Ouverture Paris : toujours plus haut !

Ouverture Paris : toujours plus haut !
Vue générale du Palais Brongniart, place de la bourse.

Boursier.com, publié le vendredi 28 mai 2021 à 09h30

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Alors que les 6.400 pts ont finalement été franchis hier sur le CAC40 avec l'aide du réveil du secteur aéronautique, l'indice grimpe encore de 0,30% ce vendredi à 6.455 pts. Airbus qui a revu à la hausse ses cadences de production progresse de nouveau de 2% avec Safran ce matin. Un signal de sortie de crise salué par l'ensemble du secteur industriel ! En Asie, la tendance est aussi favorable pour terminer la semaine avec des gains de plus de 2% à Tokyo et de plus de 1% à Séoul et Taiwan...

WALL STREET

La Bourse de New York a fini sans grand changement, jeudi, les investisseurs se montrant partagés entre la publication de solides statistiques américaines, et les craintes liées à l'inflation. Ainsi, l'inflation "core PCE", l'indicateur préféré de la Fed, a grimpé plus que prévu au 1er trimestre, de 2,5% sur un an, relançant les doutes sur les futures actions de la Fed. Les taux d'intérêt se sont légèrement tendus aux Etats-Unis, tandis que le dollar a marqué le pas et que le pétrole est resté bien orienté...
A la clôture, l'indice Dow Jones a avancé de 0,41% à 34.464 points, tandis que l'indice large S&P 500 gagne 0,12% à 4.200 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a rendu ses gains en fin de séance pour finir quasi-stable, à 13.736 points (-0,01%).
Le marché des crypto-monnaies a confirmé son retour au calme après les récentes turbulences... Le Bitcoin, qui avait plongé le week-end dernier sous 32.000$, évolue autour de 37.000$.

ECO ET DEVISES

La journée d'hier a été animée par la publication de nombreux indicateurs macro-économiques, qui ont été décortiqués par les investisseurs pour estimer dans quelle mesure la Réserve fédérale pourrait être tentée de réduire son soutien massif à l'économie américaine, dont la reprise économique paraît globalement très solide. Cependant, des goulets d'étranglement dans certains secteurs et des pénuries de matériaux/composants entraînent des hausses de prix, tandis que pénuries de main d'oeuvre créent ça-et-là des tensions sur les salaires.
La 2e lecture du PIB des Etats-Unis au 1er trimestre, publié ce jeudi, est ainsi ressortie à 6,4% pour le premier trimestre 2021, conforme à la 1ere estimation, mais un peu moins que le consensus, logé à 6,5%. En revanche, les dépenses personnelles de consommation ont été revues à la hausse à +11,3% sur le 1er trimestre, contre +10,8% de consensus et +10,7% en lecture initiale.
Enfin, l'indice des prix de base dit "core PCE", a été revu à la hausse à +2,5% en rythme annuel sur janvier-mars, alors que le consensus le donnait inchangé par rapport à la première estimation de +2,3%. Cet indicateur est le plus suivi par la Fed, qui s'est fixé un objectif d'inflation de 2%, mais a prévenu ces derniers mois qu'elle était prête à tolérer un chiffre supérieur pendant une période temporaire liée à la volatilité de la sortie de crise du coronavirus...

Le narratif reste sensiblement le même que les jours précédents sur les marchés. Les opérateurs relativisent le risque d'inflation, jugeant le phénomène transitoire, après de nombreuses interventions rassurantes de la part de responsables de la Fed. Les investisseurs gardent dans l'ensemble confiance dans le soutien des banques centrales et dans la poursuite des politiques budgétaires de relance, tant que l'économie US ne sera pas entièrement remise de la crise du Covid.
Sur le plan budgétaire, selon le site 'Politico', Joe Biden entend prolonger les discussions bipartisanes sur le plan d'infrastructures au-delà du Memorial Day (ce 31 mai). Un projet d'enveloppe de 311 milliards de dollars pour le transport routier progresse...

