Ouverture Paris : les marchés face à l'inflation

Ouverture Paris : les marchés face à l'inflation©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 14 février 2018 à 09h30

LA TENDANCE

Les chiffres de l'inflation américaine pour le mois de janvier seront divulgués à 14h30 et ils donneront le "la" pour la fin de séance parisienne tant ces données constituent désormais le centre d'intérêt majeur pour les investisseurs qui redoutent qu'un retour trop vigoureux de la hausse des prix ne contraignent la Fed à accélérer sa politique de retour à la normale sur le plan monétaire : hausse des taux et réduction du bilan, avec pour conséquence un moindre attrait pour les actions. Cela a été le fait déclencheur du mouvement de vente d'il y a dix jours et qui a plombé les marché. Mais en attendant ces chiffres, la confiance semble quelque peu revenue puisque les marchés américains ont enchaîné hier une troisième séance de rebond. Paris suit ce matin, avec une progression de 0,60% à 5.140 points.

WALL STREET

Après avoir passé l'essentiel de la séance dans le rouge, la Bourse américaine a profité mardi d'une vague d'achats à bon compte dans la dernière heure de cotation pour finir en hausse pour la troisième séance consécutive. Les principaux indices ont désormais regagné plus de 3% en trois séances, après un plongeon de plus de 5% la semaine passée. A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,16% à 24.640 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,26% à 2.662 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a pris 0,45% à 7.013 pts. La volatilité, mesurée par l'indice VIX, s'est stabilisée à 25 mardi soir, après avoir dépassé les 50 la semaine dernière.

ECO ET DEVISES

A suivre, la production industrielle de décembre dans la zone euro et le PIB du 4ème trimestre zone euro (11h00). Aux Etats-Unis, l'indice des prix à la consommation et les ventes de détail (14h30) précèderont l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta et les stocks et ventes des entreprises (16h00) ainsi que le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques (16h30).

La parité euro / dollar atteint 1,2391 ce matin. Le baril de Brent se négocie 62,80$ et le WTI 59,19$. L'once d'or se traite 1.335$ (+0,5%).

VALEURS EN HAUSSE

* Rexel (+5% à 14,27 Euros) : a publié des comptes annuels en ligne avec les attentes. L'EBITA a progressé de 6,1%, dans le bas de l'objectif.

* Engie (+0,50% à 12,55 Euros) : c'est bien Jean-Pierre Clamadieu, le patron de Solvay, qui succèdera à Gérard Mestrallet à la présidence du groupe. Il sera donc en binôme avec la directrice générale Isabelle Kocher, qui s'était résignée à ne pas avoir les deux casquettes.

* Solvay (+0,50% à 109,45 Euros) : le départ de Clamadieu, dont la nomination sera effective à l'issue de l'assemblée générale d'Engie le 18 mai, est regretté par le groupe, qui cherche désormais un successeur en interne comme en externe.

* Renault (+0,30% à 84,84 Euros) : c'est le PDG de Covéa, Thierry Derez, qui devrait succéder à Thierry Desmarest au conseil d'administration de Renault, selon les informations obtenues par Reuters. Pierre Fleuriot, l'ancien président de Crédit Suisse France, siègera pour sa part à la place de Marc Ladreit de Lacharrière.

* Danone (+0,80% à 64,39 Euros) : le groupe va réduire de 21,52 à 7,66% sa détention de Yakult. L'opération pourrait lui rapporter 1,2 MdE environ. Le Français conservera 7,66% du Japonais et continuera à collaborer avec lui.

* Natixis (+1,10% à 7,14 Euros) : vive hausse pour les résultats 2017. Un dividende de 0,37 euro sera proposé, soit un taux de versement de 74%. Le management est confiant dans la poursuite d'une bonne dynamique.

* Vallourec (+0,85% à 4,70 Euros) : le groupe va supprimer environ 150 postes dans sa filiale dédiée aux produits de forage basée au Texas, aux Etats-Unis. La division Vallourec Drilling Products a vocation à quitter le périmètre. Le groupe avait annoncé en décembre avoir reçu une offre ferme de 63 M$ de National Oilwell Varco pour cet actif.

* DBV Technologies (+27% à 41,80 Euros) : le laboratoire va pouvoir déposer une demande de mise sur le marché américain de son traitement de l'allergie à l'arachide des enfants de 4 à 11 ans, Viaskin Peanut. L'agence américaine du médicament a confirmé que les données d'efficacité et d'innocuité disponibles suffisent au dépôt du dossier. Le dossier sera déposé dans le courant du second semestre 2018.

VALEURS EN BAISSE

* Crédit Agricole (-1,50% à 13,57 Euros) : les chiffres publiés ce matin sont éloignés des attentes, la faute à une charge fiscale exceptionnellement élevée. L'établissement a en revanche dégagé un bénéfice sous-jacent proche des prévisions. En parallèle, le conseil d'administration a précisé les modalités de désintéressement des bénéficiaires du dividende majoré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.