Préouverture Paris : le CAC40 en légère progression ?

Préouverture Paris : le CAC40 en légère progression ?
bourse

Boursier.com, publié le vendredi 19 octobre 2018 à 08h30

LA TENDANCE

Le scénario redouté par les investisseurs prendrait-il forme? A savoir le fléchissement de la croissance chinoise sous les coups de boutoirs américains. La guerre commerciale entre les deux pays et la prudence qu'elle provoque chez les acteurs économique commence en tout cas à peser : la croissance chinoise est en effet ressortie à 6,5% au troisième trimestre en rythme annualisé, son plus bas niveau depuis 2009. Wall Street en a subi les frais en fin de séance. Le détail montre que la faiblesse provient principalement de l'industrie secondaire, et particulièrement du secteur manufacturier.

Le dossier saoudien qui semblait s'apaiser a aussi repris une tournure susceptible d'inquiéter les marchés puisque Donald Trump a mis en garde Ryad contre des conséquences "très sévères" s'il était avéré que des dirigeants saoudiens sont liés à la disparition de Jamal Khashoggi le 2 octobre à Istanbul.

En Europe les craintes sont de mise alors qu'on s'oriente vers une première : le rejet d'un projet de budget d'un gouvernement. La Commission européenne a jugé que le projet de budget 2019 de Rome enfreignait de manière particulièrement grave les règles européennes en matière budgétaire dans une lettre remise jeudi au ministre italien de l'Economie Giovanni Tria.

Malgré ce contexte difficile, le CAC40, semble en mesure de progresser de quelques points ce matin. L'indice parisien est quasiment au point mort depuis le 1er janvier.

WALL STREET

La correction entamée il y a deux semaines à Wall Street ne semble pas encore terminée. Depuis le vif rebond technique de mardi, les facteurs d'inquiétude ont refait surface, à commencer par les craintes d'un ralentissement de la croissance lié à la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Un risque que la Fed ne semble pas encore avoir intégré, puisqu'elle a confirmé mercredi soir son intention de poursuivre son resserrement monétaire, accroissant la nervosité des investisseurs. Les valeurs technologiques sont reparties en nette baisse, après des résultats décevants publiés par l'allemand SAP (-7,5%) et le taiwanais TSMC (-2,6%). Le pétrole a dégringolé pour la 2ème jour d'affilée, sur fond de tensions diplomatiques entre Washington et Riyad au sujet de la disparition du journaliste Jamal Khashoggi.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 1,27% à 25.379 points, tandis que l'indice large S&P 500 a chuté de 1,44% à 2.768 points et que l'indice Nasdaq Composite a dégringolé de 2,06% à 7.485 points.

ECO ET DEVISES

Europe :
- Balance des comptes courants en Europe (10h00).

La parité euro / dollar atteint 1,14597$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 79,70$. L'once d'or se traite 1.223$.

VALEURS A SUIVRE

Bouygues a révisé les perspectives de ses activités de construction et du Groupe pour 2018, tout en confirmant celles de TF1 et de Bouygues Telecom. Lors de la présentation de ses résultats semestriels 2018, le Groupe faisait état des difficultés de Bouygues Construction dans la finalisation de trois projets dans les Energies et Services ainsi que de Colas dans les activités de spécialités, en particulier dans le Ferroviaire en France. "Cette situation s'est dégradée au troisième trimestre 2018", avoue Bouygues ce soir.

Michelin table sur un progrès du résultat opérationnel sur activités courantes supérieur d'au moins 200 ME par rapport à 2017, à taux de change constants, avec un effet net prix-mix/matières premières neutre sur le deuxième semestre et un plan de compétitivité qui compense l'inflation sur l'année. Le groupe réaffirme à cette occasion son objectif de plan de compétitivité de 1,2 MdE sur la période 2017-2020. Enfin, Michelin envisage un free cash flow structurel 2018 supérieur à 1,1 MdE.

Icade confirme son objectif de croissance annuelle du Cash Flow Net Courant - Groupe supérieure à 6% par rapport au Cash Flow Net CourantGroupe 2017 publié, soit une croissance supérieure à 7% par rapport au Cash-Flow Net Courant- Groupe 2017 retraité.

Sopra Steria ajuste ses prévisions de résultats annuels 2018. Les chiffres du troisième trimestre 2018 sont encore provisoires et seront publiés dans le détail, comme prévu, le 26 octobre 2018. Le Groupe vise une croissance organique du chiffre d'affaires d'au moins 4,5% pour l'année 2018 et non plus le haut de son objectif initial : "entre +3% et +5%".