L'or, qui avait terminé mercredi soir au dessus de 1.900$ l'once pour la 1ere fois depuis début janvier, fait l'objet de quelques prises de bénéfices, à 1.897$ l'once.
Le pétrole reste ferme, alors que le Brent pointe sous les 70$ à 69,80$.
Sur le marché des changes, l'euro est stable à 1,22$.

INDICATEURS A SURVEILLER

Etats-Unis :
- Balance du commerce international de biens. (14h30)
- Revenus et dépenses des ménages. (14h30)
- Indice manufacturier PMI de Chicago. (15h45)
- Indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan. (16h00)

AVIS DE BROKERS

JP Morgan surpondère Airbus avec un cours cible relevé de 115 à 138 euros.
Goldman Sachs reste à l'achat sur Porsche avec un objectif ajusté en hausse à 134 euros.
HSBC remonte sa cible de 64 à 72 euros sur BNP Paribas et repasse à l'achat sur Euronext en visant 102 euros.
Berenberg est à l'achat sur Tikehau avec un cours cible ajusté de 30 à 32 euros.

VALEURS A SUIVRE

Solutions30 remonte encore de 20% et poursuit son rebond entamé mercredi.

UV Germi (+15%) poursuit sa croissance, avec la concrétisation de deux projets d'envergure pour l'équipement d'appareils de traitement de l'air Germi R Clean, au sein des stations de bus de la ville de Riyad et du Palais Présidentiel d'Abu Dhabi, afin d'en assurer la sécurité sanitaire. Ce palais, appelé le 'Versailles du Proche-Orient' sera équipé de la technologie de pointe Germi R Clean, qui détruit les COV, virus, bactéries et odeurs, garantissant ainsi le bon fonctionnement du palais présidentiel qui sert à la fois de siège aux réunions du conseil des ministres Emirati, de salon de réception des chefs d'État étrangers, de bibliothèque mais aussi de musée et d'espace d'exposition.
Les autorités saoudiennes ont souhaité sécuriser les espaces confinés des stations de bus, afin de protéger les usagers. Ainsi, une première commande de plus d'un demi-million d'euros vient d'être faite pour protéger les trois terminaux de Riyad. Compte tenu de la centaine de stations de bus restant à équiper, la Société est confiante quant au potentiel de cette collaboration.

Delta Drone (+12%) Dans le cadre de la nouvelle réglementation européenne, entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2021, Delta Drone a reçu, le 21 mai, sa première autorisation d'exploitation de la part de la DSAC (Direction de la Sécurité de l'Aviation Civile) pour son système de drone ISS Spotter automatique.
Aboutissement d'un long et itératif processus d'analyse de risques pour les opérations spécifiques, en relation avec les services de la DGAC, cette autorisation marque un tournant dans l'emploi des solutions drones dédiés aux métiers de la sécurité et de la surveillance. Elle est en effet la première en Europe à être signée pour un système de drone automatique de surveillance et de sécurité, en application de la nouvelle réglementation européenne.

