Préouverture Paris : les investisseurs vont juger le début d'exercice de Total, Airbus, Suez, STMicroelectronics...

Préouverture Paris : les investisseurs vont juger le début d'exercice de Total, Airbus, Suez, STMicroelectronics...
graphique bourse trader

Boursier.com, publié le jeudi 29 avril 2021 à 08h30

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Pléthore de résultats trimestriels à arbitrer ce matin! Total, Airbus, Suez, Cap Gemini, Amundi, STMicroelectronics, Unibail entre autres... Ils annoncent des arbitrages dès les premières minutes. Hier, la salve de résultats a finalement accouché de nombreuses hausses, les publications étant à la hauteur des attentes. De son côté, le CAC40 est pour sa part attendu en légère progression.

Les investisseurs ont constaté hier soir le maintien de la doctrine de la Fed, cette dernière expliquant qu'il était trop tôt pour commencer à débattre d'une éventuelle inflexion de sa stratégie. Conformément aux anticipations des marchés, la Fed a effectivement laissé mercredi sa politique monétaire inchangée et s'est aussi montrée un peu plus optimiste qu'en mars sur l'amélioration de la situation économique aux Etats-Unis, mais pour autant, elle n'a donné aucun signe suggérant qu'elle se prépare à réduire son soutien à la reprise.

Son président, Jerome Powell a ainsi estimé qu'il n'est "pas encore temps" de commencer à parler de "tapering", c'est à dire de réduire le montant du soutien financier apporté par la banque centrale à l'économie américaine via ses achats d'actifs, qui sont maintenus à 120 milliards de dollars par mois. Le principal taux directeur de la Fed a aussi été maintenu mercredi à son niveau actuel, proche de zéro (0 à 0,25%), comme les marchés l'anticipaient.

WALL STREET

La Bourse de New York a terminé mercredi en léger recul, malgré le ton toujours très accommodant de la Fed, qui a maintenu le statu quo monétaire, et a fait savoir qu'il était encore trop tôt pour parler de réduire son soutien à l'économie, malgré la reprise économique en cours aux Etats-Unis. Les investisseurs sont aussi restés prudents avant les annonces fiscales de Joe Biden attendues après la clôture. Les nombreux résultats d'entreprises ont été diversement accueillis : Microsoft a perdu 2,8% malgré des comptes meilleurs que prévu, alors qu'Alphabet a grimpé de 2,9% après avoir lui aussi apporté de bonnes surprises. Boeing (-2,8%) a en revanche déçu ainsi que Pinterest (-14,5%) et Spotify (-12,3%).

A la clôture, le Dow Jones a cédé 0,48% à 33.820 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,08% à 4.183 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a redonné 0,28% à 14.051 pts. Les indices ont peu réagi aux annonces de la Fed et de son président Jerome Powell, qui n'ont pas apporté d'éléments fondamentalement nouveaux.

ECO ET DEVISES

France :
- Balance budgétaire en France. (08h45)
- Indice préliminaire des prix à la consommation. (08h45)

Etats-Unis :
- PIB avancé du premier trimestre. (14h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Promesses de ventes de logements. (16h00)

Europe :
- Indice flash espagnol des prix à la consommation. (09h00)
- Chiffres de l'emploi en Allemagne. (09h55)
- Taux de chômage italien. (10h00)
- Indice préliminaire des prix à la consommation en Italie. (11h00).

La parité euro / dollar atteint 1,2130 ce matin. Le baril de Brent se négocie 67,63$. L'once d'or se traite 1.783$.

VALEURS A SUIVRE

Total dévoile des comptes trimestriels en forte hausse et nettement supérieurs aux attentes des analystes. Le géant de l'énergie enregistre ainsi un résultat net ajusté de 3 milliards de dollars (+69%) contre 2,35 Mds$ de consensus. Le résultat opérationnel net ajusté des secteurs est multiplié par plus de deux à 3,49 Mds$ pour des revenus de 43,74 Mds$. Le cash-flow net atteint 1,39 Md$. La production recule en revanche de 7%, à 2,863 millions de barils équivalent pétrole par jour.

Airbus publie une hausse de son résultat opérationnel ajusté au premier trimestre à 694 millions d'euros, contre 281 millions d'euros un an plus tôt. Sur la période écoulée, l'avionneur a livré 125 appareils commerciaux contre 122 à la même période un an plus tôt. Le chiffre d'affaires du groupe est quasiment stable sur un an, à 10,5 milliards d'euros.
Le flux de trésorerie disponible consolidé avant fusions et acquisitions et financements-clients est positif à hauteur de 1,202 milliard d'euros, alors qu'il était tombé dans le rouge, à -8,03 milliards au premier trimestre 2020.

Suez a réalisé un très bon début d'année, tous les segments d'activité du groupe étant en croissance. Sur le premier trimestre, le groupe de gestion de l'eau et des déchets enregistre un EBITDA de 768 millions d'euros, en croissance organique de +17,0% et de +14,3% à changes constants, pour un chiffre d'affaires de 4,31 MdsE, en hausse organique de 5,9%.

Capgemini a renoué avec la croissance organique de son chiffre d'affaires au premier trimestre, le groupe de conseils profitant de la demande accrue des entreprises pour les services de "cloud" et de gestion des données. Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 1,7% à taux de change et périmètre constants, à 4,271 milliards d'euros. En données publiées, les revenus ont augmenté de 20,4%, tirés par l'intégration d'Altran que le groupe a racheté l'an dernier.

Amundi a publié un résultat net ajusté de 309 millions d'euros sur la période allant de janvier à mars (+50,1%) grâce notamment à des charges d'exploitation maîtrisées. Il s'agit du résultat trimestriel le plus élevé enregistré depuis son introduction en Bourse en 2015, a précisé le groupe.

Unibail-Rodamco-Westfield a annoncé une forte baisse de 42,8% de son chiffre d'affaires au premier trimestre en raison de la fermeture de nombre de ses centres commerciaux à cause de la crise sanitaire, qui devrait continuer de peser sur ses activités. Le chiffre d'affaires du groupe a chuté à 452,2 millions d'euros, contre un peu plus de 790 millions il y a un an.

Verallia publie un chiffre d'affaires en retrait de 6,2% à 605 ME au T1 et de -2% à taux de change et périmètre constants, pénalisé par une base de comparaison pré -pandémie élevée au T1 2020. L'EBITDA ajusté est stable à 152 ME par rapport au T1 2020. Le groupe fait part d'une forte amélioration de la marge d'EBITDA ajusté à 25,1%.

Mersen a réalisé un chiffre d'affaires consolidé pour le 1er trimestre 2021 de 220 millions d'euros. Ce chiffre d'affaires publié est en variation de -2,4% par rapport au 1er trimestre 2020 en tenant compte d'effets de change défavorables et de l'intégration des sociétés acquises récemment.

STMicroelectronics a enregistré au premier trimestre un chiffre d'affaires net de 3,02 milliards de dollars, une marge brute de 39%, une marge d'exploitation de 14,6% et un résultat net de 364 millions de dollars, soit 0,39 dollar par action après dilution. La marge d'exploitation s'est améliorée de 420 points de base. En variation séquentielle, le chiffre d'affaires net a baissé de 6,8 %, soit 270 points de base au-dessus du point médian de la fourchette de prévisions de la société.

Solutions 30 : A fin décembre 2020, l'Ebitda ajusté s'établit à 106,5 ME, soit 13% du chiffre d'affaires, soit 12,9% du chiffre d'affaires en 2019. Hors IFRS 16, l'Ebitda ajusté s'établit à 83 ME, soit 10,1% du chiffre d'affaires, une marge stable par rapport à 2019. Après comptabilisation d'une charge d'impôt de 6 ME (7,5 ME un an plus tôt), le résultat net part du Groupe atteint 36,9 ME (38,7 ME en 2019). Le chiffre d'affaires consolidé de s'élève à 225,2 millions d'euros pour le 1er trimestre 2021. Il progresse de +19% (+15,4% en organique) par rapport à la même période de 2020. Les activités de maintenance, récurrentes par nature représentent 58% de l'activité du Groupe. Dans la continuité de l'exercice 2020, la dynamique favorable sur le marché des télécommunications continue de porter la croissance de Solutions 30 au 1er trimestre.

Nexity affiche 1,132 milliard d'euros de chiffre d'affaires au premier trimestre 2021, en très forte croissance par rapport au T1 2020 (+44%). Le groupe attribue cette évolution à des effets de base favorables et prévient donc qu'elle n'est pas représentative de la croissance attendue en 2021.

Valeo a enregistré au premier trimestre 2021 un chiffre d'affaires de 4.667 millions d'euros. Par rapport au 1er trimestre 2020, ce chiffre d'affaires consolidé est en progression de 8% à périmètre et taux de change constants. Les variations des taux de change ont un impact négatif de 3,5% en raison, principalement, de l'appréciation de l'euro face au dollar américain, au réal brésilien et au yuan chinois. Les changements de périmètre n'ont pas d'impact sur la période.

TF1 : Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2021 de TF1 s'élève à 509,8 ME, en hausse de +3,2%. Le chiffre d'affaires publicitaire s'établit à 357,9 ME, en hausse de +0,6%. Le groupe indique a maintenu un niveau élevé de revenus tout en préservant la valeur de ses inventaires publicitaires. Le résultat opérationnel courant s'élève à 56,8 ME en hausse de +35,2%. Le taux de marge opérationnelle courante du groupe retrouve ainsi un niveau à deux chiffres, à 11,1%. Il est proche du niveau atteint à fin mars 2019 soit 11,4%. Le résultat net part du Groupe s'établit à 34,3 ME en hausse de 10,3 ME.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Advenis, Erytech Pharma, Advicenne, Aurea, SES Imagotag, Noxxon, Envea, MBWS, Plant Advanced, Prodways Group, Mare Nostrum, Groupe Gorgé, Altur Investissement, AgroGeneration, Synergie, Invibes Advertising, Showroomprivé, Groupe Bogart, Generix, Verimatrix.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Jefferies conserve Dassault Systèmes avec un cours cible ajusté en hausse à 194 euros et conserve aussi Scor en ciblant 29 euros.

Jefferies est à l'achat sur Michelin avec un objectif ajusté de 118 à 144 euros.

INFOS MARCHES

Actiplay : Julien Parrou et sa famille se sont renforcés.

Advenis projette un transfert de cotation sur Euronext Growth Paris.

Quantum Genomics annonce l'obtention de financements non dilutifs pour 3 ME.

EN BREF

Spie acquiert KEM Montage en Autriche.

Hopscotch : non respect des covenants, confirmation du soutien des banques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.