile... Un nouveau champs de bataille économique en perspective qui pourrait secouer le secteur en Bourse. Les valeurs du secteur sousperforment dans les premières minutes de cotation à Paris, mais dans des proportions limitées.

Les développements en Italie vont aussi demeurer sous l'oeil des investisseurs, alors que le " 10 ans " italien s'est envolé, entraînant dans son sillage, les taux espagnol et portugais. L'officialisation hier de la désignation de Giuseppe Conte, candidat de la Ligue et du Mouvement 5 étoiles (M5S), à la présidence du Conseil, après plusieurs jours d'hésitation marque le début de la mise en place de la coalition. Les agences de notation pourraient sévir dans les semaines à venir, en cas d'application d'un programme dispendieux et le spectre d'un retour du risque souverain est bien dans tous les esprits !

WALL STREET

Les inquiétudes concernant la Corée du Nord et les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis ont pesé sur la Bourse américaine pendant une grande partie de la séance de mercredi. Mais au final, la Fed a permis au marché de fini dans le vert, en publiant un compte-rendu plutôt "colombe" de sa réunion de mai. Si les taux directeurs devraient encore grimper en juin, la Fed ne craint pas la surchauffe et ne signale pas qu'elle pourrait procéder à plus de 3 tours de vis au total cette année, ce qui a soulagé les investisseurs.

Après avoir cédé entre 0,3% et 0,5% en séance, les principaux indices ont terminé dans le vert. L'indice Dow Jones a gagné 0,21% à 24.886 pts, sans toutefois parvenir à remonter au-dessus des 25.000 points. L'indice large S&P 500 a progressé de 0,33% à 2.733 pts, et le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a gagné 0,64% à 7.425 pts.

ECO ET DEVISES

La croissance allemande a bien ralenti à 0,3% au premier trimestre 2018, confirme ce matin l'Office fédéral de la statistique. Il s'agit de la plus faible croissance de la première économie européenne depuis le troisième trimestre 2016. Le PIB avait progressé respectivement de 0,7% et 0,6% au cours des deux trimestres précédents. Il s'agit néanmoins d'un 15e trimestre consécutif d'expansion pour l'économie allemande, sa plus longue période de croissance ininterrompue depuis la réunification en 1990.

Plusieurs indicateurs importants attendus aujourd'hui aux Etats-Unis comme les inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30) et l'indice manufacturier de la Fed de Kansas City. (17h00).

En Europe on suivra les déclarations de l'Eurogroupe sur la situation en Italie, l'indice GfK allemand de confiance des consommateurs et les ventes de détail au Royaume-Uni. (10h30).

La parité euro / dollar atteint 1,1705$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 79,80$. L'once d'or se traite 1.293$.

VALEURS EN HAUSSE

Pizzorno (+1,80% à 22,90 Euros) Le chiffre d'affaires consolidé du groupe PIZZORNO Environnement, en progression de 4,8%, s'élève à 55,4 ME au premier trimestre 2018, contre 52,9 ME en 2017. Le chiffre d'affaires de l'activité Propreté est en progression de +5,8% par rapport à la même période en 2017, bénéficiant du démarrage des nouveaux contrats. L'activité Traitement-Valorisation affiche un chiffre d'affaires en croissance de 2,3% à 16 ME sur les trois premiers mois de l'exercice contre 15,7 ME un an plus tôt subissant un effet de base important (croissance de +19,7% au 1er trimestre 2017). En effet, le 1er trimestre 2017 bénéficiait du démarrage du nouveau contrat d'exploitation du centre de valorisation matières, énergétique et organique du Broc.

Claranova (+4% à 0,93 Euro) : Le lancement commercial de la plateforme Sprint IoT Factory, issue du partenariat entre myDevices et Sprint, est saluée comme il se doit à la Bourse de Paris.

VALEURS EN BAISSE

Renault (-1% à 86,10 Euros) : L'administration Trump a ouvert mercredi soir une enquête sur les importations de voitures, de camions et de pièces détachées aux Etats-Unis, une initiative susceptible de déboucher sur l'imposition de droits de douane. Cette enquête est menée dans le cadre de la section 232 d'une loi de 1962 sur le commerce, celle-là même qui a servi en mars dernier pour justifier l'imposition de droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU