Préouverture Paris : le report du Brexit laisse les marchés sans grande réaction

Préouverture Paris : le report du Brexit laisse les marchés sans grande réaction
Londres Big ben Royaume-Uni Grande-Bretagne

Boursier.com, publié le jeudi 11 avril 2019 à 08h30

LA TENDANCE

L'évolution du dossier du Brexit dans la nuit ne doit pas faire d'étincelles sur les marchés ce matin, avec un CAC40 attendu sur une note stable, toujours haut perché autour de 5.450 points. Les chefs d'Etat et de gouvernement européens ont convenu dans la nuit de reporter la date du Brexit au 31 octobre, offrant à la Première ministre britannique Theresa May un délai plus long qu'elle ne le demandait pour résoudre l'impasse actuelle à Londres concernant l'accord de retrait. L'hypothèse d'une sortie désordonnée imminente est donc balayée pour le moment, mais le Brexit demeurera un dossier en toile de fond pour les marchés durant les prochaines semaines.

Hier, les investisseurs ont aussi eu confirmation, sans surprise, de l'orientation ultra-accommodante des politiques monétaires des banques centrales européenne et américaine, dans un contexte économique dégradé ou en tout cas en voie de dégradation... La Réserve fédérale devrait laisser ses taux d'intérêt inchangés cette année.

Sur le front du commerce entre les Etats-Unis et la Chine, le secrétaire au Trésor américain a déclaré mercredi que les discussions en cours continuaient de progresser et que les deux parties avaient pratiquement réglé la délicate question du mécanisme d'application d'un éventuel accord.

A suivre à l'ouverture côté valeurs, LVMH et Sodexo pour leurs publications respectives...

WALL STREET

Après une séance baissière mardi, Wall Street est reparti en hausse prudente mercredi, appréciant notamment les "Minutes" de la Fed, publiées en soirée. Elles ont confirmé que la majorité des membres de la Fed se sont prononcés le 20 mars dernier en faveur d'une pause dans le cycle de hausse des taux directeurs cette année. L'inflation est ressortie modérée en mars aux Etats-Unis, confortant la Fed dans sa position. Les marchés espèrent la conclusion prochaine de l'accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine, et s'interrogent sur la croissance mondiale, après que le FMI a revu en baisse ses prévisions pour 2019. Les investisseurs surveillent aussi le sommet européen de mercredi sur le Brexit, espérant un nouveau report du divorce du Royaume-Uni avec l'UE.

A la clôture, l'indice Dow Jones est parvenu à finir dans le vert (+0,03% à 26.157 points) après avoir passé la majeure partie de la séance en terrain négatif, plombé par Boeing (-1,1%), qui continue sa chute liée aux déboires du B-737. L'indice large S&P 500 a progressé de 0,35% à 2.888 pts, tandis que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a grimpé de 0,70% à 7.964 pts.

ECO ET DEVISES

Pas de surprise au niveau de l'évolution des prix à la consommation en Allemagne en mars. Confirmant ses données préliminaires, l'Office fédéral de la statistique indique que les prix ont progressé de 0,4% en séquentiel et de 1,3% en glissement annuel (+1,5% en février). Calculée aux normes européennes, l'inflation annuelle s'établit à 1,4%, comme annoncé initialement.

France :
- Indice des prix à la consommation, résultats définitifs de mars. (08h45)
- Indice de référence des loyers, premier trimestre. (08h45)

Etats-Unis :
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Indice des prix à la production. (14h30)

Europe :
- Indice final allemand des prix à la consommation. (08h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1261$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 71,02$. L'once d'or se traite 1.303$.

VALEURS A SUIVRE

Sodexo : Le résultat net publié de 364 millions d'euros baisse de - 2,3%. Le bénéfice par action (BPA) s'élève à 2,50 euros, un repli limité à -0,4% en raison de la réduction du nombre d'actions consécutive au programme de rachat de l'exercice précédent. Le résultat net ajusté s'élève à 413 millions d'euros, en hausse de +4,1%.

LVMH a maintenu le cap d'une très solide croissance à deux chiffres au premier trimestre, une nouvelle fois porté par les performances supérieures aux attentes de sa division mode-maroquinerie et de son puissant moteur Louis Vuitton.

SoLocal : Les ventes totales trimestrielles de SoLocal se chiffrent à 157 Millions d'Euros au T1 2019, en baisse de -8,2% par rapport au T1 2018. Les ventes Digital enregistrent une diminution de 7,3 ME, soit -5%, alors que les ventes Imprimés baissent de 6,6 ME, soit -29,1%, au T1 2019 par rapport au T1 2018. Au global, le chiffre d'affaires ressort à 148,4 ME, en baisse de -14,1% d'une année sur l'autre et de -7,1% par rapport au quatrième trimestre 2018.

CHIFFRE D'AFFAIRES - RÉSULTATS

Tessi, Lysogene, Antevenio, AdVini, Gévelot, Mediawan.

ANALYSTES

Morgan Stanley repasse de 'surpondérer' à 'pondération en ligne' sur Engie avec cours cible ajusté à 14 euros.

Barclays a repris la couverture de Ceconomy à 'pondération en ligne' en ciblant un cours de 5,50 euros.

Barclays couvre FNAC Darty à 'surpondérer' en ciblant un cours de 90 euros.

EN BREF

Witbe lance un produit de détection des 'watermarks' Nielsen.

Tronics : certification pour la filiale américaine.

Mercialys : le Crédit Agricole en baisse sous les 15%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.