Ouverture Paris : un CAC40 hésitant qui camoufle de très forts écarts sur les valeurs !

Ouverture Paris : un CAC40 hésitant qui camoufle de très forts écarts sur les valeurs !
finance investisseur bourse

Boursier.com, publié le mercredi 29 avril 2020 à 09h30

LA TENDANCE

Les chutes de chiffre d'affaires et les pertes nettes se multiplient! Mais certaines étaient déjà largement intégrées dans les cours. Et les arbitrages ont lieu dès les premières minutes de cotations ce matin... Airbus, SMCP, M6, Rémy Cointreau, Scor, Carrefour, Seb ont publié, depuis la clôture d'hier soir, leurs données au 31 mars. Les fortunes sont diverses sur le Marché parisien... A noter que les écarts, à la hausse comme à la baisse sont très significatifs!

Et ce, alors même que le CAC40 se montre lui, plutôt hésitant, (-0,20% à 4.560 points). Il faut dire qu'à 4.569,79 points hier en clôture, l'indice parisien a terminé sur un plus haut depuis le début de son rebond entamé à partir du 19 mars dernier. Il a même franchi brièvement les 4.600 points en séance, ce qui n'était plus arrivé depuis le 11 mars.

Les investisseurs vont-ils poursuivre le mouvement? L'ouverture s'annonce pour le moment assez indécise. Et la séance s'annonce riche! On attend en début d'après-midi la première estimation du PIB au premier trimestre. Il y aura par ailleurs les annonces de la Réserve fédérale américaine, avec la traditionnelle conférence de presse du président de l'institution, Jerome Powell, 30 minutes plus tard.

La BCE sera pour sa part attendue demain, alors que la question des dettes souveraines est plus que jamais posée. Fitch vient de dégrader la notation de la dette italienne. La notation passe de BBB à BBB-, assortie d'une perspective stable.

WALL STREET

La Bourse de New York a fini en baisse mardi, sous l'effet d'une rotation sectorielle faite au détriment des grandes valeurs technologiques et des valeurs de santé, qui avaient fortement rebondi ces dernières semaines. Les investisseurs ont pris peu d'initiatives à la veille des annonces de la Fed, qui a débuté mardi une réunion de politique monétaire de deux jours. Le pétrole a tenté de se stabiliser après son plongeon de lundi, tandis que de nombreux Etats américains continuent de préparer la levée progressive des mesures de restriction liées au Covid 19.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 0,13% à 24.101 points, tandis que l'indice large S&P 500 a fléchi de 0,52% à 2.863 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a abandonné 1,4% à 8.607 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Rapport d'ADP sur l'emploi privé américain. (14h15)
- PIB américain du premier trimestre, lecture avancée. (14h30)
- Promesses de ventes de logements. (16h00)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)
- Communiqué de politique monétaire de la Fed. (20h00)
- Conférence de presse de Jerome Powell. (20h30)

L'once de métal jaune s'échange à 1.695$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,0845$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 20,67$.

VALEURS EN HAUSSE

Carrefour (+2,40% à 13,72 Euros) publie une croissance comparable de +7,8% au T1 2020, portée par une solide performance en janvier et février, puis des achats de précaution en mars dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Au niveau du groupe, le chiffre d'affaires totalise 19,44 milliards d'euros, soit une croissance de 3,3% à changes courants et de 7,5% à changes constants.

Tarkett (+7,35% à 9,20 Euros) annonce un chiffre d'affaires de 610,7 ME au T1, en léger retrait de 2,2%. L'EBITDA ajusté publié est de 42,4 millions d'euros. La marge d'EBITDA ajusté est de 6,9%, stable par rapport au premier trimestre 2019 en dépit de la baisse du chiffre d'affaires.

Teleperformance (+7,85% à 205,90 Euros) : Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2020 de s'est élevé à 1.352 ME, soit une progression de +6,2% à données comparables et de +6,4% à données publiées par rapport à la même période de l'année dernière.

Verallia (+4,10% à 23,95 Euros) fait état d'une croissance de 1,9% du chiffre d'affaires en données publiées à 645 ME par rapport au T1 2019. La croissance organique est de 4% par rapport au T1 2019. L'EBITDA ajusté est de 151 ME, en hausse de 6,5% par rapport au T1 2019 et de +9,6% à taux de change et périmètre constants. On constate une amélioration de la marge d'EBITDA ajusté à 23,5%, en hausse de 103 points de base par rapport au T1 2019.

