Préouverture Paris : le CAC40 prêt à repartir de l'avant !

Préouverture Paris : le CAC40 prêt à repartir de l'avant !
finance investisseur bourse

Boursier.com, publié le vendredi 19 juillet 2019 à 08h30

LA TENDANCE

L'hypothèse d'une baisse des taux de 50 points de base, qui avait nettement faibli ces derniers temps, a repris du crédit hier et redonné de l'élan aux marchés, dont le marché parisien attendu en hausse ce matin. Le président de l'antenne de New York de la Fed, John Williams, est à l'origine de ce regain d'optimisme, alors qu'il a préconisé une action forte sur les taux d'intérêt pour relancer l'inflation.

Ses propos ont logiquement ravivé les espoirs d'une baisse de taux de 50 points de base le 31 juillet, à l'issue de la prochaine réunion du comité de politique monétaire (FOMC) de la banque centrale américaine. Le baromètre FedWatch de CME Group, qui mesure les attentes des investisseurs en la matière, a vu la probabilité d'une baisse de taux de 50 pdb remonter à 70% jeudi après ces déclarations! Elle est toutefois retombée à 46% quand un représentant de la Fed de New York a minimisé la portée des déclarations de John Williams. Elle demeure toutefois à un niveau significatif...

WALL STREET

La Bourse américaine a poursuivi son mouvement de consolidation jeudi dans un marché hésitant. Après avoir évolué une grande partie de la séance en légère baisse, les indices sont remontés en fin de journée. Le Dow Jones termine finalement à l'équilibre à 27.223 points et le Nasdaq Composite s'adjuge pour sa part 0,27% à 8.207 points.
Les dernières déclarations de Steven Mnuchin, le secrétaire américain au Trésor, s'exprimant sur 'CNBC' en marge de la réunion du G7 en France, ont plutôt rassuré les investisseurs en estimant que les négociations commerciales avec la Chine se poursuivaient à un "rythme soutenu" (...) "Ne croyez pas tout ce que vous lisez dans la presse !" a dit Mnuchin qui a cependant admis qu'il restait des "problèmes difficiles à résoudre avec ses homologues chinois"...

Les publications trimestrielles se poursuivent par ailleurs à bon rythme là encore... Plusieurs grands noms de la cote étaient sur le pont aujourd'hui à commencer par Morgan Stanley qui n'a pas déçu. Netflix a en revanche chuté lourdement après ses dernières annonces...

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan. (16h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.417$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1258$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 62,88$.

VALEURS A SUIVRE

Publicis : Le revenu net du premier semestre est de 4.352 ME, en croissance de 1,7%. La croissance organique est de -0,8%, et de -0,7% en excluant PHS. La marge opérationnelle s'élève à 612 ME contre 617 ME au 30 juin 2018. Le taux de marge opérationnelle est de 14,1%, contre 14,4% au 30 juin 2018. Le résultat net part du Groupe du 1er semestre 2019 est un bénéfice de 345 ME contre +301 ME l'année précédente pour la même période. En 2019, Publicis anticipe une amélioration séquentielle de la croissance organique au deuxième semestre par rapport au premier. En raison des conditions de marché et de la poursuite de l'attrition, Publicis adopte une approche plus conservatrice pour l'année et table sur un revenu net globalement stable sur une base organique en 2019.

Roche Bobois SA annonce une évolution de sa gouvernance avec la nomination de Guillaume Demulier au poste de Président du Directoire.

Plastic Omnium : L'EBITDA semestriel progresse de 54 millions d'euros pour atteindre 511 millions. Le résultat net part du groupe ressort à 155 millions d'euros et tient compte de 25 millions de coûts de restructuration. Plastic Omnium avertit qu'il prévoit désormais un résultat opérationnel en légère baisse en comparaison des 610 millions d'euros réalisés en 2018. L'EBITDA 2019 sera supérieur à l'EBITDA 2018.

Sartorius Stedim Biotech revoit à la hausse ses projections de chiffre d'affaires pour tout l'exercice 2019. On prévoit désormais une augmentation du chiffre d'affaires de 12% à 16% contre 7% à 11% précédemment.

Wavestone annonce l'acquisition aux États-Unis du cabinet de conseil WGroup. Créé en 2004 et basé à Philadelphie (Pennsylvanie - États-Unis), WGroup est un cabinet de conseil délivrant des prestations de conseil IT, d'optimisation des coûts, et d'amélioration des processus opérationnels auprès des DSI de grandes entreprises en Amérique du Nord.

Compagnie des Alpes affiche, pour les 9 premiers mois de l'exercice 2018/2019, un chiffre d'affaires qui s'élève à 669,9 ME, en progression de 4,3% en données réelles retraitées et de +3% à périmètre comparable par rapport à la même période sur l'exercice précédent. La société anticipe une croissance de l'activité des Domaine skiables très légèrement supérieure à 3% sur l'ensemble de l'exercice.

Gecina : Le résultat récurrent net part du Groupe s'inscrit en baisse de -5% (soit -5,7% par action), conformément aux attentes du Groupe, traduisant principalement l'effet des cessions réalisées en 2018 et des mises en restructuration partiellement compensées par les premiers revenus locatifs des actifs livrés en 2018. Cette variation traduit également, au niveau des frais financiers, la baisse des frais financiers capitalisés en raison de l'importance du volume de livraisons opéré ces 12 derniers mois. Hors effets des cessions d'actifs non stratégiques en 2018 provenant du périmètre d'Eurosic, le RRN par action s'inscrit en hausse de +2,5%. L'ANR dilué triple net EPRA ressort à 165,4 euros par action, soit en hausse de +5,6% sur un an et de +3% sur 6 mois.

Boiron : accuse un recule de chiffre d'affaires de 6,4% à 113 ME au deuxième trimestre. Cette baisse provient essentiellement de la France où les ventes ont reculé de 12%. Hors France, les ventes progressent de 3,5%. Sur le premier semestre, le chiffre d'affaires du groupe est de -8,5% et de -9,2% à taux constant. Compte tenu de la baisse du chiffre d'affaires engendrée par les attaques contre l'homéopathie et les mesures envisagées par le gouvernement français, les résultats opérationnels du premier semestre 2019 et de l'année 2019 seront en fort recul par rapport à 2018.

Aubay a réalisé un très bon premier semestre 2019 avec un chiffre d'affaires de 208,1 ME en progression purement organique de +5,4%, et ce malgré un jour de facturation en moins par rapport à 2018.

Vranken-Pommery Monopole fait état d'un chiffre d'affaires consolidé de 87 ME au 1er semestre 2019, en retrait de 7,6% à périmètre comparable.

Groupe Open a enregistré un chiffre d'affaires de 159,5 millions d'euros sur le premier semestre 2019, en diminution de 3%. Groupe Open met en avant une diminution de l'effectif productif embarqué, une décision de réduire le recours à la sous-traitance (-2,8 ME de chiffre d'affaires) et un turn over encore élevé engendrant une baisse du taux d'occupation. Cette contre-performance conduira à un résultat opérationnel courant en retrait significatif sur la période.

CHIFFRE D'AFFAIRES - RÉSULTATS

LNA Santé, Bourse Direct, Poulaillon, Cerenis Therapeutics, Fermentalg, Cibox, SMTPC, Fleury Michon, Theradiag, STEF, Somfy.

ANALYSTES

Wedbush surpondère toujours Ubisoft avec un cours cible réduit à 85 euros.

La SG reste à l'achat sur Alstom mais avec un objectif de cours ramené à 43 euros.

Genesta reste à l'achat fort sur Solutions 30 avec un cours cible augmenté à 17,40 euros.

EN BREF

JCDecaux remporte un contrat de mobilier urbain à l'ouest de Paris.

Europcar Mobility Group : nouvelles franchises dans 10 pays.

Neoen : la centrale solaire de Numurkah produira chaque année 255 GWh.

AudioValley : émission obligataire convertible de 8 ME.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.