Préouverture Paris : le CAC40 ne compte pas faiblir !

Préouverture Paris : le CAC40 ne compte pas faiblir !
bourse

Boursier.com, publié le jeudi 30 avril 2020 à 08h30

LA TENDANCE

Le CAC40 est attendu en hausse ce matin dans les premiers échanges. Hier, l'indice parisien s'est quelque peu enflammé en fin de séance, sous l'impulsion des indices américains et de l'idée que Gilead avait la solution au problème Covid-19. L'espoir d'un traitement est désormais là, sur les marchés. Au final, à 4.671 points, le CAC40 a repris plus de 1000 points par rapport à son plus bas de la séquence "crise du Coronavirus", établi à 3.632,06 points le 16 mars en séance.

Les mauvaises nouvelles semblent donc intégrées dans les cours. On a constaté hier, que la publication d'un PIB dégradé aux Etats-Unis, ne pesait pas à Wall Street! Ce matin, d'ailleurs, on vient d'apprendre que le PIB s'est contracté de 5,8% sur les trois premiers mois de l'année, soit la baisse la plus forte sur l'historique de la série trimestrielle, depuis 1949.

Le rendez-vous du jour, à la mi-journée, sera celui de la BCE. Peu d'éléments nouveaux à attendre sans doute, mais le Marché serait déçu si l'institution ne s'aligne pas sur la démarche de la Réserve fédérale, qui a réaffirmé qu'elle était prête à agir en cas de besoin pour soutenir l'économie américaine.

Côté entreprises, les chutes de chiffre d'affaires et les pertes nettes se multiplient, ainsi que les avertissements concernant le deuxième trimestre! Société Générale, Suez, Orange, Bureau Véritas, Safran, TF1, Michelin ont publié, depuis la clôture d'hier soir, leurs données au 31 mars. Il faudra guetter au cas par cas la réaction du Marché. Hier, dans l'envolée du Marché, de nombreux titres ont malgré tout progressé.

WALL STREET

La Bourse de New York a terminé en nette hausse, mercredi, l'espoir d'un traitement prometteur contre le Covid-19 l'emportant sur l'annonce d'un plongeon du PIB des Etats-Unis au 1er trimestre, et sur les annonces de la Réserve fédérale, qui voit des "risques considérables pour les perspectives économiques à moyen terme" en raison de la crise du coronavirus. Le pétrole a continué sa course folle avec un vif de rebond de 22% ce mercredi pour le baril de WTI. La Bourse a en revanche peu réagi à l'annonce d'une chute de 4,8% du PIB des Etats-Unis au 1er trimestre en rythme annuel, le pire trimestre depuis 2008...

A la clôture, l'indice Dow Jones a grimpé de 2,21% à 24.633 points, tandis que l'indice large S&P 500 a bondi de 2,66% à 2.939 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a gagné 3,57% à 8.914 pts.

ECO ET DEVISES

Contraction historique de l'économie française au premier trimestre ! Selon les données de l'Insee, le PIB s'est contracté de 5,8% sur les trois premiers mois de l'année, soit la baisse la plus forte sur l'historique de la série trimestrielle, depuis 1949.

France :
- Indice préliminaire des prix à la consommation en France. (08h45)
- Dépenses de consommation des ménages. (08h45)

Etats-Unis :
- Etude Challenger concernant les destructions de postes annoncées. (13h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Revenus et dépenses des ménages. (14h30)
- Indice manufacturier PMI de Chicago. (15h45)

Europe :
- Indice flash des prix à la consommation en Espagne. (09h00)
- PIB flash en Espagne. (09h00)
- Chiffres de l'emploi en Allemagne. (09h55)
- Taux de chômage en Italie. (10h00)
- Indice flash des prix à la consommation en Europe. (11h00)
- PIB préliminaire flash en Europe. (11h00)
- Taux de chômage en Europe. (11h00)
- PIB préliminaire italien. (12h00)
- Principal taux de refinancement de la BCE. (13h45)
- Communiqué de politique monétaire de la BCE. (13h45)
- Conférence de presse de la BCE. (14h30)

L'once de métal jaune s'échange à 1.717$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,0863$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 24,23$.

