Ouverture Paris : le rebond fait pschitt !

Ouverture Paris : le rebond fait pschitt !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 03 décembre 2019 à 09h30

LA TENDANCE

Un temps attendu sur un rebond devant lui faire franchir à la hausse les 5.800 points, le CAC40 fait finalement du surplace ce matin autour de son point de clôture sous les 5.790 points. Hier l'indice parisien a abandonné plus de 2% pour la première fois depuis le 2 octobre dernier. Les tweets de Donald Trump annonçant son intention de rétablir les droits de douane sur l'acier et d'aluminium en provenance du Brésil et d'Argentine, ont pesé. Une fois de plus le Président américain a rappelé qu'il menait la danse sur les marchés!

L'ampleur de la baisse a tout de même surpris les observateurs et a prouvé que les investisseurs n'hésitaient pas à prendre leurs bénéfices en cette fin d'année, alors qu'avant la chute, le marché parisien affichait plus de 25% de hausse depuis le début 2019. Le commerce mondial demeure plus que jamais au centre des attentions et guide toujours autant l'humeur des investisseurs! La question se pose désormais : ont-ils fait leur deuil de l'accord sur le commerce encore jugé "imminent" la semaine dernière?

C'est dans ce contexte tendu, que Washington a brandi la menace de taxer 2,4 milliards de dollars de produits français en représailles contre la taxe Gafa. Lundi soir, le Bureau du représentant américain au commerce a remis son rapport très attendu, dans lequel il a déclaré envisager de surtaxer des produits français jusqu'à 100%... Pas de quoi rassurer!

WALL STREET

Après un mois de novembre ponctué par les records, la Bourse de New York a commencé décembre en berne, après l'annonce par Donald Trump du rétablissement de taxes d'importations sur les métaux argentins et brésiliens. Les marchés craignent une décision du même type sur la Chine, qui reste sous la menace de nouveaux "tarifs" à partir du 15 décembre. Les marchés ont boudé les ventes en ligne record réalisées lors du Black Friday, et sans doute aussi en ce Cyber Monday. Si la consommation reste dynamique outre-Atlantique, l'activité manufacturière s'est en revanche contractée en novembre pour le 4e mois consécutif, selon l'indice ISM.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 0,96% à 27.783 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,86% à 3.113 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a fléchi de 1,13%, à 8.567 pts.

ECO ET DEVISES

France :
- Immatriculations de véhicules neufs, novembre. (08h45)
- Situation mensuelle budgétaire de l'Etat, octobre. (08h45)

Europe :
- Chiffres de l'emploi en Espagne. (09h00)
- Indice européen des prix à la production. (11h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.461$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1079$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 61,09$.

VALEURS EN HAUSSE

EDF (+0,75% à 9,44 Euros) a levé avec succès 1,25 milliard d'euros avec une maturité de 30 ans et un coupon fixe de 2,00%. Cela représente le montant le plus important levé par un émetteur corporate sur le marché à cette maturité. A l'issue de cette opération, et de l'émission de 2 milliards de dollars US à 50 ans réalisée la semaine dernière, la maturité moyenne de la dette brute du groupe EDF est augmentée à environ 15,5 années (pro forma au 30 juin 2019).

Airbus (+0,05% à 129,84 Euros) Le gouvernement américain a prévenu lundi qu'il se réservait la possibilité de relever les taxes sur certains produits importés de l'Union européenne ou d'élargir la palette de produits taxés, en raison de l'absence de progrès dans le litige transatlantique sur les subventions à l'aéronautique. Le Bureau du représentant américain au Commerce (USTR) a estimé qu'une décision annoncée lundi par l'Organisation mondiale du commerce (OMC) confortait la position américaine selon laquelle les aides européennes au développement d'Airbus continuent de peser sur le secteur aéronautique américain.

AB Science (+2,60% à 5,58 Euros) fait un point sur la conférence web tenue avec les principaux leaders d'opinion autour des résultats de la phase 3 du masitinib dans l'asthme sévère non contrôlé par les corticostéroïdes oraux. Cette étude a démontré son efficacité dans une population difficile à traiter, dans laquelle 100% des patients ont reçu un traitement d'entretien de corticostéroïdes oraux à haute dose et ne se limitant pas aux patients ayant un taux élevé d'éosinophiles dans le sang. Les résultats du masitinib sur la réduction du taux d'exacerbations de l'asthme sévère sont "cohérents et robustes". "Les données cliniques paraissent encourageantes et prometteuses quant au développement futur du masitinib dans le traitement de l'asthme sévère. Le profil de tolérance du masitinib est acceptable sur la base des données disponibles. La fréquence d'effets indésirables et d'effets indésirables graves est comparable entre le masitinib et le placebo", explique AB Science.

Gecina (+0,05% à 156,20 Euros) a signé une promesse synallagmatique de vente portant sur l'immeuble "Park Azur" situé à Montrouge (92), pour un prix de 185 millions d'euros hors droits, avec la société de gestion La Française pour le compte de l'ERAFP et de SCPI. L'acte définitif de cession devrait être signé d'ici la fin de l'année 2019.

Sensorion (+17% à 0,58 Euro) : au rebond ce matin après sa chute de 52% hier consécutive à l'arrêt d'une molécule décevante en phase 2b.

VALEURS EN BAISSE

Recylex (-10,60% à 2,53 Euros) : plus forte baisse sur le SRD ce matin.

CHIFFRE D'AFFAIRES-RESULTATS

Graines Voltz

ANALYSTES

Icade : HSBC relève sa recommandation à "acheter" contre "conserver" et son objectif de cours à 103 euros contre 82 euros.

Danone: JPMorgan abaisse son objectif de cours à 75 euros contre 88 euros et reste à "neutre".

Pernod Ricard : RBC relève son objectif de cours à 168 euros contre 148 euros et reste à "performance en ligne avec le secteur".

EN BREF

Ymagis a conclu un accord de restructuration financière.

Orège : première vente ferme de deux solutions à ITMCT.

Carbios reçoit 1,4 ME de l'Ademe.

Frey : succès de l'augmentation de capital de 161,5 ME.

Cellectis : première administration d'UCART22 à un patient.

Traqueur : Coyote détient près de 87% du capital après la levée de fonds.

Exel Industries choisit un DG extérieur à la famille pour succéder à Guerric Ballu.

OSE Immunotherapeutics : résultats positifs pour l'étude clinique de Phase 1 d'OSE-127.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.