Préouverture Paris : le CAC40 au rebond !

Préouverture Paris : le CAC40 au rebond !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 07 janvier 2020 à 08h30

LA TENDANCE

Après avoir limité la casse hier, les indices boursiers remontent ce mardi, alors que Wall Street a fait mieux que résister à la pression venue du Moyen Orient hier... Après des débuts laborieux, la Bourse de New York a même terminé en légère hausse lundi soir, les investisseurs gardant leur sang-froid face aux tensions géopolitiques entre les Etats-Unis et l'Iran, dont les possibles conséquences économiques sont à ce stade inconnues... Les deux pays se menacent mutuellement de représailles depuis la mort du général iranien Soleimani, figure majeure du régime de Téhéran, tué la semaine dernière par un raid aérien américain en Irak. Le pétrole et l'or, en nette hausse depuis vendredi, marquent une pause ce matin.
En Asie, le rebond est général avec des gains de 1,6% à Tokyo et de quelque 1% à Seoul et Singapour, tandis que Shanghai reprend 0,6%.

WALL STREET

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,24% à 28.703 points, tandis que l'indice large S&P 500 avance de 0,35% à 3.246 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, gagne 0,56% à 9.071 pts.
Sur le marché des changes, l'indice du dollar, qui mesure son évolution face à un panier de 6 grandes devises, a cédé 0,18% à 96,67 points, tandis que l'euro s'avance à 1,1195$. Sur les marchés obligataires, les taux d'intérêt (qui évoluent en sens inverse des cours) se sont stabilisés, le rendement du T-Bond à 10 ans terminant la séance à 1,79% (après une chute de 9 pdb vendredi). En Europe, le rendement du Bund à 10 ans a fini lui aussi stable à -0,29%.

ECO ET DEVISES

A ce stade, cette confrontation géopolitique ne menace pas l'économie mondiale, mais la situation pourrait évoluer si la production pétrolière était perturbée dans la région par des actions iraniennes... Téhéran a en effet promis de se venger de l'élimination par les Etats-Unis du général Soleimani, considéré comme le numéro deux du régime iranien, et patron des forces spéciales Al-Qods au sein des Gardiens de la révolution. A ce titre, il était responsable de la formation de brigades pro-iraniennes au Liban, en Syrie, en Irak et au Yémen. Ses funérailles ont drainé lundi une foule considérable dans les rues de Téhéran qui a promis une "riposte militaire" et une "dure vengeance", qui frappera "au bon endroit et au bon moment".

Donald Trump a de son côté averti que toute riposte iranienne susciterait des "représailles majeures" de la part des Etats-Unis. Le président américain a même précisé que ces représailles pourraient être "disproportionnées", ajoutant qu'il pourrait faire frapper 52 sites iraniens, y compris culturels, sans préciser lesquels.

Sur le plan macro-économique aux Etats-Unis, l'activité dans les services a connu une expansion modérée en décembre, la croissance étant principalement alimentée par une hausse des nouvelles commandes. L'indice IHS Markit des services est ainsi ressorti à 52,8 en décembre, contre 51,6 un mois plus tôt, et 52,2 de consensus. La reprise modérée s'est accélérée pour atteindre son niveau le plus élevé depuis juillet et est liée à des conditions de demande plus favorables, précise Markit IHS. L'indice Composite PMI IHS Markit atteint de son côté 52,7 en décembre, contre 52 en novembre, et 52,2 de consensus.

Les cours du pétrole marquent une pause à 68,30$ le Brent, alors que le cours du baril de brut léger américain (WTI) pointe à 62,75$ sur le Nymex. L'or souffle un peu à 1.567$ l'once. En 2019, le métal jaune a gagné près de 20%, soit sa meilleure performance depuis 2010 !
Alors que l'année 2019 s'est achevée sur des records boursiers, notamment dans l'anticipation de la signature, le 15 janvier prochain, de l'accord commercial partiel entre les Etats-Unis et la Chine, le raid américain contre le général iranien Qassem Soleimani a rappelé aux marchés mondiaux les dangers potentiels d'une déstabilisation du Moyen-Orient. Pour le moment, les investisseurs gardent cependant leur sang-froid face aux menaces de représailles proférées par Téhéran et par Washington à tour de rôle...
A surveiller aujourd'hui côté indicateurs aux Etats-Unis :
- Balance commerciale américaine. (14h30)
- Commandes industrielles. (16h00)
En Europe :
- Indice préliminaire des prix à la consommation en Europe. (11h00)
- Indice préliminaire des prix à la consommation en Italie. (11h00)
- Ventes de détail en Europe. (11h00)

