Ouverture Paris : les 5.400 points en question

Ouverture Paris : les 5.400 points en question
Janet Yellen hilare

Boursier.com, publié le mercredi 13 décembre 2017 à 09h30

LA TENDANCE

Etant enfin parvenu à clôturer au-dessus des 5.400 points hier, le CAC40 tient le cap au-dessus de ce seuil symbolique ce matin dans les premiers échanges, malgré une légère baisse initiale (-0,05% à 5.424 points). Peu à attendre d'ici la réunion de la Fed ce soir? Sans doute, tant sont élevées les anticipations d'une dernière hausse annuelle des taux directeurs. Les investisseurs se focaliseront ce soir sur les nouvelles prévisions de la banque centrale, notamment au niveau de l'inflation, qui vont orienter le début du mandat de Powell l'an prochain.

WALL STREET

A l'approche d'importantes réunions de politique monétaire, Wall Street a vécu une séance calme mardi, terminant en ordre dispersé. Les indices Dow Jones et S&P 500 ont fini sur de nouveaux records, tandis que le Nasdaq a légèrement reculé. La Fed a entamé mardi une réunion de deux jours, qui devrait se solder par une nouvelle hausse des taux. La BCE et la banque d'Angleterre se réunissent jeudi, et devraient maintenir un statu quo monétaire, selon le consensus. La séance a été marquée par les fluctuations du pétrole, qui a d'abord bondi, avant de chuter en fin de séance (-2% pour le Brent et -1,47% pour le WTI). A la clôture, le Dow Jones a gagné mardi 0,49% à 24.504 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,16% à 2.664 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a reculé de 0,19% à 6.862 pts.

ECO ET DEVISES

L'inflation allemande a bien légèrement accéléré en novembre. L'Office fédéral de la statistique vient de confirmer les chiffres préliminaires fournis le 29 novembre. L'inflation annuelle atteint ainsi 1,8% après +1,6% en octobre. En séquentiel, les prix à la consommation progressent de 0,3%. L'inflation annuelle, harmonisée aux normes européennes, ressort également à 1,8% contre 1,5% le mois précédent.

A suivre, les chiffres de l'emploi britannique d'octobre / novembre (10h30), la production industrielle d'octobre dans la zone euro (11h00) et l'emploi du 3ème trimestre dans la zone euro (11h00) sont au programme. Aux Etats-Unis, le calendrier démarre avec l'indice des prix à la consommation (14h30) et le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques (16h30), avant de se poursuivre avec la décision de la Fed sur ses taux et les nouvelles prévisions de la banque centrale (20h00), puis le discours de sa présidente (20h30).

La parité euro / dollar atteint 1,1771 ce matin. Le baril de Brent se négocie 65,34$ et le WTI 58,28$. L'once d'or se traite 1.244$ (+0,18%).

VALEURS EN HAUSSE

* Nexans (+1,10% à 54,67 Euros) : présente son plan à horizon 2022 lequel vise notamment 600 ME dEBITDA.

* STMicroelectronics (+0,30% à 18,70 Euros) : le groupe a repris la croissance externe en s'offrant Atollic, une société spécialisée dans la fourniture d'outils de développement logiciel, notamment l'environnement de développement intégré TrueSTUDIO, pour 7 M$ plus un éventuel earn-out de 1 M$.

* Air France KLM (+0,50% à 12,70 Euros) : easyJet va créer 15 nouvelles lignes depuis la France l'an prochain. Elle espère dépasser les 20 millions de passagers dans l'hexagone dès l'été.

* Suez (+0,15% à 15,76 Euros) : le groupe consacre une journée investisseurs à sa nouvelle division Water & Technologies Solutions, avec des objectifs de court et de moyen terme exigeants.

* Altice (+3% à 9,10 Euros) : SFR renonce à déployer la fibre en France sans subventions publiques, contrairement à ce que l'opérateur avait annoncé au printemps.

* Plastic Omnium (+0,90% à 35,86 Euros) : réunion investisseurs là aussi. Le groupe veut devenir un équipementier de référence pour les énergies de propulsion automobiles, tout en se positionnant sur la carrosserie du futur. En 2021, le groupe estime être en mesure de dégager 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires économique en 2021, pour une marge opérationnelle non chiffrée mais qui sera en progression continue entre 2017 et 2021. Cette année, les objectifs sont confirmés, en dépit d'un effet de change plus adverse que prévu.

* TF1 (+0,50% à 12,78 Euros : le groupe s'est mis d'accord avec Axel Springer sur un rachat d'Auféminin.com sur la base de 38,74 euros l'action. Une fois cette acquisition réalisée, TF1 déposera une offre publique d'achat obligatoire simplifiée au même prix sur le solde du capital. La finalisation de la transaction pourrait intervenir dans le courant du 1er semestre 2018.

VALEURS EN BAISSE

* Airbus (-0,80% à 86,53 Euros) : les rumeurs de remaniement à la tête d'Airbus connaissent un nouveau rebondissement. Le site internet du 'Figaro' affirme que Thomas Enders aurait renoncé à briguer un troisième mandat en 2019. Un départ qui entraînerait aussi celui du numéro deux du groupe, Fabrice Brégier, directeur général délégué.

* EDF (-0,05% à 11,22 Euros) : le conseil d'administration prévu jeudi devrait trancher sur le rachat d'Areva NP, selon 'Le Figaro', afin de sceller l'accord avant la fin de l'année. Le prix initial de 2,5 milliards d'euros pourrait être révisé en légère baisse, compte tenu des souci des qualité des pièces forgées au Creusot.

* Sanofi (-0,10% à 74,98 Euros) : le groupe et Regeneron ont des résultats positifs à partager en phase II pivot avec cemiplimab dans le carcinome épidermoïde cutané (CEC) au stade avancé, la deuxième forme de cancer de la peau la plus mortelle après le mélanome. Une demande de mise sur le marché sera soumise à la FDA et à l'EMA début 2018. Le laboratoire tient par ailleurs une journée R&D pour dévoiler son potentiel.

* Total (-0,20% à 47,69 Euros) : la société a supprimé la décote sur le second acompte sur dividende, comme l'espéraient les financiers.

* Carmat (-5,80% à 19,77 Euros) : la société a levé 52,9 ME à 20 euros pièce, dans le cadre de l'augmentation de capital annoncée plus tôt dans le mois. Les 2.645.000 actions nouvelles représentent 41,5% du capital existant de Carmat. Le produit net de l'opération va fournir à Carmat les moyens de poursuivre son développement.

* Cellectis (-0,85% à 21,28 Euros) : la société et son partenaire Servier ont présenté lors d'un congrès américain les résultats préliminaires de deux études de phase I avec UCART19 dans le traitement de la leucémie aiguë lymphoblastique de l'adulte et de l'enfant, plutôt positifs. Les essais vont continuer.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU