Ouverture Paris : pause au sommet

Ouverture Paris : pause au sommet©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 03 juin 2021 à 09h30

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Rien ne semble vouloir inquiéter le CAC40 qui campe sur ses meilleurs niveaux depuis l'année 2000, à 6.520 pts ce jeudi, parfaitement stable. Rappelons que le niveau record de l'indice avait été établi en septembre 2000 à 6.944,77 points. Toutefois, il est toujours bon de rappeler que 20 ans de distribution de dividendes se sont écoulés depuis... Le CAC 40 Net Total Return qui en tient compte culmine déjà depuis longtemps sur des sommets ! Ce matin, le marché est encore soutenu par les comptes des entreprises qui se montrent très rassurants malgré la crise, à l'image de ceux de Saint-Gobain ou de Remy Cointreau.

WALL STREET

La Bourse de New York a terminé la séance de mercredi en très légère hausse, après la publication du dernier Livre Beige de la Fed, qui a apporté peu d'éléments nouveaux mais n'a pas effrayé les marchés. Le rapport a ainsi confirmé l'accélération de la reprise économique, qui s'accompagne néanmoins de tensions sur les prix et de problèmes d'approvisionnement. Ce tableau ne semble pas de nature à justifier de changement urgent de politique monétaire, mais il pourrait ouvrir la voie à un "tapering", une réduction des achats d'actifs de la Fed.
A la clôture, l'indice Dow Jones a grappillé 0,07% à 34.600 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,14% à 4.208 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a aussi pris 0,14% à 13.756 pts. Les investisseurs ont pris peu de risques en attendant la statistique-clé de la semaine, à savoir le rapport sur l'emploi en mai aux Etats-Unis, qui sera publié vendredi.

ECO ET DEVISES

Un des grands gagnants du moment reste le pétrole qui a encore progressé au lendemain de la réunion de l'Opep+ qui anticipe poursuite de la hausse de la demande de brut. Le brut léger américain WTI a gagné mercredi 1,6% à 68,83$ le baril (contrat à terme d'août sur le Nymex), au plus haut depuis octobre 2018. Le Brent pointe à 71,35$, au plus haut depuis deux ans. L'or grimpe aussi à 1.908$ l'once, au plus haut depuis début janvier. Du côté des cryptomonnaies, le Bitcoin tourne autour des 38.700$.

L'économie américaine a crû à un "rythme modéré", qui a accéléré en avril et en mai par rapport au début de l'année, a relevé la Réserve fédérale dans son dernier Livre Beige, publié mercredi soir. L'avancée de la campagne de vaccination et la réouverture de l'activité a contribué à cette amélioration. Pour autant, la reprise est freinée par les pénuries et les retards de livraison de matériaux dans certains secteurs (bâtiment, automobile...) Les prix sont en hausse, et cette inflation devrait se poursuivre, a estimé la banque centrale.
Rappelons que ce rapport (dont la couverture est beige, d'où son nom) fait le point sur l'économie dans les 12 grandes régions américaines, et qu'il servira de base à la prochaine réunion de politique monétaire, prévue les 15 et 16 juin prochains. Sur les devises, l'euro est stable à 1,22/$.

ECO ET DEVISES

France :
- Indice PMI français final des services. (09h50)
Etats-Unis :
- Etude Challenger concernant les destructions de postes annoncées. (13h30)
- Rapport d'ADP sur l'emploi privé américain. (14h15)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Productivité non-agricole révisée. (14h30)
- PMI américain final des services. (15h45)
- Indice ISM des services américains. (16h00)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (17h00)

VALEURS EN HAUSSE

Atari (+10%) a annoncé la disponibilité de l'Atari VCS et de ses accessoires à la vente à partir du 15 juin aux Etats-Unis, via les réseaux de distribution et les sites de vente en ligne Best Buy, GameStop et Micro Center ainsi que le site internet officiel de l'Atari VCS. Chaque détaillant proposera des opérations marketing dédiées le jour du lancement.
Les accessoires développés en partenariat avec PowerA, inclut une manette classique sans fil, basée sur la manette originale de l'Atari 2600, ainsi qu'une manette au style moderne. Les deux manettes sont dotées d'un retour d'information sonore, d'un éclairage LED, d'un chargement USB et d'une compatibilité Bluetooth sans fil avec l'Atari VCS et la plupart des PC et appareils mobiles.

Catana : +5% dans le sillage de ses comptes avec Lysogène

Nokia : +3% soutenu par Liberum qui passe à l''achat' et remonte sa cible de 3,3 à 5,5 euros.

Saint-Gobain (+3%) s'attend à réaliser un résultat opérationnel record au premier semestre 2021. Le spécialiste des matériaux de constructions explique que les ventes des mois d'avril et mai continuent à afficher de très bonnes tendances, soutenues par la dynamique du marché de la rénovation en Europe, tout particulièrement en France, la croissance des marchés de la construction en Amériques et en Asie-Pacifique, ainsi que par la poursuite de l'amélioration séquentielle des marchés industriels. La situation sanitaire reste toutefois incertaine, en particulier au Brésil - avec un impact limité sur les activités du groupe - et en Inde, pénalisée sur les deux derniers mois.
Dans ces conditions, le résultat d'exploitation devrait clairement dépasser le niveau historique du second semestre 2020. La marge d'exploitation des six premiers mois de l'exercice devrait également atteindre un nouveau record.
Saint-Gobain dévoilera les résultats complets de son premier semestre et les perspectives pour l'année 2021 le 29 juillet prochain.

A la fin mars 2021, le chiffre d'affaires de Rémy Cointreau (+3%) s'élevait à 1.010,2 millions d'euros, en progression de 1,8% en organique (à devises et périmètre constants) et en repli de 1,4% en publié. Cette performance démontre la forte résilience du groupe dans un contexte marqué par la pandémie de COVID-19. Le Résultat Opérationnel Courant (ROC) s'élève pour sa part à 236,1 ME, en progression de 9,7% en publié et de 12,8% en organique. Par conséquent, la marge opérationnelle courante grimpe à 23,4% (en hausse de 2,4 points), proche de ses plus hauts historiques. Cette performance s'explique par une belle progression de la marge brute (+0,8pt en organique) et une excellente maîtrise des coûts de structure (-2,4 pts). Le groupe a ainsi pu renforcer ses investissements en communication (+0,9 pt) et accompagner ses marques dans la reprise. La marge intègre également des effets devises légèrement favorables (+0,3pt) et un effet périmètre de -0,2 pt.
Hors éléments non-récurrents, le résultat net part du groupe s'établit à 148,2 ME, en hausse publiée de 19,4%.
Fort de la progression significative de ses résultats, le groupe proposera à son Assemblée Générale du 22 juillet d'accorder un dividende ordinaire de 1,85 euro par action au titre de l'année 2020/21, en hausse significative par rapport à 2019/20 (1 euro), mais également par rapport à celui de 2018/19 (1,65 euro). Le paiement se fera en numéraire pour la totalité du dividende mis en distribution.
Dans un contexte sanitaire, économique et géopolitique qui reste fragile et incertain, le groupe Rémy Cointreau sort renforcé de la crise du Covid-19.
Ainsi, pour 2021/22, le groupe est confiant dans sa capacité à poursuivre ses gains de parts de marché au sein du secteur des spiritueux d'exception. Il anticipe notamment un excellent démarrage de son exercice fiscal, soutenu par une base de comparaison très favorable, des effets de phasage de ses expéditions et de nouvelles tendances de consommation structurellement plus porteuses aux Etats-Unis.
Fort de son avance sur son plan stratégique 2030 et d'un environnement porteur, le groupe a décidé de relever ses prévisions d'investissements en communication. Ceci afin d'accompagner ses marques dans le rebond et d'accroître leur potentiel de croissance à moyen terme en développant leur notoriété et leur attractivité. La bonne croissance anticipée du Résultat Opérationnel Courant sera également modérée par des effets devises estimés entre -16 ME et -20 ME et un effet périmètre d'environ -2 ME.
Au cours des derniers mois, dans un contexte marqué par la pandémie, Rémy Cointreau a bénéficié d'une accélération de tendances préexistantes qui conforte la stratégie 2030 annoncée en Juin 2020 : l'essor de la mixologie et de la consommation à domicile, la surperformance des qualités les plus haut-de-gamme, le fort développement des ventes en ligne ou encore l'intérêt croissant porté à la responsabilité sociale et environnementale des entreprises.
Le groupe réitère donc, avec confiance, ses objectifs financiers et extra-financiers : d'ici 2030, l'amélioration de la gestion de son portefeuille de marques lui permettra d'atteindre une marge brute de 72% et une marge opérationnelle courante de 33% (sur la base des taux et du périmètre 2019/20). Simultanément, dans le cadre de son plan "Exception Durable 2025", le groupe ambitionne une agriculture raisonnée pour l'ensemble des terroirs permettant l'élaboration de ses spiritueux ainsi qu'une réduction de ses émissions carbone de 25% (scope 1 & 2, en absolu) et de 30% (scope 3, en relatif) d'ici 2025. Une première étape en vue de l'ambition "Net Zéro carbone" visée par le groupe pour 2050.
Rémy Cointreau confirme son ambition de devenir le leader mondial des spiritueux d'exception, dont les perspectives de croissance restent attractives, en particulier dans un monde de consommation plus responsable.

