Préouverture Paris : le CAC40 risque de continuer sa glissade

Préouverture Paris : le CAC40 risque de continuer sa glissade©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 22 janvier 2021 à 08h30

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 devrait continuer à glisser à l'ouverture ce matin, limitant un peu plus le gain (+0,71% à la clôture d'hier) affiché depuis le 1er janvier. Les investisseurs s'inquiètent de la persistance d'une pandémie toujours virulente à travers le monde et qui se renouvelle avec ses variants et qui conserve toujours une avance certaine sur le déploiement des vaccins. Les conséquences économiques sur le rebond de 2021 pourraient s'avérer fortes.

Fort du constat, la BCE a laissé comme prévu sa politique monétaire inchangée, tout en réaffirmant être prête à amplifier encore son soutien à l'économie. Christine Lagarde a mis en avant, jeudi, les risques baissiers pesant sur les perspectives économiques à court terme dans la zone euro en raison de la résurgence de la pandémie de coronavirus. Des risques que la patronne de la BCE juge toutefois "moins prononcés" qu'auparavant à moyen terme.

Les publications des indices PMI pourraient faire bouger la tendance, en mâtinée. Tendance qui abritera aussi, vraisemblablement, beaucoup de mouvements dès l'ouverture sur de nombreux titres ! En effet le publications ont été denses depuis la clôture d'hier soir. Il y aura des gagnants et des perdants!

WALL STREET

La Bourse de New York a fini sur une note prudente jeudi, le S&P 500 et le Nasdaq signant tout de même de nouveaux records. La séance a été marquée par une rotation en faveur des valeurs de croissance, dont les technologiques, au détriment des cycliques. Au lendemain de l'investiture officielle de Joe Biden en tant que 46e président des Etats-Unis, les marchés espèrent que son plan de relance sera rapidement adopté par le Congrès. En Europe, la BCE a maintenu en l'état sa politique monétaire ultra-accommodante, et sa patronne Christine Lagarde a souligné les risques pesant encore à court terme sur la reprise, tout en jugeant ces risques "moins prononcés" à moyen terme.

A la clôture, le Dow Jones a finalement cédé un petit 0,04% à 31.176 points, après son record de mercredi, plombé par des prises de bénéfices, notamment sur Chevron (-3,5%) et Boeing (-1,9%). L'indice large S&P 500 a grappillé 0,03% à 3.853 pts, un nouveau record donc, tandis que l'indice Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a progressé plus franchement, de 0,55%, pour finir sur un nouveau sommet de 13.530 pts (après +1,97% mercredi). La veille, les trois indices avaient fini sur des records.

ECO ET DEVISES

France :
- Indice PMI manufacturier flash en France. (09h15)
- Indice PMI flash des services en France. (09h15)

Etats-Unis :
- Indice flash PMI manufacturier américain. (15h45)
- Indice flash PMI américain des services. (15h45)
- Reventes de logements existants. (16h00)

Europe :
- Ventes britanniques de détail. (08h00)
- Indice PMI flash allemand des services. (09h30)
- Indice PMI flash manufacturier allemand. (09h30)
- Indice PMI flash manufacturier européen. (10h00)
- Indice PMI flash européen des services. (10h00)
- Indice flash PMI britannique des services. (10h30)
- Indice flash PMI manufacturier britannique. (10h30)

L'once de métal jaune s'échange à 1.861$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,2159$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 55,44$.

VALEURS A SUIVRE

GL Events : le chiffre d'affaires annuel s'établit à 479,4 millions d'euros en retrait de -59,1% par rapport à l'exercice précédent et -58,1% à pcc. La reprise de l'activité initiée sur le 3e trimestre s'est poursuivie de façon plus limitée au 4e trimestre, avec le renforcement des mesures sanitaires dans le cadre de la deuxième vague épidémique sur la majorité des zones où le Groupe est présent. Au 4e trimestre 2020, le chiffre d'affaires s'établit à 112 ME (-65,3% par rapport au 4e trimestre 2019 et -64,4% à pcc), en croissance par rapport au 3e trimestre de l'exercice.

Rallye qui prévoit un étalement du remboursement de son passif entre 2023 et 2030 lance ce jour une offre globale de rachat sur sa dette non sécurisée (notamment les obligations et les billets de trésorerie) dans le cadre d'une procédure d'enchères inversées.

Quadient revoit à la hausse ses perspectives pour l'exercice 2020 (clôture des comptes au 31 janvier 2021).
Malgré l'impact de la crise de COVID-19 qui perdure, et l'exercice 2020 ne s'étant pas encore achevé, le niveau d'activité de Quadient durant le quatrième trimestre se révèle meilleur qu'attendu. Quadient prévoit pour l'exercice 2020 :
une baisse organique du chiffre d'affaires d'environ 8% par rapport à 2019 (vs. environ 9% précédemment indiqué) ; un EBIT courant compris entre 140 millions d'euros et 145 millions d'euros (inchangé) ; et un flux de trésorerie supérieurs à 130 millions d'euros (vs. supérieurs à 100 millions d'euros précédemment indiqué).

Compagnie des Alpes : Le chiffre d'affaires consolidé du premier trimestre s'élève ainsi à 26,9 ME, contre 143,6 ME pour la même période de l'exercice précédent, soit une baisse de 81,3% (-80,9% à périmètre comparable).

Biosynex a réalisé un chiffre d'affaires de 154 ME, en très forte hausse de 338% par rapport à l'exercice précédent. L'activité a bénéficié en 2020 de la contribution significative des ventes de produits de prévention et de dépistage liées à la pandémie de la Covid-19 pour 110 ME. Les activités historiques de Biosynex ressortent en croissance soutenue de 25% par rapport à 2019.

Vetoquinol enregistre un chiffre d'affaires de 427,5 ME, pour l'exercice 2020, en, progression de +8% à données publiées et de +10,9% à changes constants.

SEB a réalisé en 2020 des performances satisfaisantes. A l'issue d'un bon 4e trimestre, le chiffre d'affaires de l'année s'est établi à 6.940 ME, en repli de 5,6%, qui se décompose en une baisse organique limitée à 3,8%, un effet devises de -3% et un effet périmètre de +1,2%.

Rémy Cointreau confirme ses objectifs annuels après avoir enregistré un rebond significatif de son activité au troisième trimestre. Sur la période, le groupe de spiritueux enregistre des ventes de 350 millions d'euros, en hausse organique de 25,1%. Une performance nettement supérieure aux attentes des analystes qui tablaient sur une croissance interne de 12,3%. De quoi permettre au chiffre d'affaires d'atteindre 780,9 millions d'euros sur neuf mois, en repli de 4,1% en publié et de 1,6% en organique (à devise et périmètre constant).

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Wedia, Kalray, Prismaflex International, Groupe Open, Mauna Kea Technologies, Oeneo, Miliboo, Paulic Meunerie, Focus Home Interactive, Boiron, Econocom, Damartex, Itesoft

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Deutsche Bank repasse à l'achat sur Icade en ciblant un cours de 74 euros.

Berenberg est à l'achat sur AXA avec un cours cible ajusté à 21,50 euros.

Kepler Cheuvreux est à l'achat sur Bone Therapeutics avec un objectif ramené de 5,70 à 5,20 euros.

Barclays repasse de 'pondération en ligne' à 'surpondérer' sur le dossier Crédit Agricole avec un cours cible de 12,10 euros.

GreenSome Finance est à l'achat sur Miliboo avec un cours ajusté en hausse à 5,16 euros.

Stifel repasse d'acheter à 'conserver' sur Eurofins en ciblant un cours de 78 euros.

Genesta est à 'achat fort' sur HighCo avec une cible qui passe de 6,80 à 7 euros.

INFOS MARCHES

Filae : MyHeritage propose 15,99 euros par action.

Klépierre annule 1,7% du capital.

BREF

Kalray et Wistron lancent le 1er serveur de stockage reposant sur le processeur Coolidge.

Global EcoPower : ne fera pas appel de l'extension de la liquidation de Sénergies.

Unibail-Rodamco-Westfield finalise la cession de l'immeuble SHiFT.

Nacon annonce l'acquisition de Big Ant Studios.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.