Balyo : +4% avec Europacorp

Figeac Aéro (+4%) Sur l'exercice 2020-2021, en plus de l'immobilisation du Boeing 737 MAX, le secteur aéronautique a été confronté à la plus grande crise de son histoire avec un effondrement du trafic aérien dû aux confinements et aux restrictions de voyages imposés dans toutes les régions du monde. Dans ce contexte, Figeac Aéro réalise au titre de l'exercice 2020-2021 (clos le 31 mars 2021), un chiffre d'affaires de 201,2 millions de euros, en retrait de -55,4% par rapport à l'exercice précédent. A périmètre et taux de change constants, l'évolution annuelle du groupe est en repli de -53%.
Dans ce contexte de crise inédite, Figeac Aéro a démontré son agilité et sa capacité d'adaptation rapide. La société a rapidement engagé d'importantes mesures opérationnelles et financières pour pallier la baisse drastique des volumes et assurer la continuité de ses activités dans un premier temps et sauvegarder la compétitivité du Groupe afin de le positionner pour profiter de la reprise.
Le plan de performance -réduction des charges de personnels et des frais généraux et administratifs, rationalisation des sites de production, rapatriement sélectif d'une partie des achats liés à la sous-traitance, optimisation de l'utilisation de la matière première et rationalisation des achats généraux- devrait permettre une réduction structurelle des coûts fixes de l'ordre de 30 ME, dont le quasi-plein effet sera visible sur le 2e semestre de l'exercice en cours (clos le 31 mars 2022).
Figeac Aéro s'est attaché à sécuriser ses ressources financières long terme au travers d'un prêt Atout d'un montant total de 15 ME de Bpifrance, et de Prêts Garantis par l'Etat d'un montant total de 80 ME auprès de ses partenaires bancaires.
Par ailleurs, le Groupe a entamé une réflexion sur le réaménagement de sa structure financière. Ainsi, après avoir atteint le point bas de cette crise au 1er semestre 2020-2021 et fort des mesures structurelles de réduction de coûts mises en oeuvre rapidement, Figeac Aéro confirme la génération d'un Ebitda courant positif sur le 2e semestre de l'exercice clos le 31 mars 2021.
Cette nette amélioration de la marge opérationnelle du Groupe devrait équilibrer les pertes opérationnelles du 1er semestre.
En matière de consommation de cash, le Groupe enregistre les premiers effets positifs de la rigueur financière et de la baisse drastique des CAPEX de croissance avec des cash flows maîtrisés au second semestre. La société renouvelle, par ailleurs, son objectif de génération de cash pour l'exercice clos le 31 mars 2022.

Groupe Parot (+4%) Le chiffre d'affaires du groupe est ressorti à 102 Millions de euros sur le 1er trimestre 2021, en progression de +29,1% à périmètre comparable sur 2020. Toutefois, dans un contexte de crise sanitaire qui perdure, il reste en recul de -8,8% en comparable sur 2019.
L'activité Véhicules Particuliers a généré un chiffre d'affaires de 62,5 ME sur le 1er trimestre, soit une progression de +31,5% à périmètre comparable. Le chiffre d'affaires de l'activité Véhicules Commerciaux ressort à 38,9 ME sur la période, en progression de +24,5% sur 2020. L'activité est en léger retrait sur le 1er trimestre 2019 à -4,9%.
Le 1er trimestre de l'année 2021 marque un rebond sur l'année 2020 qui avait connu le 1er confinement de la crise sanitaire Covid-19. Le 2e trimestre 2021 sera encore impacté par le 3e confinement, avec cependant un effet moindre sur l'activité Véhicules Commerciaux dont le portefeuille de commandes s'avère résilient.

Vallourec : +3% avec Nokia

Société des Bains de Mer et du Cercle des Etrangers à Monaco (+3%) a réalisé un chiffre d'affaires de 336,9 millions d'euros (619,8 ME à l'exercice précédent). Le chiffre d'affaires jeux diminue de 115 ME, soit -48%. Le chiffre d'affaires hôtelier baisse de 175 ME, soit -62%. Le chiffre d'affaires locatif progresse de 10 ME, soit +11%.

SMCP : +2% avec Getlink, Lysogène, Quadient

Airbus : +1,5% avec Safran, Nexans, Saint-Gobain, Euronext, M6, Elis

Pizzorno Environnement (+1%) Le chiffre d'affaires pour l'exercice 2020 s'élève à 198,7 ME, en repli de 8,7% par rapport à l'exercice 2019, principalement impacté par des arrêts de contrats majoritairement non rentables et une contraction des volumes suites aux mesures de confinement liées à la crise de la Covid-19 (impact de 2,1 ME sur le chiffre d'affaires).
Dans un contexte de ralentissement de l'activité, le Groupe a démontré l'agilité de son organisation et la pertinence de sa stratégie de développement recentrée sur ses activités les plus rentables. Ainsi, au 31 décembre 2020, l'Excédent Brut d'Exploitation est ressorti à 26,9 ME, contre 23,5 ME en 2019, soit un taux de marge d'EBE en hausse de 3 points à 14%.
L'Excédent Brut d'Exploitation 2020 a en outre été pénalisé par des évènements ponctuels et des effets liés à la Covid-194

