Ouverture Paris : le CAC40 tient sur les 5.400 points

Ouverture Paris : le CAC40 tient sur les 5.400 points
bourse

Boursier.com, publié le mardi 02 avril 2019 à 09h30

LA TENDANCE

Les 5.400 points tiennent! Le CAC40 qui les a rejoints hier en clôture, va tenter de se maintenir au-dessus de ce seuil symbolique, aujourd'hui, mais la tendance est fragile pour le moment (+0,05% à 5.408 points) et l'approche des plus hauts annuels autour des 5.440 points ne semble pas inciter les investisseurs à redoubler d'engouement. Ils restent sur les bons indicateurs chinois et américains sur l'activité manufacturière, supérieurs aux attentes et qui ont atténué les craintes de fort ralentissement de l'économie mondiale. Mais il faudra confirmation!

Le nouveau carburant pourrait venir des avancées dans les négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, que Washington a qualifié de "sincères et constructives", même si ce n'est pas la première fois depuis plusieurs mois que les dirigeants des deux pays évoquent de telles avancées. Ils ont au moins le mérite de prouver aux marchés qu'ils oeuvrent dans l'optique d'un accord. Les discussions devraient d'ailleurs reprendre dans les prochains jours avec une énième visite. Celle du vice-Premier ministre chinois Liu He à Washington.

Côté Brexit en revanche, c'est toujours le flou, à désormais 10 jours d'une sortie sans accord. Un tel scénario, désormais très crédible, constitue toujours un point noir à gérer pour les marchés! Pour l'instant tout va bien...

WALL STREET

L'appétit du risque a fait son retour lundi sur les marchés d'actions américains, dans l'espoir d'un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine, et après l'annonce d'un vif rebond de l'activité en Chine, en particulier dans le secteur manufacturier, qui a repris son expansion en mars. Par ailleurs, les spéculations sur une longue pause de la Fed, voire une baisse des taux cette année soutient les marchés d'actions. Les obligations ont fléchi, faisant remonter les taux et éloignant le spectre de l'inversion de la courbe des taux et de la récession.

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 1,27% à 26.258 points, après un gain de 11% au 1er trimestre. L'indice large S&P 500 a pris 1,16% à 2.867 pts, après avoir bondi de 13% au 1er trimestre (son meilleur depuis 1998). Le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, grimpait de 1,29% à 7.828 pts, après un gain de 16,5% au 1er trimestre.

L'indice Dow Jones et le S&P 500 ne sont plus désormais qu'à 2,2% de leur records historiques de 2018, et le Nasdaq a encore 3,5% à parcourir.

ECO ET DEVISES

Les Français devraient voir leur pouvoir d'achat augmenter d'environ 2% en moyenne en 2019, notamment grâce à l'euro qui permet de contenir l'inflation, a déclaré mardi le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau.

Etats-Unis :
- Commandes de biens durables. (14h30)

Europe :
- Indice européen des prix à la production. (11h00)
- Taux de chômage européen. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1206$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 69,18$. L'once d'or se traite 1.293$.

VALEURS EN HAUSSE

Latecoere (+5,30% à 3,29 Euros) prend acte de l'annonce de la conclusion d'un accord en vue du transfert par certains fonds d'investissement gérés par des entités affiliées d'Apollo Global Management, LLC, par Monarch Master Funding 2 et par CVi Partners de l'intégralité de leur participation dans la Société, représentant environ 26% du capital social de la Société, à des fonds gérés par Searchlight Capital Partners, L. P. (Searchlight).

Thales (+0,55% à 109,75 Euros) : Réalisée en l'espace de 15 mois, l'acquisition pour 4,8 milliards d'euros de Gemalto par Thales donne aujourd'hui naissance à un Groupe d'une nouvelle envergure, un leader mondial en identité et sécurité numériques. Suite à cette acquisition, Gemalto deviendra l'une des 7 activités mondiales de Thales, Identité et Sécurité Numériques, et interagira avec l'ensemble des clients du Groupe, tant civils que militaires, en renforçant significativement sa présence industrielle dans 68 pays.

Orange (+0,03% à 14,59 Euros) : Trois ans de prison dont 18 mois avec sursis : telle est la peine requise lundi contre le PDG, Stéphane Richard, dans le procès de l'arbitrage contesté en faveur de Bernard Tapie dans son contentieux avec le Crédit Lyonnais. Le ministère public a aussi réclamé 5 ans de prison ferme contre Bernard Tapie.

Euronext (+0,10% à 56,65 Euros) a une nouvelle fois étendu la période d'acceptation de son offre sur Oslo Bors VPS, en la prolongeant jusqu'au 6 mai son offre sur l'opérateur de la Bourse d'Oslo, également convoité par Nasdaq. Les autres termes de l'offre d'Euronext, notamment le prix de 158 couronnes norvégiennes par action valorisant sa cible environ 6,79 milliards de couronnes (705 millions d'euros), sont inchangés.

Rémy Cointreau (+0,60% à 118 Euros) a effectivement cédé ses filiales de distribution en République Tchèque (Rémy Cointreau Czech Republic) et en Slovaquie (Rémy Cointreau Slovakia) à la société Mast-Jägermeister SE. Concomitamment à cette cession, le groupe Rémy Cointreau a signé un accord de distribution avec la société Mast-Jägermeister SE pour que cette dernière distribue, à titre exclusif, les spiritueux du groupe Rémy Cointreau en république Tchèque et en Slovaquie.

VALEURS EN BAISSE

Korian (-1% à 34 Euros) : la Ministre de la Santé sera aujourd'hui à Lherm où cinq personnes sont mortes après une intoxication alimentaire dans un établissement géré par Korian. Une enquête judiciaire a été ouverte. Le titre a chuté hier.

ANALYSTES

Jefferies démarre à 'sousperformance' la couverture de Saint-Gobain en ciblant un cours de 27,20 euros, de même que Tarkett (sousperformance/15,50 euros).

Société Générale passe à acheter sur Vallourec avec un objectif de cours ajusté à 2,82 euros.

Berenberg repasse à vendre sur Atos avec un cours cible ramené à 60 euros.

Genesta reste à l'achat fort sur Guillemot mais avec un cours cible ajusté en baisse à 4,50 euros.

Barclays démarre le suivi à 'surpondérer' de Pernod Ricard en ciblant un cours de 199 euros. Le broker est à pondération en ligne sur Rémy Cointreau avec un cours cible de 127 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.