VALEURS A SUIVRE

Société générale a publié ce jeudi une perte nette de 326 millions d'euros au premier trimestre sur fond de correction des marchés financiers. L'établissement, qui a avancé de 6 jours la date de publication de ses résultats trimestriels, indique que ses activités de banque de financement et d'investissement ont accusé une perte nette de 537 millions d'euros sur le trimestre. Le groupe explique que ses activités de marché ont été impactées par "les dislocations de marché exceptionnelles de la fin du trimestre liées au COVID-19". Le produit net bancaire a chuté de 16,5% entre janvier et mars à 5,17 milliards d'euros. Pour 2020, Société générale a confirmé son objectif de baisse des frais généraux, tout en ajoutant que la banque prévoit de réduire ses coûts de 600 à 700 millions d'euros en plus cette année.

Michelin : Au 1er trimestre 2020, dans un contexte de crise liée au COVID-19, les ventes ressortent en baisse de 8,3% à 5,33 milliards d'euros et met en place les mesures nécessaires pour en limiter les impacts sanitaires et économiques.

Safran : Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2020 de ressort à 5,383 MdsE en données ajustées, en baisse de -398 ME soit -6,9% par rapport à la même période de 2019. L'impact a commencé à se matérialiser en mars sur l'activité de Safran. Le groupe évoque un plan d'adaptation en cours pour faire face à la forte baisse de l'activité ainsi qu'à la perspective d'une reprise progressive.

Imerys : Au premier trimestre, le chiffre d'affaires s'établit à 1028,5 ME, en baisse de -7,5% par rapport au premier trimestre de l'an dernier à périmètre et taux de change constants. Dans ce contexte de réduction des volumes de ventes, la marge d'EBITDA courant est restée solide à 16% au premier trimestre 2020. Le résultat opérationnel courant est de 82,6 ME, en baisse de -24,7% par rapport au premier trimestre 2019. Le résultat courant net, part du Groupe, a reculé de -34,2% à 0,62 Euro par action. 

Suez évalue l'impact du Covid-19 sur la croissance organique du chiffre d'affaires au premier trimestre à environ -2 points de pourcentage. Le chiffre d'affaires atteint 4,198 Milliards d'Euros en recul de -0,3% (+0,5% en organique). L'EBITDA s'élève 676 ME au 31 mars 2020, en baisse organique de -1,5% et de -2% à changes constants. Les effets de change sont défavorables à hauteur de -19 ME. L'EBIT s'élève à 231 ME, en baisse organique de -14,9% et de -16,2% à changes constants. Les effets de change s'élèvent à -15 ME. L'impact du Covid-19 sur l'EBITDA et l'EBIT au premier trimestre est estimé à environ -60 ME.

TF1 : Le chiffre d'affaires consolidé du premier trimestre 2020 s'élève à 493,9 ME de 10,8%. Hors effet périmètre, le chiffre d'affaires du groupe TF1 est en baisse de -8,5%. Après une performance en ligne avec nos attentes sur les mois de janvier et février, cette baisse s'explique par l'annulation progressive à compter du mois de mars de nombreuses campagnes publicitaires dans un contexte de crise lié au Covid-19. Le résultat opérationnel courant s'élève à 42 ME en recul de 20,9 ME. L'impact de la crise sur les 15 derniers jours de mars se traduit par une baisse du chiffre d'affaires publicitaire de l'ordre de 35 à 40 ME, générant un manque à gagner en marge brute d'environ 10 ME. Le résultat net part du Groupe s'établit à 24 ME en recul de 16,6 ME.

Bureau Veritas a enregistré un chiffre d'affaires de 1,140 MdE au premier trimestre, en repli de 3% par rapport à l'exercice précédent dont -1,9 % à taux de change constant. La croissance organique est en repli de -1,6 %. Le groupe prévient que les effets de la pandémie se feront très fortement sentir à partir du deuxième trimestre et que "les objectifs 2020 ne sont plus pertinents. Il serait prématuré de fournir une vision ferme de 2020 à ce stade." Le Conseil d'administration de Bureau Veritas a décidé exceptionnellement de ne plus proposer la distribution de dividende (0,56 euro par action) à l'Assemblée générale annuelle des actionnaires appelée à statuer sur les comptes de l'exercice 2019, le 26 juin 2020. La décision relative au dividende annule une sortie de trésorerie d'environ 250 ME.

Bénéteau : le résultat opérationnel courant (ROC) est, comme lors des exercices passés, négatif au terme du 1er semestre. Cette année, compte tenu des éléments précisés ci-dessus, il ressort en baisse de 5,3 ME, à -8,7 ME. La perte nette ressort à -12,1 ME.

Korian : Le Chiffre d'affaires au 1er trimestre est de 946,1 ME en hausse de +8%, dont 3,7% en organique, en raison d'un impact encore limité à fin mars des effets liés à la crise du Covid-19.

NRJ Group enregistre au 1er trimestre 2020 un chiffre d'affaires hors échanges de 79,6 ME en baisse de 13,2 % par rapport au Ier trimestre 2019. NRJ souffre de la chute des investissements publicitaires des annonceurs qui a débuté dès l'annonce des mesures de confinement continue au 2ème trimestre 2020 avec la poursuite de celui-ci.

Wendel bénéficie d'une liquidité totale s'élevant à 1,9 milliard d'euros au 31 mars 2020, dont 1 129 millions d'euros de trésorerie et 750 millions d'euros de ligne de crédit (non tirée). Pro forma de la vente du solde de la participation dans Allied Universal, la liquidité totale s'élève à 2,1 milliards d'euros. À l'issue d'un exercice 2019 marqué par de très bons résultats et une situation financière solide, Wendel a annoncé le 17 mars dernier un dividende de 2,90 euros par action au titre de l'exercice 2019. Wendel attend, pour se prononcer définitivement sur le dividende, "d'avoir une meilleure appréciation de l'environnement économique et sanitaire".

Orange vient de dévoiler des résultats trimestriels en ligne avec les attentes du marché et explique ne pas voir de "déviation significative" par rapport à ses objectifs financiers annuels. Le chiffre d'affaires progresse de 1% à base comparable à 10,4 milliards d'euros, tiré par une solide croissance de l'Afrique et Moyen Orient et une progression du segment Entreprises, de la France et de l'Europe. Les revenus ont ainsi augmenté de 6,2% dans la région Afrique-Moyen-Orient et de 0,5% en France où l'opérateur dit avoir enregistré un premier trimestre record sur la fibre. L'Ebitdaal ("Ebitda after leases") s'améliore de 0,5% à 2,6 milliards d'euros et l'EBITDAaL des activités télécoms est en hausse de 0,1%.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Mersen, Synergie, Umanis, AgroGeneration, Tronics, Lectra, Coil, Deinove, La Foncière Verte, JAJ, Delta Drone, Plant Advanced Technologies, Cerinnov, Société des Bains de Mer, Robertet, Viel & Cie.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Exane BNP Paribas repasse à 'surperformance' sur Edenred en ciblant un cours de 43 euros.

JP Morgan surpondère toujours Volkswagen avec un cours cible ajusté de 116 à 150 euros.

AlphaValue repasse d'accumuler à 'alléger' sur Gecina avec un objectif ramené de 147 à 106 euros.

HSBC passe d'alléger à 'conserver' sur Roche en ciblant un cours de 334 CHF.

INFOS MARCHES

Korian : suite à la polémique, Korian confirme finalement le retrait du dividende.

Europlasma a procédé au tirage de la septième tranche de 200 OCABSA.

EN BREF

Orchestra Prémaman : conversion de la procédure de sauvegarde en procédure de redressement judiciaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.