Europcar : +2,5% avec MdM, Adocia, Solutions30, TechnipFMC

Casino : +1,5% avec Elis, SoiTec, Quadient

Figeac Aero : +1% avec FNAC Darty, Carrefour, CGG, Ubisoft, Hermes

VALEURS EN BAISSE

Vallourec (-4%) a annoncé le lancement aujourd'hui d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'un montant d'environ 300 millions d'euros, dernière étape de la restructuration financière de la Société dont le plan de sauvegarde a été approuvé par le Tribunal de commerce de Nanterre par jugement rendu le 19 mai 2021.
Le produit de l'Augmentation de Capital avec DPS sera affecté au remboursement partiel des Créances Restructurées Résiduelles au prorata de leur détention par les créanciers de la Société au titre des différents RCF et des obligations à l'exception des banques commerciales, étant rappelé que le montant non souscrit de l'Augmentation de Capital avec DPS est intégralement garanti par les Créanciers Convertis par voie de compensation de créance.
L'Augmentation de Capital avec DPS sera réalisée avec le maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires, conformément à la 16ème résolution de l'assemblée générale mixte du 20 avril 2021, et donnera lieu à l'émission de 52.954.807 actions nouvelles, au prix de souscription de 5,66 euros par action (soit 0,02 euros de nominal et 5,64 euros de prime d'émission), à libérer intégralement lors de la souscription, représentant un montant brut, prime d'émission incluse de 299.724.207,62 euros.
Le 4 juin 2021, chacun des actionnaires de la société recevra un DPS par action enregistrée comptablement à la fin de la journée comptable le 3 juin 2021. 8 DPS donneront à leurs détenteurs le droit de souscrire à 37 Actions Nouvelles à titre irréductible.

Synerie : -3% suivi de Technicolor, Elior et Valneva

Nanobiotix : -2% avec Air France KLM et Ramsay

Trigano : -1% avec CNP, Sodexo, Renault, ADP, Orange, Crédit Agricole et SG

Orange (-1%) Le parquet a demandé mercredi aux juges de la Cour d'appel de Paris d'infliger une peine d'emprisonnement de trois ans, dont deux ans avec sursis, à Stéphane Richard, pour son implication présumée dans le versement contesté effectué par l'Etat en 2008 pour régler le litige entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais, a déclaré mercredi soir un porte-parole du président d'Orange à l'agence 'Reuters'.
Il s'agit d'une peine similaire à celle réclamée il y a deux ans lors d'un premier procès pour détournement de fonds publics contre le PDG d'Orange, qui fut au moment des faits le directeur de cabinet de la ministre de l'Economie de l'époque, Christine Lagarde. Stéphane Richard avait finalement été blanchi.
Le parquet a aussi réclamé mercredi une amende de 100.000 euros et cinq ans d'interdiction des droits civiques de Stéphane Richard pour délit de complicité de détournement de fonds publics.
Les avocats du patron d'Orange et des autres accusés effectueront leurs plaidoiries à compter de la semaine prochaine. Aucune date n'a pour le moment été fixée pour le verdict.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.