Ouverture Paris : les 5.300 points de nouveau en vue

Ouverture Paris : les 5.300 points de nouveau en vue
bourse

Boursier.com, publié le lundi 19 février 2018 à 09h30

LA TENDANCE

Les publications d'importance s'annoncent nombreuses cette semaine en Bourse de Paris : Orange, Bouygues, Veolia, Axa, Saint-Gobain vont notamment se plier à l'exercice d'ici vendredi. En attendant, le CAC40 débute la semaine de façon calme, s'adjugeant modestement 0,10% à 5.290 points : les 5.300 points sont de nouveau en ligne de mire pour l'indice parisien. La fermeture de Wall Street aujourd'hui n'aide pas les volumes, plutôt faiblards, puisqu'ils étaient inférieurs à 150 ME après vingt minutes de cotations. Il devrait en être de même durant toute la séance.

WALL STREET

Après une séance en dents de scie, New York a fini vendredi proche de l'équilibre, après 5 séances de hausse consécutive, les actions abandonnant en cours de séance leurs gains initiaux à mesure que le dollar rebondissait. La semaine s'achève cependant sur un impressionnant rebond supérieur à 4% en 5 séances pour les grands indices boursiers, sur fond d'indicateurs économiques montrant une croissance solide et une légère accélération de la hausse des prix en début d'année. A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné vendredi 0,08% à 25.219 points, tandis que l'indice large S&P 500 a très légèrement progressé de 0,04% à 2.732 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a cédé 0,23% à 7.239 pts. Sur la semaine, les trois indices gagnent toute de même respectivement 4,2%, 4,3% et 5,3%.

ECO ET DEVISES

Pas d'indicateurs majeurs aujourd'hui.

La parité euro / dollar atteint 1,2418 ce matin. Le baril de Brent se négocie 65,40$ et le WTI 62,50$. L'once d'or se traite 1.348$ (+0,1%).

VALEURS EN HAUSSE

* Orange (+0,15% à 13,67 Euros) : le ton monte d'un cran dans le contentieux TF1. L'opérateur n'a pas levé les options permettant de poursuivre ses campagnes publicitaires en cours. Les deux groupes en entamé un bras de fer sur la rétribution par Orange des contenus TF1.

* Casino (+0,10% à 45,81 Euros) : la recomposition du paysage de la distribution en France se confirme. Monoprix a annoncé ce matin avoir engagé des négociations exclusives en vue du rachat du site marchand Sarenza. Le montant de la transaction n'est pas connu.

* Euronext (+0,20% à 53,70 Euros) : la marge d'Ebitda s'est un peu tassée en 2017, mais le groupe a enregistré un bond de son bénéfice net grâce à deux éléments exceptionnels. De quoi lui permettre de porter son dividende à 1,73 euro. Les principaux objectifs 2019 ont été réitérés.

* Elis (+0,20% à 21,58 Euros) : le groupe poursuit sa politique d'expansion en Europe en annonçant le rachat de BW Textilservice, une entreprise familiale allemande de la région de Stuttgart, dont les revenus 2017 ont atteint 24 ME avec 500 salariés. Le montant précis de la transaction n'a pas été communiqué.

* Bolloré (+0,45% à 4,39 Euros= : le groupe a exercé une partie des options d'achat d'actions Vivendi qu'il possédait, donnant accès à 1,7% du capital de la société. Les 21,4 millions d'options ont permis d'acheter des titres à 16,57 euros pour une facture totale de 354 ME. Au prix du marché (20,86 euros à la clôture du 16 février), les titres sont valorisés 446,4 ME.

VALEURS EN BAISSE

* L'Oréal (-0,10% à 176,60 Euros) : le gouvernement regarde de près l'évolution du capital, après la décision de Nestlé de ne pas reconduire le pacte d'actionnaires avec les Bettencourt. Le premier ministre s'est déclaré "serein et vigilant". Le groupe français s'était dit prête, au besoin, à racheter ses titres.

* Veolia (-0,65% à 19,47 Euros) : est confrontée à une situation de crise ouverte au Gabon. Le gouvernement local a saisi la SEEG, filiale à 51% du groupe français. Le gouvernement a aussi précisé avoir l'intention de résilier le contrat de distribution de la Société d'énergie et d'eau du Gabon.

* Carrefour (-0,50% à 19,43 Euros) : le distributeur, qui a pris du retard sur ce mode de consommation au cours des dernières années, prévoit d'ouvrir 70 points de retraits en 2018 en Belgique, dont 12 dès les deux premiers mois de l'année. En fin d'année, 249 points de collecte seront disponibles en Belgique.

* Sopra Steria (-0,45% à 153,10 Euros) : la SSII a rempli ou dépassé deux de ses trois objectifs : la croissance organique est supérieure aux attentes et la marge est conforme aux prévisions. En revanche, des éléments ponctuels ont pesé sur la génération de trésorerie, qui est décevante. Une situation qui devrait s'améliorer en 2018, mais sans doute pas aussi vite que le marché ne l'espérait.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - Ouverture Paris : les 5.300 points de nouveau en vue
  • avatar
    Tueur -

    Oui, oui , on le sait .......

  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :
    François Ruffin: "François de Rugy voudrait une Assemblée aussi triste et ennuyeuse que lui"
    Statut : refusé
    Il y a 32 minutes
    La cellule de réponses formatées anti France Insoumise est à la manœuvre! Elle préfère les dociles parlementaires qui votent ce qu'on leur dit de voter! Pauvre France
    33- fois censuré-repassé
    ---------
    référence à l'article :
    A l'Assemblée, les Insoumis mettent à l'affiche leurs propositions
    Statut : refusé
    Il y a 33 minutes
    Que de haines contre la France Insoumise! Du moins de la part des tenants du libéralisme, de la mondialisation sans contrainte, des serviteurs du patronat, et des soutiens à une politique de casse du tissu social, et industrieux, de la Nation! Les cellules de réponses formatées sont à la manœuvre. Les propositions de ce mouvement, et de la vraie gauche, sont de bon sens, et ont le soutien d'une large part de l'opinion. Mais le réflexe de caste fait que tous les amendements sont rejetés. Il faut laminer l'opposition, comme le pouvoir a voulu détruire les syndicats! Ce n'est plus la démocratie, c'est le mépris pour une partie non neutre de la représentation nationale, et pour ceux , majoritaires, de fait, qui n'ont pas voté Macron, ou qui ont voté contre la châtelaine Le Pen.
    62- fois censuré-repassé

    La censure politique sur ORANGE rejette tout ce qui peut critique: la nouvelle religion, les libéraux, les patrons, le fn! Mes avis sont rejetés des dizaines de fois! Il seront repassés autant de fois que nécessaire! Vive la liberté d'expression!

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    ça fait des milliers de fois qu'ils sont de nouveau en vue n'est-ce pas toi le collabo Tueur Branleur ex Mafiosi qui pourrait aussi apparaître sous le pseudo de "gueule tordue" ...

  • avatar
    Mdr -

    Profitez en pour vous décharger des boulets de la côte....Mdr

  • avatar
    Tueur -

    Ben , c'était prévu ......
    Tout est normal !