Préouverture Paris : les faucons prennent le pas sur les colombes !

Préouverture Paris : les faucons prennent le pas sur les colombes !
Fed siège de la Réserve fédérale américaine - Washington

Boursier.com, publié le jeudi 22 février 2018 à 08h30

LA TENDANCE

Au secours, la croissance accélère ! Le compte rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine, publié hier soir, n'a fait que confirmer la trajectoire économique ascendante de l'économie des Etats-Unis. De quoi réjouir Wall Street ? Pas vraiment, car les financiers traduisent surtout le contenu du document comme une confirmation de la poursuite de la politique de resserrement monétaire démarrée par la Fed, qu'ils ne voient pas d'un bon oeil. Les "faucons" de l'institution ont pris le pas sur les "colombes", à la lecture des débats, avec un impact potentiel positif plus important que prévu de la réforme fiscale. En d'autres termes, le programme de relèvement des taux américains est conforté, mais une accélération n'est pas exclue. La Fed relèvera-t-elle ses taux plus de trois fois en 2018, comme cela est anticipé ?

A Paris, les investisseurs attendent les résultats d'Axa, Saint-Gobain, Aéroports de Paris, Bouygues, Valeo, CNP Assurances, Veolia, Arkema, Scor, Ingenico et Technicolor. Telefonica, Deutsche Telekom, Barclays, Henkel ou KBC seront aussi de la partie en Europe, avant Hewlett-PackardEnterprises et HP aux Etats-Unis. L'agenda macroéconomique est lui aussi assez dense.

Le recul des indices américains hier contraste avec la progression de certaines places européennes hier (c'était le cas de Paris). Le CAC40 est pas conséquent attendu en baisse assez marquée ce matin.

WALL STREET

Wall Street a finalement encore perdu du terrain à l'issue d'une séance erratique mercredi, plombé par les doutes persistants sur le retour de l'inflation. Les "minutes" de la Fed publiées hier soir ont confirmé ces craintes qui avaient provoqué les secousses boursières du début février. Le Dow Jones cède 0,67% à 24.798 pts, le S&P500 recule de 0,55% à 2.701 pts et le Nasdaq perd 0,22% à 7.218 pts.

ECO ET DEVISES

En Europe, les indices de confiance de février et l'indice des prix à la consommation de janvier en France sont attendus à 8h45, avant l'ifo allemand de février (10h00) et une nouvelle estimation du PIB britannique du 4ème trimestre (10h30). Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30), l'indice des indicateurs avancés du Conference Board (16h00), l'indice manufacturier de la Fed de Kansas City (17h00) et le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques (17h00) sont programmés.

La parité euro / dollar atteint 1,2277 ce matin. Le baril de Brent se négocie 64,91$ et le WTI 61,05$. L'once d'or se traite 1.324$ (-0,04%).

VALEURS A SUIVRE

* Axa : 2017 est une année de résultats records. Le groupe a mis l'accent sur la rentabilité avec un certain succès, puisque le bénéfice net dépasse les attentes, tiré en particulier par une division santé dynamique. Un dividende de 1,26 euro sera proposé.

* Veolia : le groupe a publié ce matin des résultats légèrement supérieurs aux attentes tout en confirmant ses objectifs 2018 et 2019. Le groupe étale ses progrès et sa confiance, en opposition au rival Suez qui avait lancé un sévère avertissement il y a peu.

* Bouygues : le groupe est à créditer d'une solide génération de trésorerie en 2017, largement supérieure aux attentes. Les résultats s'améliorent et devraient continuer à le faire en 2018. Souvent scruté de près par les analystes, Bouygues Telecom a légèrement dépassé ses objectifs d'Ebitda, malgré leur relèvement fin 2017.

* Vinci : le groupe va réaliser des aménagements routiers en Nouvelle-Zélande, dans le cadre d'un contrat d'alliance de 415 ME. La part de la filiale du groupe n'a pas été communiquée.

* TechnipFMC : l'embellie entrevue au troisième trimestre ne s'est pas vraiment poursuivie en fin d'année. Le groupe a publié des résultats inférieurs aux attentes au quatrième trimestre, la faute notamment à un segment Subsea dont les revenus ont fortement chuté. Dans un secteur qui reste compliqué, le management se montre relativement confiant pour 2018.

* Air France KLM : jour de grève importante chez le transporteur, pour des questions salariales. Air France prévoit d'assurer 75% de son programme de vols compte tenu d'un taux de grévistes estimé à 28%.

* Gecina : la foncière a nettement renforcé ses positions en 2017, un exercice marqué par une progression des bénéfices et l'acquisition d'Eurosic. Cette année, le résultat récurrent devrait progresser de 6% au moins.

* Scor : le bénéfice net 2017 a dégringolé de -52% à 286 ME, à cause de la sinistralité élevée du second semestre. Le réassureur propose à l'assemblée générale un dividende inchangé de 1,65 euro par action pour l'exercice 2017, stable. Les objectifs et les hypothèses du plan stratégique " Vision in Action " sont confirmés pour la durée restante du plan.

* Vallourec : l'Ebitda 2017 était symboliquement positif de 2 ME, tandis que le résultat d'exploitation était en perte de -483 ME. La perte nette ressort à -537 ME. Pour 2018, la société prévient que l'environnement de marché actuel subit une volatilité inhabituellement importante et défavorable des prix de certains consommables et des taux de change.

* Fnac Darty : les résultats 2017 sont en vive hausse, notamment le bénéfice net, quintuplé à 125 ME. L'intégration de Darty est rapide. L'objectif de réaliser 4,5 à 5% de marge opérationnelle à moyen terme est confirmé.

* CGG : le plan de restructuration financière a été finalisé hier avec la livraison des titres issus de l'augmentation de capital.

* Technicolor : les revenus ont chuté de -6,8% l'année dernière, creusant la perte nette du groupe à -173 ME. En 2018, l'Ebitda ajusté des activités continues devrait être stable (371 ME en 2017). LE flux de trésorerie disponible touchera un point bas cette année.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : Ingenico, CNP Assurances, Robertet, Microwave, CBo Territoria, Colas, MDxHealth...

* Analystes :

- Morgan Stanley réduit "surpondérer" à pondération en ligne sa recommandation sur Amundi, en ajustant de 76,90 à 74,50 euros son objectif de cours.

- Jefferies reste acheteur d'EDF, mais avec un objectif de cours ramené de 15 à 13,50 euros.

- Raymond James passe d'achat fort à "surperformance" sur Fnac Darty, dont l'objectif recule de 113 à 106 euros.

- Raymond James passe de performance de marché à surperformance sur Pernod-Ricard.

- Goldman Sachs reste acheteur de Vallourec, avec un objectif ajusté de 6,90 à 6,70 euros.

* En Bref :

- Première installation en Allemagne pour EOS Imaging.

- Safran et Albany inaugurent une 3e usine au Mexique.

- Hawaiian préférerait le B787-9 à l'A330-800 d'Airbus.

- Bernard Carayon va succéder à Bernard Michel aux commandes de Gecina.

- Le conseil d'administration de Veolia recommande la reconduction d'Antoine Frérot.

- Alexandre de Juniac proposé au conseil d'administration d'Arkema.

- Voltalia signe un premier contrat d'approvisionnement en énergie pour un client télécom.

- Karcher s'appuie sur Dassault Systèmes.

- Liquidation judiciaire pour Tonna.

- Une commande pour Riber.

- MGI Coutier participe à la reprise des équipementiers Frank & Pignard et Precialp.

- STMicroelectronics et AdaSky annoncent une collaboration.

- Faurecia sur le marché obligataire.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU