Préouverture Paris : les "techs" américaines au tapis !

Préouverture Paris : les "techs" américaines au tapis !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 28 mars 2018 à 08h30

LA TENDANCE

Ceux qui se plaignaient du manque de volatilité de l'année 2017 en bourse doivent être satisfaits de la tournure prise par les événements au premier trimestre 2018. Mais les marchés se dirigent vers une performance très majoritairement négative sur le premier quart de l'année, à de rares exceptions près. Le CAC40 perd par exemple -3,7% par rapport à son cours de clôture 2017, ce qui constitue une bien meilleure performance que le DAX allemand (-7,3%), le FTSE britannique (-8,9%) ou le Nikkei 225 japonais (-8%). Quelques îlots de résistance subsistent : +9,7% pour la Bourse de Sao Paulo, +1,5% pour le Nasdaq malgré sa chute de la veille, +1,4% pour le Hang Seng à Hong Kong et un étonnant +1,63% pour l'indice milanais FTSE MIB. Les investisseurs continuent à jouer à se faire peur. Après la guerre commerciale mondiale, c'est la protection des données personnelles des internautes qui sert de prétexte aux dégagements. Hier, les "technos" américaines ont trinqué, Facebook plus que les autres à cause de l'affaire Cambridge Analytica. Des financiers estiment qu'une nouvelle ère plus contraignante se dessine pour les GAFA et leurs émules.

Si la situation se corse pour la Silicon Valley, elle a tendance à s'apaiser en Asie, où le dictateur nord-coréen Kim Jong Un a traversé la frontière pour se rendre en Chine et discuter avec Xi Jiping. Une visite "non-officielle" du 25 au 28 mars, au cours de laquelle Kim a réitéré son souhait d'organiser une rencontre avec Donald Trump sur la question nucléaire.

La préoccupation principale des investisseurs va à la rechute de Wall Street, comme le montrent les indicateurs avancés du vieux continent, qui pointent vers une belle correction à l'ouverture. Le CAC40 risque de redescendre vers les 5.050 points.

WALL STREET

La Bourse américaine n'est pas parvenue, mardi, à confirmer son rebond de la veille. Les indices ont plongé dans le rouge dans la dernière heure de cotation, le Nasdaq abandonnant même près de 3%. Les inquiétudes sur une réglementation accrue des valeurs internet ont dominé les esprits, alors que l'affaire des données personnelles d'utilisateurs de Facebook, exploitées frauduleusement, a pris de l'ampleur mardi. Le titre de Facebook a chuté de 4,9%, tandis que celui de Twitter (-12%) a aussi plongé. A la clôture, le Dow Jones a cédé mardi 1,43% à 23.857 points (après un rebond de 2,84% lundi), tandis que l'indice large S&P 500 a perdu 1,73% à 2.712 pts (après +2,7% lundi). Le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a fléchi de 2,93% à 7.008 pts (après +3,26% lundi).

ECO ET DEVISES

En France, l'indice de confiance des consommateurs de mars sera connu à 8h45. Aux Etats-Unis, le PIB du quatrième trimestre 2017 et la balance du commerce international de biens (14h30) précèderont les promesses de ventes de logements (16h00) et le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques (16h30).

La parité euro / dollar atteint 1,2414 ce matin. Le baril de Brent se négocie 69,63$ et le WTI 64,72$. L'once d'or se traite 1.346$ (+0,1%).

VALEURS A SUIVRE

* Airbus : pour le Handelsblatt, l'ancien président du directoire de Deutsche Telekom, René Obermann, est en pôle-position pour prendre la présidence du conseil d'administration d'Airbus à la place de Denis Ranque. La candidature au conseil d'Obermann sera votée lors de la prochaine assemblée générale prévue le 11 avril.

* Thales : le rachat de Gemalto se rapproche. Le prospectus de l'offre amicale à 51 euros a été visé hier par le régulateur boursier. La période d'acceptation court du 28 mars au 6 juin. Le 18 mai, les actionnaires de Gemalto devront donner leur feu vert au projet.

* Total : le groupe a remporté plusieurs blocs lors de l'appel d'offres du Mexique pour des permis en eaux peu profondes, notamment le bloc 34 avec BP et Pan American et les blocs 32 et 33 avec Pemex.

* Engie : faute d'avoir pu identifier un acquéreur, le groupe devrait fermer à terme ses centrales au charbon chiliennes, sans même les avoir mises en vente. Son patron pour l'Amérique Latine, Philip de Cnudde, a expliqué lors d'une interview accordée à l'Agence Bloomberg qu'une évaluation interne avait été conduite sur l'avenir des installations et qu'il était apparu qu'elles seraient très compliquées à céder.

* EDF : le groupe va mener le consortium international chargé du projet de construction d'une centrale thermique gaz au Vietnam, d'une puissance de 2000 MW et qui doit entrer en service d'ici 2023/2024.

* Danone : la cession de 14% de Yakult, annoncée en février, est réalisée pour environ 1,3 MdE. Ces fonds serviront à la réduction de la dette et à l`investissement dans le plan d`accélération de la croissance organique. Danone passe de 21,29% à 6,61% du capital du japonais.

* Vivendi : la grande histoire d'amour entre les autorités italiennes et Vivendi semble se poursuivre. Des rumeurs transalpines laissent penser que l'autorité boursière italienne, la Consob, a décidé d'ouvrir une enquête après la démission des huit administrateurs de Telecom Italia nommés par Vivendi, en amont de l'assemblée générale du 4 mai.

* Casino : le distributeur confirme la poursuite du processus de cession de Via Varejo "sans élément nouveau à rapporter au marché", après des rumeurs d'accord avec Amazon au Brésil.

* Dassault Aviation : le Qatar a officiellement levé son option pour 12 Rafale additionnels, qui s'ajoutent aux 24 commandés en 2015. L'Emirat avait déjà annoncé que l'option serait levée.

* Ipsen : l'Agence européenne des médicaments a validé le dépôt de la demande de nouvelle indication du Cabometyx d'Ipsen, dans le traitement de seconde ligne du carcinome hépatocellulaire (CHC) avancé.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : Total Gabon, Guerbet, AST Groupe, Egide, Le Noble Age, Orpea, ID Logistics, Groupe Open, Barbara Bui, Crit, Hérige, Metabolic Explorer...

* Analystes :

- Kepler Cheuvreux passe d'acheter à conserver sur ABC Arbitrage, malgré un objectif relevé de 7 à 7,50 euros.

- Kepler Cheuvreux passe de conserver à acheter sur Bureau Veritas, en visant 22,90 euros.

- Goldman Sachs passe de vendre à acheter sur CGG, avec un objectif de cours relevé de 1,93 2,57 euros.

- Goldman Sachs reprend le suivi d'Hermès sur une recommandation neutre, en visant 474,50 euros.

- MainFirst reprend le suivi de Neopost à "surperformance" en visant 33 euros.

* En Bref :

- Louis Vuitton (LVMH) va ouvrir deux ateliers en France d'ici le début 2019.

- Valeo, PSA et Safran en tête du classement des brevets pour 2017, selon l'INPI.

- Direct Energie va suivre les recommandations de la CNIL sur Linky.

- Safran va racheter 230 ME d'actions d'ici le 18 mai.

- S&P passe de stable à positive la perspective d'évolution de la note "A-" de Vinci.

- La Banque européenne d'investissement prête 30 ME à Europlasma.

- Miliboo récompensé pour sa gamme connectée.

- Contrat avec Samsung Heavy pour GTT.

- Hérige prépare son transfert sur Euronext Growth.

- Oncodesign et Erytech signent un partenariat de services en oncologie.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU