Préouverture Paris : ça chauffe à Londres et à Berlin !

Préouverture Paris : ça chauffe à Londres et à Berlin !
Londres Big ben Royaume-Uni Grande-Bretagne

Boursier.com, publié le mercredi 22 novembre 2017 à 08h30

LA TENDANCE

L'exercice gouvernemental paraît, une fois n'est pas coutume, beaucoup plus facile à Paris qu'à Londres ou à Berlin. En Allemagne, aucun accord ne point à l'horizon en vue d'une coalition pour bâtir l'exécutif du pays. Faudra-t-il recourir à de nouvelles élections ? Au Royaume-Uni, la classe politique-désunie va prendre connaissance du budget 2018. Les éditorialistes britanniques rappellent ce matin que la marge de manoeuvre de Theresa May est faible, alors que les critiques fusent au sein même de son parti. Pour couronner le tout, les relations entre la première ministre et son chancelier de l'échiquier (ministre des finances) Philip Hammond seraient exécrables. Le 'Telegraph' citait hier soir une source ministérielle évoquant la "pire préparation budgétaire de l'histoire". Voilà qui promet.

L'actualité des entreprises est dominée ce matin par les révélations selon lesquelles Uber a passé sous silence en 2016 un énorme piratage portant sur les données de 57 millions de clients et par l'abandon du projet de fusion entre Akzo Nobel et Axalta. Ce dernier pourrait faire l'objet d'un rachat par Nippon Paint. La situation d'Altice continue à faire couler beaucoup d'encre.

Après deux jours de hausse, les indicateurs avancés européens évoluent ce matin près de l'équilibre, avec un léger biais haussier.

WALL STREET

Après deux semaines de consolidation, Wall Street est repartie vers de nouveaux sommets historiques. Les trois principaux indices ont inscrit mardi de nouveaux records, et le S&P 500 a même franchi en séance le seuil psychologique des 2.600 points pour la toute première fois. Les titres Apple (+1,86%) et Amazon.com (+1,1%) ont progressé dans l'espoir de bonnes ventes lors de la saison des fêtes. Le Black Friday (promotions en magasins) et le Cyber Monday (promotions en ligne) donneront le coup d'envoi de ces ventes vendredi et lundi prochains. Mardi soir, les indices américains ont donc fini sur de nouveaux records. Le Dow Jones a gagné 0,69% à 23.590 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,65% à 2.599 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a progressé de 1,06%, finissant à 6.862 pts. Rappelons que la cote américaine sera fermée jeudi pour Thanksgiving, et ouvrira pour une séance écourtée vendredi.

ECO ET DEVISES

Gros programme, mais uniquement aux Etats-Unis avec les commandes de biens durables et les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30), l'indice du sentiment des consommateurs américains selon l'Université du Michigan (16h00), le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques (16h30) et les minutes de la dernière réunion de la Fed (20h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1740 ce matin. Le baril de Brent se négocie 62,99$ et le WTI 57,74$. L'once d'or se traite 1.280$ (-0,04%).

VALEURS A SUIVRE

* Total : la décision de Donald Trump, en octobre, de ne pas "certifier" l'accord sur le programme nucléaire iranien pourrait bouleverser la stratégie de Total, qui vient de revenir en Iran en tant qu'opérateur sur le champ gazier géant South Pars. Mardi, l'Iran a haussé le ton, en affirmant que Total perdra l'intégralité de son investissement s'il se retire de l'accord conclu en juillet avec Téhéran sur le développement de South Pars, considéré comme le plus grand gisement de gaz naturel du monde.

* Danone : le fonds de capital-risque du groupe a pris une participation minoritaire dans Kona Deep, entreprise à l'origine d'une nouvelle catégorie d'eau puisée à 900 mètres sous la surface de l'océan à Kona (Hawaï), à partir d'une source pure contenant des minéraux naturels. A l'occasion d'une levée de fonds de 5,5 M$, Danone Manifesto Ventures devient actionnaire minoritaire.

* Crédit Agricole : l'établissement va injecter 120 ME dans sa banque en ligne BforBank, qui est loin d'avoir rempli les objectifs qui avaient été fixés à sa création en 2009. Le projet "fait grincer des dents dans les caisses régionales", écrivent 'Les Echos', elles qui possèdent 85% du capital.

* Altice : l'opérateur aurait déjà contacté des banques pour préparer la vente d'une partie de ses pylônes, un actif clairement désigné la semaine dernière par Patrick Drahi comme pouvant servir à désendetter son groupe. Les informations obtenues par Bloomberg laissent même penser que des rencontres sont en préparation avec des sociétés du secteur, comme le Français TDF et l'Espagnol Cellnex. En parallèle, le groupe a modifié l'organigramme de Portugal Telecom.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : NextStage, Microwave Vision, ESI Group...

* Analystes :

- Genesta relève de 13,50 à 14,50 euros son objectif de cours sur Bigben, en restant acheteur.

- Kepler Cheuvreux débute le suivi d'Eramet à l'achat en visant 105 euros.

- Jefferies reste à conserver sur Renault, mais relève de 82 à 83 euros son objectif.

- Société Générale démarre le suivi de Rubis à l'achat en visant 66 euros.

* En Bref :

- Auplata réalise premier tirage d'ODIRNANE.

- Kerlink s'associe à Spark dans le déploiement de son réseau IoT en Nouvelle-Zélande.

- Custom Solutions devient Qwamplify.

- SuperSonic Imagine va présenter sa plateforme échographique nouvelle génération, Aixplorer Ultimate.

- Armor-Lux retient Lectra.

- Trois conférences pour Noxxon.

- Mersen signe des contrats ferroviaires dans la péninsule arabique.

- Neovacs se finance par OC et peut-être par BSAR.

- Atari dévoile la manette de l'Ataribox.

- Cerenis inclut son premier patient dans l'étude TARGET.

- Europcar change de directeur des ressources humaines.

- Eiffage cède quatre participations en PPP pour 240 ME.

- Journée investisseurs le 28 novembre pour TechnipFMC.

- Placement privé de 1,6 ME pour Cogra.

- Carbios émet des BSAR.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.