Préouverture Paris : le CAC40 n'a plus de catalyseur à la hausse

Préouverture Paris : le CAC40 n'a plus de catalyseur à la hausse
bourse

Boursier.com, publié le mercredi 20 mai 2020 à 08h30

LA TENDANCE

Un peu d'indécision à prévoir à l'ouverture ce matin. Le CAC40 est attendu en retrait, 30 minutes avant le début des hostilités... Après la progression de plus de 5% lundi, l'heure des prises de bénéfices a sonné hier et devrait donc, plus modestement, se poursuivre ce matin... Le CAC40 devrait se maintenir au-dessus des 4.400 points selon les indicateurs de préséance.

L'épidémie semble ralentir à travers le monde, le nombre de victimes progressant désormais bien moins vite. Il dépasse les 320.000 décès. L'espoir d'un vaccin qui a fait partie des incitations à la hausse lundi, se tasse quelque peu, en tout cas pour une solution de court terme... La publication médicale STAT News a en effet publié mardi un article questionnant la validité des résultats présentés lundi par le laboratoire Moderna au sujet de ses essais sur un vaccin contre le coronavirus.

Côté pétrole, les cours du brut progressent, soutenus par des espoirs de reprise de la demande et par une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis. Le contrat du WTI pour livraison juin, qui a expiré mardi, a clôturé à 32,50 dollars le baril, en hausse de 2,1%, évitant ainsi le chaos provoqué par la chute historique du contrat pour livraison mai qui était tombé en territoire négatif à l'arrivée à son échéance.

WALL STREET

Après une séance hésitante, la Bourse américaine a reculé mardi en clôture, assaillie de doutes sur le rythme de retour de la croissance face à la crise du Covid-19. La forte hausse de lundi, dans l'espoir de la mise au point d'un vaccin contre le coronavirus, a été suivie de commentaires plus prudents mardi sur ce candidat-vaccin du laboratoire Moderna. Le pétrole WTI a fait du yo-yo, tandis que Donald Trump a repris ses critiques contre la Chine et l'Organisation mondiale de la santé.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 1,59% à 24.206 points (après un bond de 3,85% lundi), tandis que l'indice large S&P 500 a perdu 1,05% à 2.922 pts (+3,15% lundi), et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a lâché 0,54% à 9.185 pts (après +2,44% lundi).

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)
- Minutes de la réunion monétaire de la Fed. (20h00)

Europe :
- Indice allemand des prix à la production. (08h00)
- Balance européenne des comptes courants. (10h00)
- Indice britannique des prix à la consommation. (10h30)
- Indice final européen des prix à la consommation. (11h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.747$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,0943$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 34,75$.

VALEURS A SUIVRE

Renault envisage de fermer trois sites en France dans le cadre de son plan d'économies, dont l'usine d'assemblage de Dieppe (Seine-Maritime), et d'arrêter la production de véhicules à Flins (Yvelines), rapporte le journal Les Echos dans son édition de mercredi.

bioMérieux avait initialement proposé, lors de la communication des résultats annuels 2019, un dividende de 0,38 euro par action soit environ 45 millions d'euros. Pour répondre aux enjeux de solidarité et de responsabilité sans précédents qu'impose la situation actuelle, le Conseil d'administration propose de réduire exceptionnellement le dividende qui sera versé en date du 16 juillet 2020, à 0,19 euro par action. La différence, soit environ 22 millions d'euros, sera versée en mécénat dans le but de soutenir des actions solidaires.

Michelin : S&P révise à la baisse ses perspectives sur Michelin : "Nous confirmons notre notation de crédit à long terme 'A-' et notre notation d'émission 'A-' sur la dette non garantie. Nous avons également confirmé notre notation à court terme 'A-2' sur son programme de papier commercial", écrit l'agence de notation.

Altice Europe annonce l'allongement de la maturité et un remboursement partiel de la facilité de financement d'entreprise. "Cette transaction démontre l'engagement d'Altice Europe à gérer de manière proactive ses passifs à travers sa structure de capital, améliorant considérablement son échéancier sans échéances importantes avant 2025" commente l'entreprise. Suite à la transaction d'aujourd'hui et à l'activité de refinancement importante de janvier 2020, la maturité moyenne de la structure du capital de la dette d'Altice Europe a prolongé de 0,7 an et au 31 mars 2020, la maturité moyenne est de 6,3 ans.

Pizzorno : le résultat opérationnel 2019 ressort en forte amélioration à 2,3 ME contre une perte au 31 décembre 2018 de 8 ME. Le coût de l'endettement financier net s'améliore pour ressortir à -0,5 ME (contre -0,7 ME en 2018).
Après prise en compte des autres produits et charges financiers et de l'impôt, le bénéfice net part du Groupe s'élève à 1,8 ME contre une perte de 0,4 ME un an auparavant.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Parrot, Medicrea, Devoteam, ST Dupont, Altamir, AudioValley.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Morgan Stanley reprend le suivi d'Altice Europe avec un avis à 'pondération en ligne' en ciblant un cours de 4 euros.

INFOS MARCHES

Néovacs : la cotation reprend aujourd'hui !

Inventiva : un financement non dilutif de 10 ME sous forme de Prêt Garanti par l'Etat.

EN BREF

Argan : nouveau projet près de Nancy.

Genoway : deux brevets aux États-Unis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.