Ouverture Paris : le CAC40 va tenter de se maintenir au-dessus des 5.300 points

Ouverture Paris : le CAC40 va tenter de se maintenir au-dessus des 5.300 points
bourse

Boursier.com, publié le mardi 03 juillet 2018 à 09h30

LA TENDANCE

La maigre hausse du CAC40 ce matin lui permet toutefois de franchir les 5.300 points (+0,50%) à 5.305 points dans les premières minutes de cotations. Le Marché retrouve de l'allant avec l'éloignement d'une crise politique Allemagne. L'accord CDU-CSU hier soir rassure les investisseurs qui n'avaient pas besoin d'une crise politique dans la première économie de la zone Euro, alors que d'autres nuages restent menaçants : guerre commerciale Etats-Unis-Chine, menace populiste en Italie, remontée du pétrole. Les deux partis de la coalition actuelle sont donc parvenus à surmonter leurs divergences sur la question des immigrés et le ministre de l'intérieur CSU qui avait mis sa démission dans la balance, a renoncé à cette éventualité.

Le répit pour le CAC40 durera-t-il? Vendredi prochain, les Etats-Unis pourraient mettre à execution les premières mesures de protectionnisme : 34 milliards de dollars de produits chinois sont concernés. Une perspective qui fait craindre un nouvel enchaînement de représailles et contre-représailles. Ralentissement de la croissance et inflation, le cocktail tant redouté par les marchés, serait alors une conséquence néfaste possible pour l'économie mondiale. A l'inverse, nul doute qu'un renoncement américain, serait salué comme il se doit sur les marchés... Ils en ont besoin pour gonfler leur performance, alors que l'indice parisien, qui a gagné +0,21% lors des six premiers mois de l'année, a mal débuté le semestre hier, et se retrouve dans le rouge malgré la hausse du jour, comme l'ensemble de ses homologues internationaux, à l'exception du Nasdaq qui affiche près de 10% de gains.

WALL STREET

Le second semestre a commencé sur une note volatile, avec des indices oscillant entre le rouge et le vert. Toutefois, c'est la hausse qui l'a emporté lundi soir à Wall Street, malgré les craintes de guerre commerciale. Les valeurs technologiques, notamment, ont soutenu la cote en fin de journée, après l'annonce d'une activité manufacturière plus solide que prévu en juin aux Etats-Unis. Le pétrole a fait une pause dans sa progression et le dollar est reparti à la hausse.

L'indice Dow Jones a avancé lundi de 0,15% à la clôture, à 24.307 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,31% à 2.726 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a progressé de 0,76% à 7.567 pts. La semaine dernière, les trois indices avaient reculé respectivement de 1,2%, 1,3% et 2,3%.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Commandes industrielles américaines. (16h00)
- Clôture anticipée du NYSE avant l'Independence Day. (19h00)

Europe :
- PMI britannique de la construction. (10h30)
- Ventes de détail en Europe. (11h00)

L'Euro atteint 1,1651$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 77,88$. L'once d'or se traite 1.247$.

VALEURS EN HAUSSE

Rémy Cointreau (+0,09% à 112 Euros) a signé, le 2 juillet, un crédit syndiqué de 100 millions d'euros avec un pool de 6 groupes bancaires : Natixis, Crédit Agricole-CIB (LCL/CA-IDF), Société Générale (CdN), HSBC, CIC et BNP Paribas. Ce nouveau crédit offre une maturité de 5 ans (avec une extension possible de 2 ans) et une grille de marge allant de 35bps à 125bps en fonction du niveau d'endettement du groupe. Ces conditions très favorables reflètent la qualité et la solidité financière du groupe Rémy Cointreau, se félicite le management du groupe de spiritueux. Cette opération s'inscrit notamment dans le cadre du refinancement du crédit syndiqué actuel de 255 millions d'euros (venant à échéance en avril 2019). Elle permet également de bénéficier d'une maturité plus longue et de conditions plus favorables en terme de marge (125bps pour le crédit actuel).

Abivax (+11,20% à 7,55 Euros) : a fait part d'avancées dans sa phase IIa dans le VIH.

Korian (+0,15% à 29,18 Euros) vient de finaliser 3 nouvelles acquisitions destinées à renforcer son implantation locale dans les services de soins gériatriques spécialisés. Ces 3 acquisitions s'inscrivent pleinement dans notre stratégie de développement de proximité et de renforcement de nos expertises spécialisées, dans le domaine de la dépendance et de l'accompagnement du grand âge. Notre objectif est de pouvoir proposer dans les territoires où nous sommes déjà présents, des offres adaptées aux différents besoins et niveaux d'autonomie, explique Sophie Boissard, Directrice Générale du groupe Korian.

VALEURS EN BAISSE

Société Générale (-0,01% à 36,04 Euros) a conclu un accord avec la Commerzbank pour acquérir les activités de transactions sur actions et matières premières ("equity markets and commodities") de la banque allemande. L'opération inclut les activités solutions d'investissement, produits de flux et gestion d'actifs de la Commerzbank dans le monde.

Elior (-0,30% à 12,37 Euros) a annoncé l'acquisition de Bateman Community Living, une filiale du groupe Compass aux États-Unis dans le domaine de la livraison de repas aux séniors, à domicile ou dans des lieux de vie. Bateman compte 550 collaborateurs et 200 clients. La société a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 70 M$ en 2017.

Renault (-0,25% à 72,11 Euros) : Alliance Rostec Auto BV, la joint-venture entre Renault et Rostec, actionnaire majoritaire d'Avtovaz, a déposé en juin 2018 un dossier auprès de la banque centrale de la Fédération de Russie afin de lancer une offre publique d'achat sur les actions Avtovaz en circulation sur le marché.

Trigano (-14% à 129 Euros) : Au troisième trimestre, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 699,4 ME, en croissance de 24% par rapport à l'exercice précédent. Les ventes à périmètre et taux de change constants sont en léger retrait (-1%) par rapport au niveau record réalisé l'an dernier, précise toutefois le groupe.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU