Préouverture Paris : les 4.200 points en jeu sur le CAC40 à l'ouverture !

Préouverture Paris : les 4.200 points en jeu sur le CAC40 à l'ouverture !
bourse

Boursier.com, publié le jeudi 02 avril 2020 à 08h30

LA TENDANCE

L'enjeu de ce début de séance sera de savoir si le CAC40 parvient à se maintenir au-dessus des 4.200 points! Pas sûr d'après les indicateurs de préséance! Hier l'indice parisien a perdu 4,30%, cédant aux (logiques) prises de bénéfices après 7 hausses enregistrées lors des 9 précédentes séances.

La journée boursière sera animée par la publication aux Etats-Unis du chiffre hebdomadaire des inscriptions au chômage, qui devrait à nouveau atteindre un niveau record après les massives et innatendues 3,3 millions la semaine précédente. Mais est-ce que "bad news is toujours good news...?" C'était le cas la semaine dernière, le coup de massue étant interprété comme préfigurant de nouvelles mesures budgétaires généreuses de l'Etat par les investisseurs.

Côté entreprises, la contagion se poursuit concernant les coupes totales ou partielles de dividendes. Il faut dire que la crise a eu la bonne idée d'intervenir avant l'ouverture de la période d'Assemblées Générales devant valider les rémunérations des actionnaires. Et les sociétés ont donc la possibilité de conserver une part parfois non négligeable de leur Trésorerie. M6, Bouygues, Michelin, Veolia sont les nouveaux à avertir en la matière... Les bancaires sont attendues au tournant depuis l'injonction de la BCE leur demandant de les couper. Natixis et Société Générale ont été les premiers hier. Amundi a suivi... Crédit Agricole et son statut particulier se pose la question, son dividende alimentant les caisses régionales...

WALL STREET

La Bourse de New York a entamé le 2e trimestre en nette baisse, mercredi, les investisseurs prenant conscience que la crise du coronavirus menace d'affecter durablement l'économie américaine, alors que la pandémie ne fait que démarrer son ascension aux Etats-Unis. Depuis mardi soir, Donald Trump a adopté un nouveau ton, plus dramatique, prévoyant que les deux prochaines semaines seraient "très, très douloureuses". La Maison Blanche s'attend désormais à jusqu'à 240.000 décès outre-Atlantique, et a confirmé la prolongation des mesures de confinement jusqu'à la fin avril.

A la clôture, l'indice Dow Jones a perdu 4,44% à 20.943 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 4,41% à 2.470 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a lâché 4,41% à 7.360 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Etude Challenger concernant les destructions de postes annoncées. (13h30)
- Balance commerciale américaine. (14h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Commandes industrielles. (16h00)

Europe :
- Chiffres de l'emploi en Espagne. (09h00)
- Indice européen des prix à la production. (11h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.576$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,0955$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 27,59$.

VALEURS A SUIVRE

Sodexo : Sophie Bellon, Présidente du Conseil d'Administration, renonce à 50% de sa rémunération sur les 6 prochains mois. Denis Machuel, Directeur Général, renonce à 50% de son salaire fixe sur les 6 prochains mois ainsi qu'à sa rémunération variable pour l'exercice 2019-2020.

Dassault Systèmes : La croissance estimée du chiffre d'affaire du 1er trimestre 2020 est comprise entre 14% et 17%, reflétant la performance de Medidata et la croissance organique du chiffre d'affaires récurrent. Dassault Systemes rappelle que la limite basse de son objectif de croissance initial est de 20%, un chiffre établi avant la crise du COVID, à taux de change constants. Le chiffre d'affaires récurrent est en ligne avec les objectifs initiaux, et représente environ 84% du chiffre d'affaires logiciel au 1er trimestre. La croissance par rapport à la même période de l'année précédente est tirée par des renouvellements robustes et la bonne dynamique de Medidata.

M6 a proposé au Conseil de Surveillance de modifier la résolution de la prochaine Assemblée générale des actionnaires relative à l'affectation du résultat. Il souhaite suspendre le versement d'un dividende au titre de l'exercice 2019.

Veolia Environnement a annoncé mercredi qu'il suspendait ses perspectives de résultats pour 2020 et qu'il divisait par deux sa proposition de dividende pour 2019 en raison des baisses d'activité et des incertitudes liées à la pandémie de coronavirus. Avant la crise du Covid-19, le numéro un mondial du traitement de l'eau et des déchets prévoyait une croissance organique "solide" de ses ventes, un Ebitda d'environ 4,1 milliards d'euros et un dividende "en croissance sur la trajectoire" de son plan 2020-2023. Le dividende proposé sera désormais de 0,50 euro par action au titre de l'exercice 2019 au lieu de 1,00 euro annoncé fin février, et après 0,92 euro par titre pour 2018.