Bourse Direct (+1%) annonce être en discussion exclusive pour l'acquisition d'une participation majoritaire de 80% du capital de la société Exoé, afin de compléter son offre de service pour une clientèle d'investisseurs institutionnels, en partenariat avec les fondateurs de cette société.
Bourse Direct et Exoé devraient ainsi déployer ensemble une offre de service intégrée, à destination des professionnels de la gestion d'actifs et proposer une table de négociation externe, une diversité de places de négociations basée sur les systèmes de routage d'ordres de Bourse Direct et une offre de tenue de comptes-conservation complète.

OSE Immunotherapeutics (+1%) et FoRT (Fondazione Ricerca Traslazionale) annoncent l'autorisation de l'Agence Italienne du médicament (Agenzia Italiana del Farmaco, AIFA) et du Comité d'éthique pour démarrer un nouvel essai clinique de phase 2 évaluant Tedopi en combinaison avec Opdivo ou avec une chimiothérapie en traitement de 2e ligne chez les patients atteints d'un cancer du poumon métastatique non à petites cellules.

Scor (+1%) L'Autorité des marchés financiers a indiqué au Parquet national financier que les éléments dont elle dispose ne permettent pas d'étayer les accusations de manipulation de cours formulées par Covéa contre Denis Kessler, président directeur général de Scor.
Scor se félicite ainsi que l'Autorité des marchés financiers, saisie par le Parquet national financier au sujet d'une plainte formulée par Covéa contre Denis Kessler, "a indiqué, le 27 mai, au Parquet national financier que les éléments dont elle dispose ne permettent pas d'étayer des allégations de manipulation de cours".
Scor rappelle que le jour de l'annonce par Covéa du dépôt de cette plainte, le 24 mars 2021, pour une prétendue manipulation de cours résultant du rachat par Scor entre le 25 octobre et le 10 décembre 2018 de ses propres actions, Scor avait déploré "une manoeuvre mensongère et infondée du groupe Covéa".

Lagardere : +1% avec Alstom, AXA, Synergie, Vicat

VALEURS EN BAISSE

Acheter-Louer.fr (-7%) informe le marché que par lettre recommandée en date du 25 mai 2021, Monsieur AbdelRahman Nagib Beydoun, agissant tant en son nom que pour le compte des personnes suivantes agissant de concert avec lui, les sociétés Yeeld SAS, Volta Participations 2 SARL, AMCO Invest SAS, BValue Invest, Monsieur Jerry LIPSZYC, BM Invest SAS, la Société Civile de Participation BRUNET, JCP SARL, Monsieur Rémi de FOUCHIER, Monsieur Paul de ROSEN, Elenava Invest SARL, FT Groupe SARL, Monsieur David DZIALOWSKI, Monsieur Pieter VAN DIERMEN et Monsieur Romain PECHAYRE (les "Concertistes"), a déclaré avoir franchi à la baisse les seuils de 9%, 6%, 5% et 3% du capital et des droits de vote de la Société.
Monsieur Abdel-Rahman Nagib BEYDOUN a également informé la Société, par cette déclaration de franchissements de seuils à la baisse, ne plus détenir avec les Concertistes aucune action de la Société, et avoir mis fin au concert restant entre eux.

AB Science : -3% avec Metabolic et Medincell

Elior : -1% avec Atari, Abivax, Navya, Neoen, Catana

Korian : -0,5% avec Gl Events, BioMerieux, EDF, Ipsen, Air Liquide

Vos réactions doivent respecter nos CGU.