Elis (+8,70% à 10,27 Euros) publie un chiffre d'affaires du 1er trimestre impacté par la crise sanitaire, en retrait de 2,3% dont 1,8% en organique, à 759,2 millions d'euros, avec une baisse d'activité très marquée en Hôtellerie et plus contenue dans les autres secteurs. En France, le CA décline de 4,1% en organique, contre +0,6% en Europe centrale et -0,3% en Scandinavie & Europe de l'Est. La zone Royaume-Uni et Irlande recule de 6,7% en organique, l'Europe du Sud baisse de 5,8%, et l'Amérique latine progresse de 6,4%.

SMCP (+4,30% à 4,07 Euros) : Au premier trimestre 2020, le chiffre d'affaires consolidé a atteint 228,7 ME, en baisse de -20.4% en organique. En données publiées, le chiffre d'affaires a baissé de -16.7%, intégrant un effet de change positif de +0.5 % et une contribution De Fursac à hauteur de +3,7%. Cette performance reflète l'impact de l'épidémie de Covid-19 qui a engendré la fermeture des magasins en Asie à partir de la fin du mois de janvier, puis en Europe et en Amérique du Nord mi-mars, ainsi qu'un arrêt des flux touristiques, notamment chinois.

VALEURS EN BAISSE

Airbus (-2,14% à 51,75 Euros) : Le chiffre d'affaires d'Airbus a ainsi reculé de 15% sur la période, à 10,63 milliards d'euros et le résultat opérationnel ajusté a chuté de 49% pour tomber à 281 millions d'euros. Le géant européen de l'aéronautique accuse une perte nette de -481 millions d'euros contre un bénéfice de 40 millions à la même époque un an plus tôt. La position de trésorerie s'est aussi fortement dégradée, avec un free cash flow négatif à hauteur de 8,5 milliards d'euros à comparer à une consommation de trésorerie de 4,45 milliards lors du premier trimestre 2019.

SEB (-2,72% à 114,50 Euros) : Les ventes du Groupe, pour le 1er trimestre 2020, se sont établies à 1.454 ME, en baisse de 15,6%, incluant un recul de 16,5% à taux de change et périmètre constants. Le Résultat Opérationnel d'Activité (ROPA) du 1er trimestre 2020 s'élève e nette baisse à 18 ME.

M6 (-3,10% à 9,71 Euros) affiche un chiffre d'affaires consolidé de 321,3 ME en baisse de -7,1%. Les recettes publicitaires plurimedia, qui incluent les revenus du pôle Jeunesse, intégré depuis septembre 2019, sont en repli de 9,2%, conséquence de l'arrêt brutal de la consommation des ménages depuis le début du confinement. Le résultat opérationnel courant (EBITA) consolidé atteint 45,6 ME, contre 64,2 ME au 1er trimestre 2019.

Rémy Cointreau (-0,90% à 100,80 Euros) dévoile un chiffre d'affaires annuel de 1,025 milliard de dollars, en repli de 9% et de 11,2% sur une base organique. Les Marques du Groupe sont en repli modéré (-4,0%) dans un environnement sanitaire complexe, alors que les Marques Partenaires reculent de 68,5%, suite au désengagement volontaire de certains contrats de distribution en Europe et aux Etats-Unis. Les effets devises sont favorables à hauteur de 24,5 ME, soit 2,2% sur l'année.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Wavestone, Groupe Gorgé, Installux, Solutions 30, Pizzorno, Median Technologies, LDLC, Serge Ferrari, SQLI, Sidetrade, Kerlink, Paragon ID.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Goldman Sachs reste à l'achat sur Engie, mais avec un cours cible ramené de 14 à 13,10 euros.

Credit Suisse ramène son objectif de cours de 40 à 31 euros sur Verallia.

JP Morgan ne vise plus qu'un cours de 88 euros sur Thales

Baader Helvea dégrade à 'alléger' le titre Dassault Systèmes en visant un cours de 146 euros.

AlphaValue repasse d'acheter à 'accumuler' sur Eramet avec un objectif ajusté à 32,40 euros et reste à 'accumuler' sur Teleperformance avec une cible relevé à 234 euros.

INFOS MARCHES

Vivendi met en oeuvre une opération d'actionnariat salarié.

IT Link : projet de transfert sur Euronext Growth Paris.

Bone Therapeutics sécurise un financement de 11 ME.

EN BREF

Erytech reçoit la désignation 'Fast Track' de la FDA américaine pour eryaspase.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.