VALEURS A SUIVRE

Groupe Bogart, spécialisé dans la création, la fabrication et la commercialisation de parfums et de produits cosmétiques de luxe, annonce avoir signé un protocole d'accord pour l'acquisition de 8 nouvelles parfumeries sélectives en Allemagne appartenant aux parfumeries Gottman.
Déjà présent en Allemagne depuis 2016 avec le réseau HC Parfumeries (87 boutiques), Groupe Bogart se renforce sur ce territoire avec 8 nouvelles boutiques appartenant à Gottman parfumeries. Installées depuis 1955 dans la région de Cologne, ces nouvelles parfumeries vont permettre à Groupe Bogart de compléter son maillage territorial dans une région où le Groupe n'est pas encore présent et contribueront positivement à la rentabilité du Groupe.
Cette acquisition permettra d'augmenter le chiffre d'affaires de HC Parfumeries d'environ 10%.
Cette opération, d'un montant limité à l'échelle du Groupe, sera entérinée de façon définitive courant janvier 2020 après les due diligences habituelles et le réseau sera intégré à compter du mois de mars 2020.
Après cette acquisition, Groupe Bogart compterait donc 95 parfumeries en Allemagne et au total un large réseau de 390 magasins sur l'ensemble de ses territoires (Belgique, Luxembourg, Allemagne, France et Israël).

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, et NEC Corporation (NEC; TSE: 6701), un leader des technologies de l'information et des réseaux, annoncent que les premiers patients ont été inclus dans deux essais cliniques avec TG4050. TG4050 est un vaccin thérapeutique individualisé issu de la plateforme myvac intégrant la puissance des technologies d'intelligence artificielle (IA) de NEC.
Dans ces essais de Phase 1, TG4050 est administré à des patients atteints de cancer de la tête et du cou ayant un fort risque de rechute après résection chirurgicale et à des patientes atteintes d'un cancer de l'ovaire ayant subi une chirurgie et reçu une thérapie adjuvante.

PLastic Omnium : A l'occasion de son "Investor Day" organisé ce jour dans son centre de recherche avancée de Deltatech à Bruxelles, dédié aux nouvelles énergies, Plastic Omnium détaille sa stratégie de croissance rentable et durable sur la période 2019-2022 ainsi que sa feuille de route innovation pour répondre à l'accélération de la transformation technologique de l'industrie automobile.
Perspectives financières 2019
Surperformance de plus de 5 points par rapport à une production automobile en baisse de 6% ;
Marge opérationnelle autour de 6% ;
EBITDA d'environ 1 milliard d'euros ;
Free cash-flow d'environ 300 millions d'euros.
Perspectives financières 2020-2022
Surperformance d'environ 5 points par an par rapport à une production automobile mondiale attendue à -2% en 2020 et stable en 2021 et 2022 (hypothèses Plastic Omnium) ;
Croissance annuelle, en valeur, du résultat opérationnel et de l'EBITDA ;
Free cash-flow supérieur à 200 millions d'euros par an sur la période ;
Réduction continue de la dette à périmètre constant.

Trigano publie un chiffre d'affaires pour son premier trimestre 2019/2020 de 559,7 ME. Comme attendu, les ventes sont en retrait de -3,1% par rapport à celles de l'exercice précédent.
Bien qu'en progression dans de nombreux pays européens, les ventes de camping-cars et caravanes ont été affectées par les nets reculs enregistrés sur le trimestre en Suède (-17,6 ME du fait du durcissement de la taxation des camping-cars et du sur-stockage préventif des réseaux) et au Royaume-Uni (-9,2 ME en raison de l'incertitude liée au Brexit durant le trimestre).
De plus, les réductions des volumes de production consécutives à la réimplantation de deux usines de camping-cars au dernier trimestre de l'exercice 2019 n'ont pas permis de combler les retards pris dans la livraison des portefeuilles de commandes des marques concernées.
Les ventes de résidences mobiles (-10,7%) ont été affectées par l'attentisme de certains gestionnaires d'hôtellerie de plein air tandis que les livraisons d'accessoires pour véhicules de loisirs (+2,8% à périmètre et taux de change constants) ont confirmé leur bonne dynamique.
Le marché européen du camping-car a connu, ces dernières années, des mutations importantes, avec en particulier :
- l'émergence d'une nouvelle famille de produits (les fourgons aménagés) ;
- la consolidation progressive de la chaine économique (fournisseurs de composants, constructeurs et distributeurs) ;
- et plus récemment l'introduction de nouveaux châssis permettant d'atteindre des niveaux de performance compatibles avec les objectifs mondiaux de transition énergétique.
Parallèlement, les valeurs véhiculées par le camping-car s'affirment comme des valeurs répondant de plus en plus favorablement aux désirs d'une base de clientèle élargie, ce qui permet d'envisager la poursuite de la croissance du marché. Trigano a déjà largement anticipé ces phénomènes et s'appuie aujourd'hui sur :
- un outil productif paneuropéen compétitif et adapté à la diversité de la demande,
- une structure organisationnelle robuste et renouvelée,
- et une position commerciale forte et homogène sur l'ensemble du continent européen.
Son organisation, ses systèmes de gestion et le périmètre de ses activités continueront à évoluer pour renforcer encore ses parts de marché, sa compétitivité et sa rentabilité ; la société dispose d'une solide structure financière lui permettant de mettre en oeuvre les programmes d'action nécessaires à l'atteinte de ces objectifs ambitieux.