Synergie affiche un résultat opérationnel courant consolidé de 121,7 ME (128,4 ME en 2018). La transformation, en France, du Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE) en allègements de charges sociales en 2019 a eu un impact défavorable de 6,7 ME sur le résultat opérationnel courant (effet de la participation des salariés) et de 13,7 ME sur la charge d'impôt soit globalement 20,4 ME sur le résultat net du groupe.

Engie retire ses objectifs financiers préalablement fixés pour l'année 2020 et s'exprimera en temps utile sur l'actualisation de ses objectifs financiers pour l'année 2022.

Bureau Veritas : l'atteinte des objectifs 2020 est remise en cause. Le Groupe bénéficie d'une situation financière très solide avec les liquidités et financements nécessaires. A fin décembre 2019, Bureau Veritas disposait d'une trésorerie disponible de 1,4 milliard d'euros et des lignes de crédit non tirées de 600 millions d'euros.

Air France : La compagnie néerlandaise KLM n'envisage pas de se séparer de sa maison-mère Air France-KLM, a indiqué mercredi son directeur général, alors que les deux compagnies aériennes font face à l'effondrement du trafic lié à la crise du coronavirus.

Michelin a décidé de réduire le dividende proposé au titre de l'exercice 2019 à 2 euros contre 3,85 euros annoncé initialement, avec un versement le 3 juillet 2020.

Amundi va proposer à son Conseil d'Administration de ne pas soumettre à l'Assemblée générale du 12 mai prochain la distribution d'un dividende de 3,1 euros par action au titre de l'exercice 2019, et d'affecter en réserve l'intégralité du résultat de l'année 2019. Au cours du 2e semestre 2020, le Conseil proposera des orientations en matière de distribution aux actionnaires. Celles-ci pourraient notamment consister dans le paiement d'un acompte sur dividende sur les résultats 2020 ou en un dividende exceptionnel, sous la forme d'une distribution de réserves, laquelle nécessiterait la tenue d'une Assemblée Générale.

Bouygues a annoncé mercredi soir qu'il renonçait à ses objectifs de résultats 2020, qu'il avait dans un premier temps suspendus le 24 mars dernier. Seuls les résultats de sa filiale Bouygues Telecom, moins affectée par la crise du Covid-19, restent suspendus en attendant une meilleure visibilité. En outre, le conseil d'administration de Bouygues a décidé de renoncer à proposer une distribution de dividende à l'assemblée générale du 23 avril 2020.

Crédit Agricole: L'intention de distribuer des dividendes au titre de l'exercice 2019 apparaît aujourd'hui incompatible avec les recommandations de la Banque Centrale Européenne émises le 27 mars qui demandent aux banques sous sa supervision de ne pas verser de dividendes tant que perdure la crise du coronavirus, et ce jusqu'à "au moins début octobre 2020". Or, ce délai est incompatible avec le code du commerce, qui prescrit un paiement du dividende annuel au plus tard le 30 septembre. Dans ces conditions, le Conseil d'administration de Crédit Agricole S.A., consulté par écrit le 1er avril 2020 en application des dispositions légales sur le fonctionnement des organes délibérant durant l'épidémie de Covid-19, a décidé de proposer à l'Assemblée Générale du 13 mai 2020 l'affectation à un compte de réserves de l'intégralité du résultat de l'année 2019.

ILS ONT PUBLIÉ LEURS CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Hopscotch, LNA Santé, Herige, Argan, Nextedia.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Barclays repasse de 'surpondérer' à 'pondération en ligne' sur Edenred en ciblant un cours de 40 euros.

Jefferies repasse de à l'achat sur Gecina avec un cours cible ramené de 155 à 140 euros, reste à conserver sur Klépierre avec un objectif de cours ramené de 29 à 16 euros et conserve Unibail.

MainFirst dégrade son avis à 'vendre' sur Air France-KLM en ciblant un cours de 2 euros.

INFOS MARCHES

Pernod Ricard réalise une émission obligataire de 1,5 MdE.

EN BREF

Valbiotis lance la dernière phase de développement clinique de TOTUM-63.

Fermentalg : capable de faire face à ses engagements sur 12 mois.

Mercialys ramène son dividende à 0,95 euro par action.

Deinove obtient 2,1 ME de SGF pour le préfinancement de sa créance CIR 2019.

AdUX peine à évaluer l'impact de la crise ; report de publication.

Pixium Vision : nouveaux résultats positifs pour le Système Prima dans la DMLA sèche.

Orchestre-Prémanan bientôt en redressement judiciaire.

Dassault Aviation : les actionnaires se passeront de coupon.

Coface : le dividende est supprimé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.