Ouverture Paris : un "Grand Huit" encore possible pour le CAC40!

Ouverture Paris : un "Grand Huit" encore possible pour le CAC40!©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 20 mars 2019 à 09h30

LA TENDANCE

Les investisseurs soufflent quelque peu ce matin, après sept séances consécutives de hausse sur le CAC40. L'indice parisien cède 0,15% à à 5.417 points dans les premiers échanges. Un faible recul initial qui permet d'envisager la possibilité du "Grand Huit" pour le CAC40 en clôture... Il faudra pour cela que Wall Street se tienne bien!

Rien n'est moins sûr alors que les marchés font face au retour des tensions commerciales sino-américaines : d'après une information de presse, qui a pénalisé la séance à Wall Street mardi, certains responsables américains redoutent que les Chinois ne renâclent à satisfaire les demandes de Washington. Par ailleurs, un responsable de l'administration Trump a confirmé une autre information de presse selon laquelle les principaux négociateurs dans le différend commercial vont se retrouver à partir de la semaine prochaine à Pékin.

Mais c'est sur la Fed que vont se braquer les regards aujourd'hui et par rapport au discours de Jerome Powell que les marchés devraient réagir : le gouverneur de la Fed est attendu sur l'évolution des taux d'intérêt, mais aussi sur le processus de réduction de son bilan que certains observateurs voient s'arrêter... Une chose est sûre : "Grand Huit" ou pas, Paris sera au diapason de Wall Street aujourd'hui...

WALL STREET

Après un début de séance en nette hausse, Wall Street a réduit ses gains, mardi en séance, avant de terminer en ordre dispersé, alors que des informations faisaient état de problèmes dans les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Ces craintes ont relégué au second plan l'effet positif des anticipations d'annonces accommodantes par la Fed, qui a démarré ce mardi une réunion de deux jours. Le dollar a continué de faiblir et le pétrole a marqué le pas ce mardi.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 0,10% à 25.887 points, après avoir gagné jusqu'à 0,75% en séance, franchissant les 26.100 points. L'indice large S&P 500 a fini quasi-stable (-0,01%) à 2.832 pts, tandis que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a progressé de 0,12% à 7.723 pts. Le Nasdaq a été soutenu par les grandes "technos", dont Alphabet (+1,1%), Facebook (+0,7%), Amazon (+1,1%), Microsoft (+0,07%), ou encore Nvidia (+4%).

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (15h30)
- Décision monétaire de la Fed. (19h00)
- Prévisions économiques de la Fed. (19h00)
- Conférence de presse de Jerome Powell. (19h30)

Europe :
- Indice britannique des prix à la consommation. (10h30)

La parité euro / dollar atteint 1,1351$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 67,80$. L'once d'or se traite 1.307$.

VALEURS EN HAUSSE

Innate Pharma (+7,40% à 7,12 Euros) affichait au 31 décembre dernier un trésorerie, équivalents de trésorerie et actifs financiers s'élèvant à 202,7 ME au 31 décembre 2018 (176,6 ME en 2017). Ce montant inclut l'encaissement de 102,9 ME correspondant à une partie des sommes dues par AstraZeneca au titre des accords signés en octobre 2018. La société donne aussi sa position au 31 janvier 2019 : elle s'élève à 256,6 ME suite aux paiements définitifs reçus de et payés à AstraZeneca dans le cadre des accords signés en octobre 2018. Les produits opérationnels s'élèvent à 94 ME (36,2 ME en 2017) provenant des accords de collaboration et de licence (79,9 ME) et du crédit d'impôt recherche (13,5 ME). Innate Pharma affiche une résultat opérationnel de 5,15 ME, contre une perte de -39 ME un an plus tôt et un bénéfice net de 3,05 ME, contre -41,73 ME en 2017.

Akka (+1,80% à 61,60 Euros) : Le résultat opérationnel consolidé 2018, incluant PDS Tech depuis le 1er novembre 2018, progresse de 19,7% et s'établit à 90,1 ME. Les coûts non récurrents s'élèvent à 18,2 ME. Ils sont liés au lancement du plan Clear 2022 et à la finalisation de la transformation de la Business Unit Allemagne. Le coût des stock-options et actions gratuites s'élève à 9,8 ME pour l'exercice. Le résultat net consolidé progresse de 20,4% à 53,1 ME. Il représente 3,5% du chiffre d'affaires contre 3,3% en 2017.

VALEURS EN BAISSE

Hermes International (-0,55% à 587 Euros) : vient de publier des résultats annuels en progression et globalement en ligne avec les attentes des analystes. Sur l'exercice clos fin décembre, le sellier enregistre un bénéfice net de 1,405 milliard d'euros (+15%) pour un chiffre d'affaires consolidé de 5,966 MdsE, en croissance de +10,4% à taux de change constants et de +7,5% à taux de change courants. Le résultat opérationnel courant progresse de 6% à 2,045 MdsE (34,3% des ventes).

Viel et Cie (stable à 5,08 Euros) a bouclé 2018 sur un chiffre d'affaires consolidé de 798,5 millions d'euros, en hausse de 8,9% à cours de change constants (+5,5% à cours de change variables). Son résultat avant impôt ressort à 72,8 millions d'euros (+23,9%) et son résultat net en hausse de 34,7% à 58,8 millions d'euros. Le résultat net part du Groupe progresse de 41% à 43,4 millions d'euros.

ANALYSTES

Morgan Stanley rehausse à 'surpondérer' sa recommandation sur Teleperformance en visant 185 euros.

JP Morgan revalorise LafargeHolcim ('surpondérer') de 56 à 59 francs.

Jefferies dégrade Eurofins à 'conserver' avec un objectif de cours coupé de 520 à 400 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.