MEDICREA, pionnier de la transformation digitale de la chirurgie de la colonne vertébrale grâce à la technologie UNiDTM ASI (Adaptive Spine Intelligence), mettant en oeuvre Intelligence Artificielle, Modélisation Prédictive et Implants Rachidiens Personnalisés, annonce aujourd'hui que l'Office Américain des Brevets (United States Patent Office) a récemment délivré 7 nouveaux brevets clés pour sa plateforme technologique propriétaire UNiD ASI.

STEF a annoncé son intention d'acquérir 49% de la société Logistique Internationale Alimentaire (LIA), une entité du Groupe Nagel destinée à traiter les flux de la France vers l'Allemagne, les pays de l'Est et du Nord de l'Europe et inversement.
Cette société, dont le siège social est à Rungis, a réalisé un chiffre d'affaires de 37 millions d'euros en 2018. STEF pense que cette acquisition, soumise à l'information et à l'approbation des autorités de la concurrence allemandes et autrichiennes, devrait pouvoir être finalisée d'ici la fin du mois de janvier 2020.

Saint-Gobain indique avoir finalisé le 31 décembre 2019 la cession de son activité de polystyrène expansé (PSE) en France au consortium austro-suédois Hirsch-BEWiSynbra. L'activité PSE en France a généré un chiffre d'affaires d'environ 70 millions d'euros en 2018.
Cette opération s'inscrit dans la stratégie d'optimisation du portefeuille de Saint-Gobain dans le cadre de sa nouvelle organisation. Les cessions réalisées ou signées à ce jour par le groupe représentent un chiffre d'affaires d'environ 3,3 milliards d'euros. Saint-Gobain entend continuer cette politique de cessions alors même que l'objectif initial de plus de 3 milliards d'euros fixé pour fin 2019 a été atteint.

Pharnext, société biopharmaceutique pionnière d'une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovants basée sur les Big Data génomiques et l'intelligence artificielle, annonce aujourd'hui des résultats encourageants de l'étude d'extension de Phase 3 en ouvert de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).
Les données obtenues sur 185 patients inclus dans l'étude d'extension en ouvert d'une durée de 9 mois (PLEO-CMT-FU) sont cohérentes avec les résultats positifs d'innocuité et de tolérance précédemment obtenus dans l'étude de Phase 3 en double aveugle de 15 mois (PLEO-CMT). Les principales données d'efficacité d'une analyse préliminaire de l'étude ouverte PLEO-CMT-FU révèlent que :
Les patients se sont améliorés sur leur score ONLS (Overall Neuropathy Limitations Scale) dans tous les sous-groupes traités avec PXT3003 au cours de l'étude d'extension par rapport au déclin du score ONLS observé dans le groupe placebo.
Les patients traités avec PXT3003 depuis le démarrage du programme de Phase 3 se sont améliorés ou sont restés stables sur le score ONLS à la fin de l'étude d'extension PLEO-CMT-FU par rapport au début de l'étude PLEO-CMT.
Les patients dont le score ONLS a décliné pendant l'interruption de leur traitement se sont améliorés quand ils l'ont repris.
"Ces données renforcent notre confiance dans les signaux d'innocuité et d'efficacité observés dans les études cliniques précédentes", a déclaré Daniel Cohen, MD, PhD, co-fondateur et Directeur Général de Pharnext. "Nous sommes impatients de poursuivre nos discussions avec la Food and Drug Administration des États-Unis (FDA) et envisageons un accord sur le protocole d'un essai pivot de Phase 3 supplémentaire au cours du premier semestre de 2020, avec l'objectif de démarrer cette étude dès que possible."

Cellectis, une société biopharmaceutique spécialisée dans le développement d'immunothérapies fondées sur les cellules CAR T allogéniques génétiquement modifiées (UCART), a annoncé la publication d'une étude dans Nature Reviews Drug Discovery réalisée par les Pr Stéphane Depil, Dr Philippe Duchateau, Pr Stephan Grupp, Pr Ghulam Mufti4 et Dr Laurent Poirot.
Cette étude examine les possibilités et les défis que présentent les traitements universels par cellules CAR T allogéniques.

Analystes : HSBC repasse à l'achat sur Engie avec un cours cible de 17,40 euros. HSBC reste à conserver sur Hermès avec un cours ajusté en hausse à 655 euros.
JP Morgan 'surpondère' toujours Axa en visant un cours ajusté en hausse de 29,35 euros et repasse à 'surpondérer' sur Coface en ciblant un cours de 12,70 euros. JP Morgan est aussi à 'surpondérer' sur Nexans avec un objectif de cours qui remonte à 45 euros, mais reste neutre sur Publicis malgré un objectif de cours ajusté en hausse de 40 à 46 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.