Préouverture Paris : la croissance allemande se réveille, les indices pas encore

Préouverture Paris : la croissance allemande se réveille, les indices pas encore©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 14 novembre 2017 à 08h30

LA TENDANCE

La séance boursière de lundi, pauvre en indicateurs et en publications d'entreprises, sera suivie aujourd'hui d'une journée bien plus intense, avec une batterie d'indicateurs macroéconomiques en Europe et les publications trimestrielles d'EDF, Henkel, Vodafone, Infineon, RWE ou Alstom. Les regards se tourneront aussi vers Londres où le Parlement britannique va commencer à examiner les textes de loi régissant le Brexit, présentés par une équipe May plus affaiblie que jamais. Difficile de dire, à ce stade, ce qu'il en sortira, mais des centaines d'amendements ont été déposés par l'opposition et les rangs même de la première ministre. A Francfort, la BCE a réuni aujourd'hui et demain les principaux banquiers centraux de la planète pour parler de stratégie de communication monétaire. Toujours en Allemagne, le PIB allemand du 3ème trimestre est en croissance plus marquée que prévu (+0,8% vs. +0,6% projeté).

Les indicateurs avancés européens sont proches de l'équilibre, comme ce fut le cas ces derniers jours, avec une ouverture attendue incertaine mais sur une faible amplitude.

WALL STREET

La Bourse américaine a commencé la semaine en légère hausse malgré la persistance des incertitudes sur le calendrier des baisses d'impôts promises par Donald Trump. L'action General Electric (-7,2%) a plongé après l'annonce d'une division par deux du dividende du conglomérat, tandis que Mattel (+20,6%) s'est envolé sur des rumeurs d'une offre de Hasbro (+5,8%) sur le fabricant de la poupée Barbie. A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné lundi 0,07% à 23.439 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé lui aussi de 0,08% à 2.584 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a progressé de 0,1%, finissant à 6.757 pts.

ECO ET DEVISES

Beaucoup d'indicateurs en Europe, avec dès 8h00 l'indice des prix à la consommation d'octobre (stable, comme prévu) et le PIB du troisième trimestre (+0,8% contre +0,6% attendu) allemands, puis les indices des prix à la consommation et à la production britanniques d'octobre (10h30), suivis du sondage ZEW allemand de novembre (11h00) et du PIB du troisième trimestre de la zone euro (11h00). Aux Etats-Unis, seul l'indice des prix à la production mensuel est programmé (14h30).

La parité euro / dollar atteint 1,1674 ce matin. Le baril de Brent se négocie 62,95$ et le WTI 56,63$. L'once d'or se traite 1.276$ (-0,1%).

VALEURS A SUIVRE

* Axa : l'ouverture du capital de la filiale américaine a franchi une nouvelle étape. L'assureur a annoncé hier soir le dépôt du prospectus nécessaire à l'entrée en bourse d'Axa Equitable Holdings, une opération qui devrait intervenir au second trimestre 2018. Par ailleurs, il tient aujourd'hui une conférence investisseurs pour exposer sa stratégie, notamment de drastiques réductions de coûts dans les fonctions centrales.

* Carrefour : les rumeurs qui circulaient depuis quelques temps sur le marché se confirment : le groupe ne présentera pas son plan de transformation en décembre, mais le 23 janvier 2018. Le distributeur a publié un bref communiqué en ce sens ce matin.

* Alstom : le management n'y va pas par quatre chemins quand il s'agit de qualifier ses résultats du premier semestre 2017/2018, c'est-à-dire la période close le 30 septembre dernier. Il juge en effets "excellents" les chiffres publiés, c'est-à-dire des ventes en hausse de 5% à 3,75 milliards d'euros, un résultat ajusté en hausse de 16% à 231 millions d'euros, matérialisant une marge de 6,2% contre 5,6% précédemment, et un bénéfice net part du groupe qui atteint 213 ME, contre 128 ME auparavant. Les objectifs 2020 sont confirmés.

* Trigano : le groupe a légèrement dépassé les attentes au terme de son exercice 2016/2017. Les perspectives restent encourageantes sur un marché qui dispose encore de leviers intéressants, assure la société, notamment dans des pays qui n'ont pas encore retrouvé leurs niveaux d'avant-crise ou sur des segments novateurs, comme le van.

* CGG : reprise de cotation ce matin pour le titre, après le feu vert des actionnaires au plan de restructuration de la dette.

* Interparfums : la société a fourni ce matin quelques indications sur ses perspectives 2018. Les revenus devraient atteindre 420 à 425 ME, soit une progression de l'ordre de 5% par rapport aux objectifs 2017. Interparfums prévoit de maintenir sa marge opérationnelle autour de 13 à 13,5%.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : Groupe Flo, Ivalis, Mediawan, OL Groupe, Lacroix, Altarea Cogedim...

* Analystes :

- Kepler Cheuvreux réduit d'achat à conserver sa recommandation sur Arkema, malgré un objectif relevé de 104 à 106 euros.

- Goldman Sachs reste à l'achat sur EDF, mais ramène sa valorisation de 12,40 à 11,60 euros.

- AlphaValue reste à accumuler sur Sanofi, mais réduit de 91,50 à 86,90 euros son objectif de cours.

- Société Générale abaisse sa recommandation sur Trigano d'achat à conserver, pour une valorisation de 147,60 euros inchangée.

- JP Morgan revalorise Vivendi de neutre à "surpondérer", en portant son objectif de 19 à 40 euros.

* En Bref :

- Pharmasimple signe un accord de distribution en Chine.

- Gaussin livre un premier lot à DP World.

- SpineGuard et XinRong lancent le PediGuard en Chine.

- Vétoquinol investit dans Plant Advanced Technologies.

- Elis poursuit son refinancement.

- Edenred accélère dans le paiement mobile.

- Auplata a fait évoluer sa stratégie.

- Keyyo signe un partenariat avec Sellsy.

- L'italien Blutec choisit la plateforme 3DEXPERIENCE Dassault Systèmes.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Préouverture Paris : la croissance allemande se réveille, les indices pas encore
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Puisque ça censure de l'autre côté ...........

    Assemblée: passe d'armes sur le budget de l'Aide médicale d'Etat
    Statut : refusé
    Il y a 41 minutes
    le 14 11 2017 à 08 11

    Pour désamorcer la crise le mieux, c'est la transparence des comptes, A priori les Français sont très demandeurs de transparence.

    Par exemple en étalant dans tous les journaux des médias publics ce que finance exactement l'AME, il est certain que cela apaiserait la situation.
    L'AME finance aussi le fonctionnement des anciens hôtels " Formule 1" achetés par le groupe SNI pour l'hébergement des migrants ou pas ?

    L'AME finance quoi exactement, on pourrait exiger la transparence sur ce dossier....

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    on s'en tape : eux c'est eux nous c'est nous !

  • avatar
    Mdr -

    L'anticipation est déjà intégrée depuis 6 mois ! Le retour a la réalité est manifestement a l'ordre du jour...Suivez EDF.