Préouverture Paris : des sociétés prises d'achats compulsifs pour les fêtes

Préouverture Paris : des sociétés prises d'achats compulsifs pour les fêtes©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 19 décembre 2017 à 08h30

LA TENDANCE

La perspective de voir la réforme fiscale américaine être adoptée cette semaine a galvanisé les indices boursiers, qui remontent en Europe vers leurs meilleurs niveaux de l'année, un peu à la traîne, une fois de plus, de Wall Street, où le trio Dow Jones, S&P 500 et Nasdaq caracole déjà sur des sommets, historiques ceux-là. A Paris, le CAC40 a repris 1,3% hier à 5.420 points. Il manque une centaine de points pour effacer le record 2017, signé début novembre à 5.517 points en clôture.

Les investisseurs sont d'autant plus optimistes qu'ils assistent à une frénésie d'acquisitions avant la fin de l'année. The Hershey Company sur Amplify Snack, Campbell sur Snyder's-Lance, Thales sur Gemalto et Penn National sur Pinnacle Entertainment ont animé la cote hier. Greenyard qui rachète Dole Food, Platinum Equity qui s'offre Husky Injection Molding ou McDermott et CB&I qui fusionnent sont au nombre des annonces de la nuit.

Après ses gains de la veille, le CAC40 est attendu en légère consolidation à l'ouverture.

WALL STREET

La Bourse américaine a commencé la semaine comme elle avait fini la précédente, en battant de nouveaux records. Un accord a été conclu entre le Sénat et la Chambre des représentants sur la réforme fiscale américaine, qui devrait être définitivement votée ces prochains jours. Les trois principaux indices ont inscrit des sommets historiques, le Nasdaq Composite franchissant même le seuil des 7.000 points pour la première fois en cours de séance. A la clôture, le Dow Jones a gagné lundi 0,57% à 24.792 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,54% à 2.690 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a bondi de 0,84% à 6.994 pts.

ECO ET DEVISES

Trois temps forts aujourd'hui, l'ifo allemand de décembre (10h00) puis la balance des comptes courants et les mises en chantier de logements et permis de construire aux Etats-Unis (14h30).

La parité euro / dollar atteint 1,1788 ce matin. Le baril de Brent se négocie 63,51$ et le WTI 57,32$. L'once d'or se traite 1.262$ (+0,02%).

VALEURS A SUIVRE

* Engie : au chapitre des autres rumeurs de privatisation, l'État envisagerait de légiférer pour avoir le droit de passer sous le cap d'un tiers des droits de vote, afin de céder une partie des 24,1% du capital qu'il détient dans le groupe dirigé par Isabelle Kocher.

* ArcelorMittal : un porte-parole a confirmé à la publication spécialisée 'Metal Bulletin' qu'un accord a bien été signé avec la caisse des dépôts italienne (Cassa Depositi e Prestiti,CDP) dans le cadre du projet de reprise de l'aciérie Ilva. La CDP faisait à l'origine partie du consortium rival, écarté par les autorités transalpines. Il s'agit d'un soutien de poids pour l'acquéreur.

* Groupe ADP : la décision de privatisation n'est pas prise, a assuré lundi une source gouvernementale. L'opérateur aéroportuaire, qui pèse 15 MdsE en bourse et dont l'Etat détient 50,6%, pourrait constituer une belle manne pour les finances publiques. Vinci est considéré comme le candidat naturel au rachat.

* Technicolor : double annonce pour la société, qui négocie la vente de son activité brevets et qui en parallèle avertit sur ses objectifs. La division technologie ne dégagera que 70 ME d'Ebitda ajusté et 25 ME de trésorerie, au lieu de respectivement 115 ME et 100 ME escomptés ! L'Ebitda global du groupe se situera autour de 370 ME, contre "420 à 480 ME" précédemment, et même "460 à 520 ME" en début d'année.

* Exel Industries : la société boucle un exercice 2016-2017 solide sur une marge opérationnelle de 7,9% et un bilan robuste. Le groupe s'est adapté au contexte international en rendant ses actifs plus flexibles. Il dispose des ressources nécessaires pour poursuivre son expansion, alors que le chiffre d'affaires a plus que doublé en sept ans.

* Nicox : une étape forte en symbole a été franchie hier. Le partenaire américain Bausch + Lomb a commencé à distribuer aux grossistes la solution ophtalmique Vyzulta aux Etats-Unis. Le second médicament approuvé du laboratoire, le Zerviate, sera lui lancé fin 2018. Les premières redevances sont donc attendues dès l'année prochaine.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : Plastivaloire...

* Analystes :

- AlphaValue reste à accumuler sur Atos, dont l'objectif recule de 137 à 136 euros.

- Crédit Suisse reste neutre sur Gemalto, mais ajuste son objectif de cours de 46 à 51 euros.

- AlphaValue relève d'alléger à accumuler sa recommandation sur Gemalto, avec un objectif de cours qui passe de 45,20 à 53 euros.

- Orange fait partie des opérateurs télécoms préférés de Morgan Stanley en Europe.

* En Bref :

- Bluelinea a ouvert les premiers lits d'EHPAD à domicile.

- Un dividende en titre ou en numéraire pour SCBSM.

- Saint Gobain rachète le norvégien Per Strand.

- Implanet se débarrasse de son emprunt Kreos.

- Deinove engage la production industrielle de son premier caroténoïde.

- Ubisoft et Renault poursuivent le développement de la réalité virtuelle pour véhicule autonome.

- Cibox va sceller un partenariat avec un groupe chinois.

- Ekinops lance son nouveau système d'exploitation OneOS6.

- Voltalia remporte 64 MW de nouveaux projets éoliens au Brésil.

- Thierry Casseville prend du recul chez Planet.

- Le procédé de fabrication CAR-Treg de Txcell est prêt.

- Résultats intermédiaires jugés prometteurs en phase I chez Oncodesign.

- Delta Drone émet 1,5 ME d'obligations convertibles.

- Icade acquiert un établissement de santé en Normandie.

- Mauna Kea obtient un nouvel accord règlementaire pour Cellvizio aux Etats-Unis.

- Theraclion livre ses cinq premiers systèmes Echopulse en Chine.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU