Préouverture Paris : le CAC40 va repartir de l'avant

Préouverture Paris : le CAC40 va repartir de l'avant
bourse

Boursier.com, publié le vendredi 15 mai 2020 à 08h30

LA TENDANCE

Dans le sillage d'une fin de séance en redressement hier à Paris, puis de Wall Street à la hausse, le CAC40 est attendu sur une note positive dans les premiers échanges du jour.

A l'appui du mouvement ce matin, la publication d'une hausse de la production industrielle en Chine au mois d'avril, pour la première fois cette année. Encourageant alors que les marchés naviguent à vue pour le moment, quant à la teneur de la reprise économique alors que les principales économies de la planète se déconfinent.

D'après le Bureau national de la statistique (BNS), la production industrielle a ainsi progressé le mois dernier de 3,9% en rythme annuel, battant le consensus qui ressortait à +1,5% après une contraction de 1,1% en mars.

Attention tout de même au regain de tension entre les deux premières puissances mondiales. Trump fait en effet monter la tension et cela ne plait pas aux investisseurs.... Le Président a dit qu'il ne souhaitait plus parler à Xi Jinping, puis a listé un nombre de mesures de rétorsions possibles, concernant la gestion de la crise sanitaire et en cas de non-respect de l'accord commercial de phase 1.

WALL STREET

Après un démarrage dans le rouge vif, la Bourse de New York a fini en hausse jeudi, malgré les mises en garde de la Fed sur une reprise lente, et l'annonce d'une nouvelle flambée du chômage aux Etats-Unis. Les investisseurs se sont intéressés aux valeurs bancaires et de l'énergie, qui ont été massacrées depuis le début de la crise du coronavirus. Le pétrole WTI a flambé de 9% après des prévisions un peu moins pessimistes de l'Agence internationale de l'énergie (AIE). De nouvelles attaques de Donald Trump contre la Chine ont cependant entretenu la nervosité des investisseurs.

A la clôture, l'indice Dow Jones a avancé de 1,62% à 23.625 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 1,15% à 2.852 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a repris 0,91% à 8.943 pts. Parmi les bancaires, Wells Fargo a bondi de 6,7% (après être tombé à un plus bas depuis 11 ans...) et JP Morgan a regagné 4,1%, tandis que le groupe pétrolier Chevron a repris 1,5% et ExxonMobil 0,88%. Dans les "technos", Cisco Systems a grimpé de 4,5% après des résultats trimestriels meilleurs que prévu.

ECO ET DEVISES

France :
- Indice final français des prix à la consommation. (08h45)

Etats-Unis :
- Ventes de détail. (14h30)
- Indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York. (14h30)
- Production industrielle américaine. (15h15)
- Indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains de l'Université du Michigan. (16h00)
- Stocks et ventes des entreprises. (16h00)
- Rapport JOLTS concernant les ouvertures de postes. (16h00)

Europe :
- PIB préliminaire allemand. (08h00)
- Lecture flash de l'emploi en Europe. (11h00)
- PIB préliminaire flash en Europe. (11h00)
- Balance commerciale européenne. (11h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.734$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,0807$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 31,87$.

VALEURS A SUIVRE

Ubisoft Le résultat opérationnel IFRS est une perte de 59,5 millions d'euros. Le résultat opérationnel non-IFRS chute de 92% à 34,2 millions d'euros. Le chiffre d'affaires IFRS15 du quatrième trimestre 2019-20 s'élève à 481,1 ME, en baisse de 6,8% (-7,9% à taux de change constants), par rapport aux 516,5 MEUR réalisés au quatrième trimestre 2018-19. Le net bookings du quatrième trimestre 2019-20 s'élève à 417,4 ME, en baisse de 38,3% (-39% à taux de change constants). Le résultat net non-IFRS part du groupe est une perte de 10,2 ME, soit un résultat par action (dilué) non-IFRS de -0,09 euro. Suite à la comptabilisation d'une dépréciation de goodwill de 100,8 ME, le résultat net IFRS part du groupe ressort en pertes de 125,6 ME, soit un résultat par action (dilué) IFRS de -1,12 euro. Ubisoft confirme sa capacité à atteindre les 600 ME de résultat opérationnel non-IFRS communiqué précédemment avec le lancement de 5 jeux AAAs (Assassin's Creed Valhalla, Watch_Dogs Legion, Gods & Monsters, Rainbow Six Quarantine et une franchise non annoncée). Dans le contexte de la crise du Covid-19 et afin de tenir compte de l'impact potentiel des incertitudes externes actuelles, Ubisoft met à jour ses objectifs. Le groupe fait état d'un net bookings attendu entre 2,35 et 2,65 MdsE sur l'exercice entamé, à comparer à un objectif précédent de 2,6 MdsE. Le résultat opérationnel non-IFRS est attendu entre 400 et 600 ME, à comparer à un objectif précédent de 600 ME.

Eutelsat fait état d'un chiffre d'affaires des activités opérationnelles du troisième trimestre en repli de 1,6% sur un an à 322 ME et en progression de 1,2% par rapport au deuxième trimestre.

Neoen : Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2020 de s'est élevé à 95,8 ME, en hausse de 61% par rapport au premier trimestre 2019. La production d'électricité a atteint 1.110 GWh, en progression de 59% sur un an. La capacité en opération s'élève à 2 GW après la mise en service de 143 MWc au premier trimestre. Neoen confirme son objectif d'EBITDA compris entre 270 et 300 ME pour 2020, avec une marge d'EBITDA d'environ 80%.

Akwel a enregistré au premier trimestre 2020 un chiffre d'affaires consolidé de 273,5 ME, en baisse de -6,6% par rapport au premier trimestre 2019.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Prismaflex, Pharmagest, Inventiva, Prodware, Mediawan, Micropole, Prologue, O2i, M2i, Esso, Lexibook.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

- La Société Générale dégrade Eiffage à 'conserver' et abaisse sa cible de 111,1 à 81,70 euros.

- Morgan Stanley ne vise plus que 40 euros sur Renault contre 50 euros précédemment.

- JP Morgan abaisse son objectif sur Eutelsat de 20 à 14,50 euros.

- Citigroup revalorise Euronext de 87 à 98 euros.

- Citigroup ramène son objectif sur Maisons du Monde de 14 à 10 euros.

INFOS MARCHES

Sodifrance : pas de dividende !

Carmila réduit son dividende à 1 euro.

EN BREF

Covivio cède un immeuble de bureaux à Nanterre.

Coface : Fitch maintient sous surveillance négative.

Alstom emporte un contrat de 5,1 millions d'euros auprès de Keolis.

Société Française de Casinos : l'offre de Circus Casino tombe à l'eau.

Imerys : accord en vue de la résolution définitive des litiges historiques liés au talc aux Etats-Unis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.