Préouverture Paris : accalmie sur le front turc, le CAC40 pourrait rebondir

Préouverture Paris : accalmie sur le front turc, le CAC40 pourrait rebondir©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 14 août 2018 à 08h30

LA TENDANCE

Le marché parisien, qui a réussi à limiter ses pertes hier à la clôture, est attendu en légère progression à l'ouverture. L'heure semble être à l'accalmie sur le front turc même si le 'problème' de l'économie locale est loin d'être réglé et que les risques de contagions à d'autres pays émergents n'ont pas disparu. En Asie, les indices évoluent en ordre dispersé avec un net rebond à Tokyo mais une baisse sensible en Chine où les derniers indicateurs confirment le ralentissement de l'économie locale. Les tensions commerciales restent par ailleurs bien présentes dans l'esprit des investisseurs, qui seront attentifs ce matin à la publication de la première estimation du PIB de la zone euro pour le deuxième trimestre et de la production industrielle du mois de juin. L'actualité entreprise reste en revanche très pauvre en ce 14 août.

WALL STREET

Wall Street a poursuivi sa tendance baissière lundi. Le DJIA trébuche de -0,5% à 25.187 pts, alors que le Nasdaq cède -0,25% à 7.819 pts. Le S&P500 redonne 0,4% à 2.821 pts. L'aversion au risque a prévalu une bonne partie de la journée, sur fond de crise économique turque et de guerre commerciale. La cote américaine a malgré tout fait preuve d'une belle résistance tout au long de la séance, après l'intervention de la banque centrale turque et en l'absence de statistique économique notable.

ECO ET DEVISES

Le taux de chômage en France, calculé avec les normes du Bureau international du travail (BIT), a diminué de 0,3 point sur un an au deuxième trimestre pour atteindre 9,1% de la population active (hors Mayotte). Il était de 9,2% au trimestre précédent. En ne prenant en compte que la France métropolitaine, le nombre de chômeurs baisse de 48.000, à 2,5 millions de personnes, et le taux de chômage diminue ainsi de 0,2 point sur le trimestre (après +0,3 point au premier trimestre), à 8,7%.

L'économie allemande a légèrement accéléré au deuxième trimestre. Selon les données préliminaires de l'Office fédérale de la statistique, le PIB, ajusté des effets calendaires et des variations saisonnières, a augmenté de 0,5% sur la période après +0,4% au trimestre précédent. La demande intérieure a soutenu la croissance avec une augmentation des dépenses privées et publiques. Sur un an, le PIB affiche une hausse de 2,3% après +1,4% au cours des trois premiers mois de l'année. Le consensus tablait sur une croissance de 0,4% en séquentiel et de 2,5% en glissement annuel.

Les prix à la consommation de juillet en France sont à suivre à 8H45 avant les premiers chiffres de la croissance de la zone euro au deuxième trimestre (11h) et les données de la production industrielle de juin (11h). Aux Etats-Unis, seul les prix à l'import et à l'export de juillet sont au programme (14h30).

VALEURS A SUIVRE

* Vinci Energies, à travers sa filiale Eitech, leader suédois des travaux électriques et de l'ingénierie, a signé un contrat avec NCC Sverige AB portant sur la prise en charge de toutes les installations techniques du projet partiel E02 de la Gare Centrale de Göteborg. Les attributions incluent une station souterraine d'un train de banlieue et environ 2 kilomètres de tunnel ferroviaire, ce qui représente une part importante de l'investissement de l'Administration nationale suédoise des Transports dans le West Link. La commande initiale pour le contrat de phase 2 est estimée à environ 55 millions d'euros.

* Makheia met en oeuvre une opération d'attribution gratuite de bons de souscriptions d'actions (BSA) au profit de ses actionnaires existants, à hauteur de 1 BSA par action détenue. Cinq BSA permettront, à compter du 23 août 2018, de souscrire 1 action au prix unitaire de 2,50 euros. Cette attribution gratuite de BSA permet à la société de "remercier l'ensemble de ses actionnaires institutionnels et individuels de leur fidélité tout en les associant à la poursuite de son développement et à la réalisation de ses projets de croissance externe".

* Air France KLM. Secoué hier, le titre sera surveillé de près alors que la compagnie franco-néerlandaise fait face à des menaces de grève de ses pilotes français mais aussi hollandais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.