Préouverture Paris : je taxe, tu taxes, il taxe...

Préouverture Paris : je taxe, tu taxes, il taxe...
bourse

Boursier.com, publié le mercredi 04 avril 2018 à 08h30

LA TENDANCE

En Europe et sans doute dans une majorité des régions du globe, on préfère que Pékin et Washington s'envoient des paquets de surtaxes plutôt que des missiles balistiques. Et c'est ce qui se passe actuellement. Mardi, les Etats-Unis ont fait part de leur intention de surtaxer à 25% environ 1.300 produits importés de Chine, soit un volume de 50 milliards de dollars de marchandises dans des domaines allant des appareils dentaires aux produits chimiques en passant par les motocyclettes et les LED. Pékin a promis de riposter, comme le pays l'avait déjà fait en surtaxant 125 catégories de produits en provenance des Etats-Unis pour protester contre les mesures antidumping adoptées contre l'acier et l'aluminium. Le bras de fer devrait se poursuivre dans les prochaines semaines, puisque les taxes n'entreront en vigueur qu'après une période de consultation. Si aucun issue politique n'est trouvée, l'escalade pourrait se poursuivre, ce qui contrarie les investisseurs.

En Europe ce matin, les craintes de guerre économique prennent le pas sur le rebond des valeurs technologiques américaines hier. Les indicateurs avancés sont hésitants. Légèrement haussiers à Paris et Francfort, légèrement baissiers à Londres et Zurich.

WALL STREET

Après une première séance hebdomadaire largement négative, les marchés américains se sont repris hier, grâce au rebond des valeurs technologiques, celles-là même qui avaient copieusement alimenté la baisse la veille. Tesla a notamment rebondi après la purge et le mauvais poisson d'avril de son PDG évoquant une faillite. La hausse d'Amazon était plus discrète, même si la Maison Blanche a cherché à atténuer les commentaires de Donald Trump mettant en cause le site marchand pour expliquer les difficultés du commerce physique aux Etats-Unis. En parallèle, l'entrée en bourse de Spotify, +13% à l'issue de la première séance, a rassuré sur l'appétit du marché pour les grands dossiers "technos".

Le Dow Jones a gagné 1,65%, à 24.033,36 points tandis que le S&P 500 a progressé de 1,26%, à 2.614,45 points et que le Nasdaq Composite s'adjugeait 1,04%, à 6.941,28 points.

ECO ET DEVISES

En Europe, le taux de chômage zone euro de février (11h00) et l'indice des prix à la consommation zone euro de mars (11h00) sont programmés. Aux Etats-Unis, le rapport d'ADP sur l'emploi privé américain (14h15) précèdera l'indice Markit PMI des services (15h45), les commandes industrielles et l'ISM des services (16h00) et le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques (16h30).

La parité euro / dollar atteint 1,2282 ce matin. Le baril de Brent se négocie 67,90$ et le WTI 63,34$. L'once d'or se traite 1.335$ (+0,2%).

VALEURS A SUIVRE

* PSA : le constructeur veut mettre un terme à la coentreprise entre Renault et Vauxhall dans les utilitaires légers, a appris l'Agence Bloomberg. Vauxhall produit sur le site de Luton, au Royaume-Uni, des camionnettes Vivaro sur base Renault Trafic.

* LafargeHolcim : le conseil d'administration va passer de 12 à 10 membres, a fait savoir le groupe franco-suisse ce matin dans un communiqué. Thomas Schmidheiny et Bertrand Collomb ne brigueront pas de nouveau mandat.

* M6 : dans le grand meccano des accords entre télévisions et opérateurs télécoms en France, le marché peut cocher la case M6 / Iliad. Les deux groupes se sont entendus hier pour la diffusion des programmes et services de M6 aux abonnés de Free, dans des conditions financières qui n'ont pas été communiquées.

* Rémy Cointreau : le comité exécutif va évoluer à partir du 1er juin prochain, a fait savoir le groupe de spiritueux dans un communiqué. Le directeur général de la zone Amériques, Philippe Farnier, va devenir directeur général de Rémy Martin, en charge des marques Rémy Martin et LOUIS XIII. Son prédécesseur Eric Vallat va quitter l'entreprise.

* Fleury Michon : le groupe rachète Paso, une société spécialisée dans les produits d'apéritif, d'apéritif-dînatoire et implantée en Vendée, forte de 22 ME de revenus l'année dernière après 20% de croissance. Le montant de la transaction n'est pas communiqué.

* Cellectis : la société veut à nouveau lever des fonds aux Etats-Unis en profitant de sa cotation sur le Nasdaq. La société a indiqué cette nuit qu'elle cherchait à obtenir 175 millions de dollars (hors option de surallocation portant sur 15% de l'opération, qui serait portée à 201,25 M$) en émettant des ADS (American Depositary Shares), à la fois par placement privé hors des Etats-Unis et par offre au public aux Etats-Unis.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : Ecoslops, Fleury Michon, Argan, GeNeuro, Easyvista, Société Française de Casinos, Valbiotis, Nextedia, Stentys, Genoway, Bilendi, Cast, Oceasoft...

* Analystes :

- Crédit Suisse passe de neutre à "surperformance" sur Engie, dont l'objectif de cours est relevé de 15 à 16,10 euros.

- HSBC passe d'achat à conserver sur Ingenico, avec un objectif de cours coupé de 95 à 70 euros.

- MainFirst entame le suivi de Kaufman et Broad sur une recommandation "surperformance" et un objectif de cours de 50 euros.

- Jefferies reste acheteur de Kering, avec un objectif de cours ajusté de 465 à 460 euros.

* En Bref :

- Crédit Agricole et Wirecard alliés pour les services de paiements aux commerçants.

- Eurofins a racheté le britannique Edge Testing Solutions, un acteur indépendant du test de logiciels.

- Soitec accélère son plan de recrutement.

- Riber reçoit une commande en provenance de Chine.

- Un nouveau directeur général pour Europcar Allemagne.

- Visiativ boucle l'acquisition d'ABGI.

- Ekinops déploie FlexRate chez Epsilon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.