Préouverture Paris : le CAC40 voit les 5.000 points s'éloigner

Préouverture Paris : le CAC40 voit les 5.000 points s'éloigner©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 25 juin 2020 à 08h30

LA TENDANCE

Pas de rebond prévu à l'ouverture pour le CAC40 ce matin, après son fort recul de près de 3% hier. Les investisseurs voient les 5.000 points s'éloigner et s'inquiètent d'une 2nde vague de Covid-19 aussi haute que la 1ère aux Etats-Unis : la Floride, l'Oklahoma et la Caroline du Sud ont en effet fait état mercredi d'un nombre record de nouveaux cas d'infection par le coronavirus. Au total, les Etats-Unis ont enregistré près de 36.000 cas supplémentaires en 24 heures, un chiffre proche du pic atteint fin avril à 36.426.

Par ailleurs, la crainte d'un regain de tension commerciale entre les Etats-Unis et l'Union européenne préoccupe aussi les marchés, alors même que les hypothèses sur l'ampleur de la récession continuent de se multiplier. Après les inquiétudes fortes du FMI à ce sujet (-4,9% pour le PIB mondial...), certains propos jettent encore un froid : comme ceux du président de la Fed de Chicago, Charles Evans, qui a estimé mercredi que la banque centrale américaine se trouvait "en terrain inconnu" face à la crise du coronavirus, et que l'économie américaine mettrait du temps à retrouver son rythme de croisière, malgré un début de reprise au 3e trimestre.

Le patron de la Fed de Chicago a dit espérer un "rebond rapide de l'économie" au troisième trimestre, tout en soulignant que ce rebond se ferait par rapport à une base très déprimée au 2e trimestre. Une reprise économique plus large "prendra un certain temps", a-t-il ajouté. Selon Evans, le PIB des Etats-Unis ne retrouvera ainsi son niveau du 4e trimestre 2019, avant la pandémie, "que courant 2022"...

WALL STREET

La Bourse de New York est repartie en nette baisse mercredi, les investisseurs succombant aux mauvaises nouvelles sur le front de la crise sanitaire, qui s'aggrave dans de nombreux Etats américains. Par ailleurs, la crainte d'un regain de tension commerciale entre les Etats-Unis et l'Union européenne préoccupe aussi les marchés. Le pétrole a replongé de plus de 5%, tandis que le dollar s'est renforcé, faisant office de valeur refuge.

A la clôture, l'indice Dow Jones a abandonné 2,72% à 25.445 points, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 2,59% à 3.050 pts. Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a perdu 2,19% à 9.909 pts, après avoir enchaîné 2 séances consécutives de record. Les 11 indices S&P sectoriels ont fini en berne, à commencer par l'énergie (-5,5%), l'industrie (-3,5%) et les financières (-3,5%).

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Commandes de biens durables. (14h30)
- PIB final américain. (14h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Balance du commerce international de biens. (14h30)

Europe :
- Indice GfK allemand du moral des consommateurs. (08h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.761$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1252$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 40,04$.

VALEURS A SUIVRE

Pierre et Vacances Le résultat net est de -145,8 ME (-121 ME au 1er semestre 2018-2019), dans un contexte de début de crise sanitaire. "Les résultats du groupe au 31 mars 2020, structurellement déficitaires sur le 1er semestre de l'exercice du fait de la saisonnalité des activités, ne reflètent pas la dynamique de croissance du Groupe, pénalisée par les premiers effets de la crise du Covid-19", explique le management.

Peugeot : La branche italienne de Fiat Chrysler Automobiles a obtenu mercredi un prêt garanti par l'Etat italien d'un montant de 6,3 milliards d'euros, pour faire face à la crise engendrée par le coronavirus. Le gouvernement italien a publié mercredi soir le décret autorisant cette opération, qui constituera la plus importante aide publique apportée à un constructeur automobile européen en raison de la crise du Covid-19.

Rexel a remboursé la ligne de crédit senior de 550 millions d'euros tirée fin mars à titre conservatoire alors que la pandémie de Covid-19 se propageait en Europe.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Aurea, Union Financière de France

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Jefferies achète toujours Accor, mais avec un cours cible ajusté en baisse de 39 à 33 euros.

INFOS MARCHES

Harvest: Offre publique de retrait suivie d'un retrait obligatoire.

Amoéba : projet de transfert vers Euronext Growth Paris.

EN BREF

Pernod Ricard : installe son nouveau siège mondial dans le quartier Saint Lazare.

Sodexo a remboursé ses placements privés américains (emprunts USPP) pour 1,6 Md$.

Onxeo confirme en préclinique le profil d'OX401.

Balyo conclut un PGE de 9,5 ME.

Digigram change de nom et de gouvernance et devient Evergreen.

Theranexus : environ 6,5 ME de financements non dilutifs.

GTT va concevoir deux très grands réservoirs terrestres GNL en Chine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.