Préouverture Paris : accord sur le Brexit et 5.300 points pour le CAC40 ?

Préouverture Paris : accord sur le Brexit et 5.300 points pour le CAC40 ?
Londres Big ben Royaume-Uni Grande-Bretagne

Boursier.com, publié le mardi 12 mars 2019 à 08h30

LA TENDANCE

Les marchés vont de nouveau vivre au rythme du Brexit aujourd'hui. Ça a commencé sur le marché des devises avec l'envolée de la livre sterling suite à la modification de dernière minute de l'accord sur le Brexit, qui doit faire l'objet dans la journée d'un vote des députés britanniques.

L'Union européenne et le Royaume-Uni ont annoncé lundi soir un accord afin d'éviter le rétablissement d'une frontière "dure" entre l'Ulster et la République d'Irlande après le Brexit, tout en permettant à Londres de quitter l'Union douanière d'ici à 2020. Cette annonce fait reculer la probabilité d'un Brexit sans accord et devrait profiter aux marchés d'actions. Le CAC40 est ainsi annoncé en hausse à l'ouverture.

A court terme, les investisseurs pourraient jouer cet accord, la dégradation du niveau de la croissance mondiale passant, pour le moment, au second plan... Attention toutefois aux interférences venus de Wall Street puisque les investisseurs prendront connaissance avant l'ouverture new yorkaise des prix à la consommation aux Etats-Unis de février, un indicateur très suivi en ces temps d'incertitude en matière de politique monétaire.

WALL STREET

Wall Street a commencé la semaine sur une note optimiste, sur fond de fusion-acquisition dans le secteur technologique, et malgré la chute de l'action Boeing (-5,3%) après l'accident dimanche, d'un B-737 Max 8, le deuxième en moins de 5 mois pour ce type d'appareil. Les ventes de détail ont rassuré en janvier aux Etats-Unis, après leur chute en décembre. Le pétrole a progressé, tandis que le dollar a marqué le pas. Nvidia (+6,9%) a annoncé l'achat du fabricant israélien de puces Mellanox Technologies (+7,7%), tandis qu'Apple a bondi de 3,4% après une recommandation positive d'un broker.

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,79% à 25.650 points malgré la chute de Boeing, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 1,47% à 2.783 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a grimpé de 2,02%, pour finir à 7.568 pts. La semaine dernière, les trois indices avaient signé leur première baisse depuis au moins 8 semaines et leur pire semaine depuis le début 2019 : -2,2% pour le Dow Jones en 5 séances, -2,1% pour le S&P 500 et -2,4% pour le Nasdaq.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Indice des prix à la consommation. (13h30)

Europe :
- PIB britannique. (10h30)
- production manufacturière britannique. (10h30)
- Production industrielle britannique. (10h30)

La parité euro / dollar atteint 1,1258$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 66,69$. L'once d'or se traite 1.292$.

VALEURS A SUIVRE

Spie dévoile un résultat net part du groupe de 91,4 millions d'euros en 2018 (-17,2%), un résultat net ajusté de 216,2 millions (+1,8%), un Ebita de 400,0 millions et une production de 6.671 mlns (+8,9%). Le groupe a dit viser une marge d'Ebita au moins stable en 2019.

Cellectis : la perte nette consolidée attribuable aux actionnaires de Cellectis se monte à -78,69 M$, soit -1,93 $ par action pour l'exercice 2018 (-99,36 M$, soit -2,78 $ par action pour l'exercice 2017). "Nous estimons que notre trésorerie, nos équivalents de trésorerie et nos actifs financiers courants consolidés au 31 décembre 2018 seront suffisants pour financer nos activités jusque dans l'année 2021", indique le groupe.

Vivendi a déclaré lundi ne pas avoir l'intention de contrôler Telecom Italia et reproché au fonds activiste Elliott d'agir dans son seul intérêt dans ce dossier.

Oncodesign et Servier ont annoncé une alliance stratégique de recherche et de développement "d'un ou plusieurs candidats médicaments potentiels" contre la maladie de Parkinson ! Cette collaboration de recherche et développement porte sur les inhibiteurs de la kinase LRRK2 issus de la plateforme Nanocyclix, propriété d'Oncodesign, et leur action comme agents thérapeutiques potentiels contre la maladie de Parkinson.

PSB : Le résultat net part du Groupe s'établit à 78 ME. Il inclut le résultat net des activités poursuivies et le résultat net des activités non conservées, soit 72,5 ME.

Séché Environnement : Les résultats opérationnels consolidés ont fortement progressé, avec un Excédent Brut d'Exploitation (EBE) qui s'établit à 108,7 ME (+10,9%) soit 19,4% du CA contributif (vs.19,2% en 2017) et un Résultat Opérationnel Courant (ROC) à 44,2 ME (+11,3%) soit 7,9% du CA contributif contre 7,8% en 2017. Le Résultat Net part du Groupe atteint 15,6 ME, en légère hausse par rapport à 2017 (+1,5%). Dès lors, un dividende inchangé de 0,95 euro va être proposé aux actionnaires.

Prodways : Le résultat net part du groupe ressort à 9,1 millions d'euros, en diminution de 21,2 %, malgré un chiffre d'affaires de 175,9 millions d'euros, en augmentation de 4,9 % (+4,1% à périmètre comparable). A contrario, l'Ebitda s'établit à 33,3 millions d'euros, en progression de 8,4 %, porté par la hausse des ventes et une bonne maîtrise des charges opérationnelles. En conséquence, la marge opérationnelle s'est hissée à 18,9 % des revenus contre 18,3 % en 2017.

Euronext : a étendu la période d'acceptation de son offre sur Oslo Bors VPS jusqu'au 1er avril 2019 (18h CET). Les autres termes de l'offre restent inchangés.

Fnac Darty a annoncé que l'agence de notation Standard & Poor's avait rehaussé sa notation de crédit long terme du Groupe à 'BB+'. Cette amélioration traduit "la solidité des performances opérationnelles du Groupe et la maîtrise de sa politique financière", commente Fnac Darty, qui dispose des notations 'BBB-', 'BB+' et 'Ba2', attribuées respectivement par Scope Ratings, Standard & Poor's, et Moody's, toutes trois assorties d'une perspective stable.

CHIFFRE D'AFFAIRES - RÉSULTATS

Erytech Pharma, Ashler & Manson, Baikowski, Fermentalg, Vergnet

ANALYSTES

Barclays repasse à 'surpondérer' sur Saint-Gobain en visant 40 euros.

SG est à conserver sur EssilorLuxottica mais avec un cours cible ajusté en baisse à 110 euros.

JP Morgan reste à 'surpondérer' sur LafargeHolcim avec un cours cible ajusté à 56 CHF.

EN BREF

Auplata : fait le point sur son actionnariat et va regrouper ses actions.

SCBSM : forte création de valeur sur l'immeuble du quartier de La Madeleine à Paris.

Chargeurs : le groupe familial Fribourg est désormais l'actionnaire de contrôle de Colombus Holding.

KKO International double sa production de cacao.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.