Rallye réfute fermement les allégations de Madame Sophie Vermeille, conseil de fonds spéculatifs, relayées par 'Challenges' et mettant en cause la validité de ses comptes. Rallye rappelle que ses comptes sont établis conformément aux principes comptables en vigueur en France et ont été certifiés sans réserve par les Commissaires aux Comptes.

Rémy Crointreau a fait mieux qu'attendu au second trimestre grâce aux bonnes performances du cognac Rémy Martin en Chine et dans d'autres pays de la région Asie Pacifique... Le groupe de spiritueux a ainsi publié un chiffre d'affaires de 329,8 millions d'euros au deuxième trimestre de son exercice clos le 31 mars 2019, en hausse de 8,5% en données publiées. A taux de change et périmètre constants, la croissance atteint 9,1%, après une progression de 5,9% au trimestre précédent, dépassant largement les 7,8% anticipés par les analystes, grâce aux performances de Rémy Martin.

Casino a réalisé au troisième trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 8,9 milliards euros, en recul de -2,4% par rapport au 3e trimestre 2017, impacté par un effet de change défavorable de -7,6%. La croissance des ventes est de +5,4% en organique et de +3,3% en comparable. En France, les ventes totales s'établissent à 4,83 milliards euros sur le trimestre, en croissance de +2% en organique et de +1,9% en comparable.

Boiron : Le chiffre d'affaires, au 3e trimestre, recule de -4,9% par rapport à 2017 (-4,4% à taux constant). Il s'établit à 155,84 millions d'euros (163,92 ME au 3e trimestre 2017). Cette diminution provient principalement de la France et de l'Italie. A l'inverse, les ventes progressent aux Etats-Unis. Sur 9 mois cumulés, le chiffre d'affaires est de 436,37 ME (448,59 ME au 30 septembre 2017). Le chiffre d'affaires recule de -2,7% par rapport à 2017 (-1,1% à taux constant).

Manutan : sur l'exercice 2017/2018, l'activité est en hausse de 4,6% et de +5,1% à change et jours constants par rapport à l'exercice 2016/2017. Le chiffre d'affaires s'établit ainsi à 741,3 ME au 30 septembre 2018 contre 708,8 ME au 30 septembre 2017.

Fnac Darty publie des revenus en retrait au 30 septembre. Le chiffre d'affaires du groupe atteint 1 751 millions d'euros au troisième trimestre 2018, en recul de -2,3% en données comparables et -2,2% en données publiées. Le groupe a fait face ce trimestre à une base de comparaison fortement défavorable (+6% au T3 2017) du fait de nombreux lancements de produits l'année dernière, notamment en téléphonie. Par rapport au troisième trimestre 2016, le groupe affiche des ventes en croissance de +3,6%.

AccorHotels : Le chiffre d'affaires du troisième trimestre 2018 du groupe a atteint 1.033 millions d'euros, en progression de 22,3% en données publiées et de 7,6% en données comparables. Le RevPAR progresse de 5,9% avec des performances positives pour l'ensemble des régions, notamment pour l'Europe (+7,1%) et l'Asie Pacifique (+3,1%).

Groupe Open : anticipe une croissance de son chiffre d'affaires supérieure à celle de son marché ainsi que des résultats comparables à ceux de 2017. Jusque là, la société visait une amélioration de ses résultats.

Manitou dévoile un chiffre d'affaires de 419 ME au troisième trimestre 2018. La croissance atteint +18% en données réelles et +19% sur une base comparable par rapport au T3 2017.

CHIFFRES D'AFFAIRES / RÉSULTATS PUBLIES :

Neolife, Ucar, Fermentalg,KKO International, Sensorion, UV Germi, SCBSMCompagnie des Alpes, Mecelec, Mauna Kea, Soft Computing, Econocom, Colas, Somfy, Damartex, Vetoquinol, Linedata, Theradiag, Prismaflex, Bio-UV Group, Inside Secure.

ANALYSTES

Morgan Stanley reste à 'surpondérer' sur Michelin mais ajuste en baisse son cours cible à 115 euros.

Goldman Sachs est toujours 'neutre' sur Bouygues mais avec un objectif de cours ajusté ici aussi en baisse de 41 à 40 euros.

HSBC abaisse son avis d'acheter à 'conserver' sur Casino en ciblant un cours de 43 euros.

HSBC passe de 'conserver' à 'acheter' sur Teleperformance, avec un objectif de cours relevé à 180 euros.

EN BREF :

Alès Groupe finalise la cession des parfums Caron.

2CRSI et Asperitas signent un partenariat.

Medasys acquiert Infologic-Santé.

Quantum Genomics poursuit le déploiement de son plan stratégique à 3 ans.

Ekinops : la société confirme les discussions avec Nokia.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.