Ouverture Paris : le CAC40 toujours en baisse

Ouverture Paris : le CAC40 toujours en baisse©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 09 février 2018 à 09h30

LA TENDANCE

La nouvelle forte baisse enregistrée hier à Wall Street provoque un nouveau repli à Paris ce matin dans les premiers échanges. Le CAC40 recule de -0,60% revenant à 5.120 points. Hier c'est la Banque d'Angleterre, qui a créé les remous sur les marchés en annonçant que la remontée des taux d'intérêt pourrait être plus forte et intervenir plus rapidement que prévu. L'annonce a fait remonter les taux à dix ans sur les bons du trésor américains, qui ont atteint 2,851 % jeudi. Pour le moment, le courant majoritaire chez les financiers parle d'une correction normale au regard de l'évolution des indices au cours des derniers trimestres. Ils en veulent pour preuve que tous les compteurs économiques sont au vert et que le cycle de remontée des taux ne fait que normaliser une situation qui ne l'était plus depuis longtemps. Côté valeurs à Paris, les publications se poursuivent : L'Oréal a convaincu, de même que Tarkett.

WALL STREET

Après un début de séance à l'équilibre, Wall Street a dévissé par la suite, la baisse s'accélérant dans la dernière heure de cotation. Les trois principaux indices ont chuté d'environ 4% à la clôture et pointent désormais tous dans le rouge depuis le début de l'année, après avoir gagné plus de 7% au mois de janvier. Les investisseurs restent obnubilés par la hausse des taux d'intérêts, qui se sont nettement tendus depuis le début de l'année dans la crainte d'un durcissement monétaire des banques centrales en 2018. Jeudi, la Banque d'Angleterre a alimenté ces craintes en se disant prête à relever ses taux plus vite que prévu.

ECO ET DEVISES

La production industrielle a progressé de 0,5% en décembre après avoir reculé de 0,3% le mois précédent. Le consensus tablait sur un léger rebond de 0,1%. La production manufacturière augmente pour sa part de 0,3% après -0,8% en novembre. Sur l'ensemble du quatrième trimestre, la production a augmenté nettement dans l'ensemble de l'industrie (+2,2%) comme dans l'industrie manufacturière (+2,5%).

La balance commerciale britannique de décembre sera aussi dévoilée à 10h30. Aux Etats-Unis les stocks et ventes mensuels de grossistes sont programmées à 16h00.

La parité euro / dollar atteint 1,2255 ce matin. Le baril de Brent se négocie 64,38$ et le WTI 60,54$. L'once d'or se traite 1.317$ (-0,1%).

VALEURS EN HAUSSE

* L'Oréal (+2,10% à 175,35 Euros) : le groupe a dégagé une croissance organique de ses ventes de 4,8% en 2017. Le bénéfice net hors exceptionnels se monte à 3,749 MdsE. Un dividende de 3,55 euros sera proposé. Bernstein note que les revenus ont dépassé les attentes mais que les marges et les résultats du second semestre sont conformes aux anticipations voire un peu courts. En outre, le groupe se tient prêt à racheter la part de son capital détenue par Nestlé, si le groupe suisse venait à la céder. Nous disposons de ce qu'il faut pour le faire, a expliqué le PDG du géant des cosmétiques, Jean-Paul Agon, dans un entretien accordé au 'Financial Times'.

* Tarkett (+5,30% à 30,78 Euros) : les revenus 2017 ont progressé mais les marges se sont contactées, tandis que le résultat net est négatif de -39 ME à cause de l'amende de l'Autorité de la concurrence (165 ME). Un dividende de 0,60 euro sera proposé (stable). Les objectifs 2018 du plan 2020 seront compliqués à atteindre, à cause du change et de l'inflation du prix des matières premières, prévient le management.

VALEURS EN BAISSE

* Airbus (-0,60% à 84,94 Euros) : au cours du premier mois de 2018, l'industriel a reçu 20 commandes et a livré 27 appareils. Au 31 janvier, il disposait en carnet d'environ neuf années de production sur la base des cadences actuelles.

* Amundi (-3% à 69,42 Euros) : la gestion a placé la barre à au moins 1,05 MdE de bénéfice net ajusté à l'horizon 2020, en marge de la publication de ses résultats 2017, ce matin. Cela revient à dire que la société de gestion espère doubler ses profits par rapport à 2015. Un coupon de 2,50 euros sera proposé.

* Alstom (-1,35% à 33,24 Euros) : le groupe fait partie des consortiums privilégiés pour réaliser le nouveau réseau de transport urbain de Montréal. Il fournira le matériel roulant.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Ouverture Paris : le CAC40 toujours en baisse
  • avatar
    jpeconomie -

    Il y a certes de bons résultats mais la cotation n'est malheureusement plus en phase avec l'économie réelle , les PIB et le montant astronomique de notre dette. Les institutions, les déficits d'état et les sociétés étatiques sont endettées jusqu'au cou. On cite une bonne reprise mais pas dans des niveaux en corrélation avec la bourse. C'est d'une utopie économique déconcertante.
    L'état voudrait que notre épargne aille vers les investissements dans les PME et la bourse. Mais si seulement l'état montrait l'exemple de l'économie, et bien non. Donc on a pas confiance en cette publicité.

  • avatar
    Fipaco -

    Pas de panique !!! Laissez passer l'orage ...!!!!!!!!!!!!

  • avatar
    Fipaco -

    Pas de panique !!! Laissez passer l'orage ...!!!!!!!!!!!!

  • avatar
    Mdr -

    Voyez vous la pertinence de la hauteur de indices américains et jusqu'a quel point ils corrigent avec violence ! Un jeu.....