Ouverture Paris : nouveau coup de bambou sur le CAC40

Ouverture Paris : nouveau coup de bambou sur le CAC40©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 05 février 2018 à 09h30

LA TENDANCE

Et de trois ! Les marchés boursiers occidentaux font grise mine en ce début de semaine à l'image du CAC40 qui perd encore 1,12% après 30 minutes d'échanges, à 5.304 points. Toutes les valeurs de l'indice parisien évoluent dans le rouge. Les marchés redoutent que la hausse des salaires et le réveil des prix qui devrait suivre ne conduise les grandes banques centrales à durcir davantage leurs politiques monétaires, ce qui pousse les actions vers le bas, les taux des emprunts d'Etat vers le haut et entraîne un net regain de la volatilité...

ECO ET DEVISES

Les indices PMI composite & services de janvier sont attendus en France (09h50), Allemagne (9h55), zone euro (10h00) et Royaume-Uni (10h30). Ils seront suivis des ventes de détail de la zone euro (11h00) puis aux Etats-Unis de l'indice PMI des services (15h45) et de l'indice ISM des services (16h00).

La parité euro / dollar atteint 1,2459 ce matin. Le baril de Brent se négocie 67,87$ et le WTI 64,75$. L'once d'or se traite 1.330$ (-0,2%).

VALEURS EN HAUSE

* Dassault Systèmes (+0,1% à 98,6 euros). L'éditeur de logiciel tente de résister à la rechute des marchés, toujours soutenu par sa publication trimestrielle. MainFirst est par ailleurs passé de "sousperformance" à neutre sur revalorisé de 72 à 105 euros.

* Quantel (+0,1% à 7,16 euros) après sa publication annuelle. Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires consolidé pro forma de 85,1 millions d'euros en progression de +5,8% par rapport à 2016. Retraitée de l'appel d'offre de 2,9 ME en Inde facturé au 1er trimestre 2016, la progression est de +9,8%.

VALEURS EN BAISSE

* EuropaCorp (-5% à 2,7 euros). La flambée du cours après la rumeur d'un intérêt de Netflix a forcé la société à sortir du bois. Elle se contente de confirmer sa stratégie de recentrage et l'existence de "discussions avec divers partenaires financiers et/ou industriels potentiels". A ce stade, les rumeurs évoquées relèvent de la spéculation.

* Air France KLM (-3,3% à 11,6 euros). La compagnie XL Airways susciterait l'intérêt de plusieurs compagnies historiques européennes, au premier rang desquelles Lufthansa et British Airways, selon nos confères du 'JDD'. Aigle Azur et Air France KLM n'y seraient pas non plus insensibles.

* Peugeot et Renault perdent respectivement 2,7% et 1,9%. Si comme souvent en phase de baisse appuyée, les valeurs cycliques ont tendance à être davantage malmenées, l'actualité de l'industrie est marquée par l'affaire Fiat Chrysler aux Etats-Unis. Le département de la Justice américain entend en effet imposer de "substantielles" amendes au civil au constructeur italo-américain, accusé d'avoir utilisé illégalement un logiciel de manipulation des émissions polluantes des moteurs diesel de 104.000 de ses voitures et SUV vendus outre-Atlantique.

* Capgemini (-1,7% à 103,6 euros). Le groupe a signé le rachat de l'américain LiquidHub, un spécialiste de l'engagement client, qui a réalisé en 2017 environ 200 ME de revenus, pour environ 400 ME.

* Engie (-0,9% à 13,5 euros). Le conseil d'administration a confirmé le maintien d'un exécutif dual. Isabelle Kocher a été confortée dans son rôle de directrice générale. Le conseil a entamé les démarches pour trouver le successeur du président Gérard Mestrallet. Les rumeurs de la semaine dernière faisaient du patron de Solvay, Jean-Pierre Clamadieu, un favori pour le poste.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU