Préouverture Paris : place à la Fed !

Préouverture Paris : place à la Fed !
bourse

Boursier.com, publié le mercredi 31 juillet 2019 à 08h30

Alors que la place américaine a limité son retard mardi soir dans la foulée des prises de bénéfices observées en Europe, les marchés attendent désormais le verdict de la Fed ce soir à l'issue de la réunion de son conseil monétaire... Les publications d'entreprises se poursuivent pour patienter, avec Air France KLM, Bic, BNP Paribas, Vinci, Airbus et bien d'autres...

WALL STREET

Wall Street a finalement consolidé modestement mardi. Le S&P500 a fléchi de 0,26% à 3.013 pts, alors que le Nasdaq a perdu 0,24% à 8.274 pts. Le DJIA a redonné 0,09% à 27.198 pts. Les nouveaux tweets de Trump sur la Chine avaient initialement pesé sur les espoirs d'un accord commercial à court terme, mais comme à son habitude, le président américain a soufflé le chaud et le froid sur son réseau social préféré...
Le président américain a maintenu aussi la pression sur la Fed, avant le verdict monétaire de ce soir. Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'une baisse des taux d'un quart de point à 2-2,25% est située désormais à 79,1% et celle d'un geste d'un demi-point à 20,9%.
Après bourse, Apple a publié un bénéfice et un chiffre d'affaires trimestriels supérieurs au consensus de place. La prévision de CA du trimestre en cours (T4) dépasse également les attentes, de quoi pousser le titre à la hausse en post-clôture. En revanche, le CA tiré des services (Apple Music, App Store et iCloud) a augmenté de 12,6% à 11,46 milliards de dollars au troisième trimestre, mais a raté le consensus qui était de 11,73 milliards de dollars. Hors un paiement exceptionnel pour des raisons juridiques voici un an et effets de change, la croissance du segment services aurait été de 18%. Les ventes du groupe en Chine ont reculé de 4% à 9,16 milliards de dollars, après avoir chuté de 22% durant le deuxième trimestre de l'exercice fiscal. Les livraisons de smartphones en Chine ont fléchi de 6% durant le troisième trimestre, selon le consultant Canalys.
Apple anticipe au quatrième trimestre de son exercice un CA de 61 à 64 milliards de dollars, alors que les analystes attendent 61,02 milliards.
Au troisième trimestre clos fin juin, Apple a fait état d'un CA en hausse de 1% à 53,8 milliards de dollars et d'un bénéfice par action en baisse de 7% à 2,18 dollars, à comparer à des consensus Refinitiv respectifs de 53,39 milliards et 2,10 dollars. Les ventes d'iPhone ont reculé de 12% à 25,99 milliards de dollars, dans la lignée d'un consensus de 25,96 milliards. Apple a précisé qu'il avait restitué plus de 21 milliards de dollars aux actionnaires durant le troisième trimestre, dont 17 milliards par le biais de rachats de titres. Il a déclaré un dividende de 77 cents par action...

ECO ET DEVISES

A suivre aux Etats-Unis :
- Rapport d'ADP sur l'emploi privé américain. (14h15)
- Indice du coût de l'emploi. (14h30)
- Indice manufacturier PMI de Chicago. (15h45)
- Indice de confiance des investisseurs institutionnels mesuré par State Street. (16h00)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)
- Communiqué de politique monétaire de la BCE. (20h00)
- Conférence de presse de Jerome Powell. (20h30)
L'euro remonte à 1,1160/$ entre banque, alors que le baril Brent grimpe à 65,20$.

VALEURS A SUIVRE

BNP Paribas a confirmé ce mercredi le redressement de sa banque de financement et d'investissement (BFI) au cours du deuxième trimestre, permettant à l'établissement de dégager un bénéfice net en progression de 3,1%.
La banque française a indiqué que son bénéfice net trimestriel avait atteint 2,46 milliards d'euros contre 2,39 milliards un an plus tôt. Les revenus ont progressé de 0,2% à 11,22 milliards d'euros. Les analystes anticipaient un résultat net de, respectivement, 2,06 milliards et 2,28 milliards.
Dans sa BFI, qu'elle appelle CIB, les revenus de BNP Paribas ont crû de 4% sur la période avril-juin pour atteindre 3.099 millions d'euros.

Vinci annonce une hausse de 10% de son chiffre d'affaires à 21,7 milliards d'euros au premier semestre. Dans les concessions (+12%), le trafic est toujours bien orienté chez Vinci Airports (+6,7%), stable chez Vinci Autoroutes
Le Contracting ressort à +10% avec une activité soutenue et une hausse du carnet dans les trois pôles de métiers (Vinci Energies, Eurovia et Vinci Construction).
L'activité de Vinci Immobilier grimpe de 20%.
Le Résultat opérationnel sur activité est de 2,3 Milliards d'euros (+9,1%). Le Résultat net part du Groupe s'inscrit à 1,4 milliard d'euros (+4,5%) avec une bonne génération de cash-flow libre (en hausse de 0,5 milliard d'euros par rapport au 1er semestre 2018). Les perspectives 2019 sont maintenues.
L'acompte sur dividende est fixé à 0,79 euro par action (+5,3%).

Eutelsat dévoile des résultats annuels légèrement inférieurs aux attentes du marché avec un EBITDA en recul de 4,3% à 1,032 milliard d'euros pour un chiffre de 1,321 MdE, en baisse de 5,0%. Le bénéfice net attribuable au Groupe ressort à 340 millions d'euros, en amélioration de 16,7%. Il représente une marge nette de 26% (contre 21% l'année dernière).
Le carnet de commandes s'établit à 4,4 milliards d'euros au 30 juin 2019, en baisse de 4,9% par rapport au 30 juin 2018. Cette évolution reflète notamment les effets négatifs de la cession d'EUTELSAT 25B et de l'adoption de la norme IFRS 15 ainsi que la consommation naturelle du carnet de commandes en l'absence de renouvellements significatifs de contrats Vidéo. Ces éléments ont plus que compensé la comptabilisation dans le carnet de commandes des revenus futurs liés aux engagements fermes d'Orange et de Thales sur KONNECT VHTS ainsi que les nouveaux contrats pour le maritime.
Le management anticipe un chiffre d'affaires des Activités opérationnelles compris entre 1,280 et 1,320 MdE pour l'exercice 2019-2020.

Airbus fait état de comptes en forte amélioration au deuxième trimestre. L'avionneur européen a réalisé sur les trois mois clos fin juin un Ebit ajusté de 1,980 milliard d'euros (+72%) pour un chiffre d'affaires en hausse de 23% à 18,317 milliards d'euros. Le consensus tablait respectivement sur 1,71 MdE et 17,71 MdsE. Le bénéfice net est multiplié par plus de 5 à 1,157 MdE.
"La performance financière du premier semestre reflète essentiellement la montée en cadence de la Famille A320 et sa transition vers la version NEO plus efficiente, ainsi que l'amélioration continue des performances financières de l'A350", a déclaré Guillaume Faury, Président exécutif d'Airbus. Fort de ces solides résultats, Airbus confirme viser 880 à 890 livraisons d'avions commerciaux en 2019, un bénéfice opérationnel ajusté en hausse d'environ 15% et un free cash-flow avant fusions et acquisitions et financements clients d'environ quatre milliards d'euros.

EssilorLuxottica annonce se porter acquéreur de la participation de HAL dans GrandVision, représentant 76,72% du capital de GrandVision, à un prix de 28 euros par action. Ce prix sera augmenté de 1,5% (soit 28,42 euros par action) si l'acquisition n'est pas réalisée dans un délai de 12 mois à compter de l'annonce.
L'Opération est soutenue par le Directoire et le Conseil de Surveillance de GrandVision.
A la suite de la réalisation de l'Opération avec HAL, EssilorLuxottica lancera une Offre Publique Obligatoire sur les actions de GrandVision. HAL s'est engagé, de manière irrévocable, à céder sa participation dans GrandVision à EssilorLuxottica.

Aperam annonce aujourd'hui ses résultats pour le trimestre se terminant le 30 juin 2019.
Le groupe fait part d'expéditions d'acier de 465 milliers de tonnes au 2ème trimestre 2019, en baisse de 7% par rapport à des expéditions d'acier de 501 milliers de tonnes au 1er trimestre 2019. L'EBITDA s'inscrit à 95 millions d'euros pour le 2ème trimestre 2019, contre un EBITDA de 81 millions d'euros pour le 1er trimestre 2019. L'EBITDA ressort à 176 millions d'euros au premier semestre 2019, en baisse de 40% par rapport au premier semestre 2018.
Le Bénéfice net est de 57 millions d'euros au 2ème trimestre 2019, contre un bénéfice net de 25 millions d'euros au 1er trimestre 2019.
Le Bénéfice de base par action est quant à lui de 0,69 euro au 2ème trimestre 2019, contre un bénéfice de base par action de 0,30 euro au 1er trimestre 2019.

Sur le deuxième trimestre, le groupe Air France KLM fait part d'un nombre de passagers en hausse de +5,1% et d'un coefficient d'occupation en hausse de 1,3 point.
La Recette unitaire passage ressort en hausse de 0,8%.
Les Coûts unitaires sont en baisse de 2,3% à change et carburant constants.
Le résultat d'exploitation s'est inscrit à 400 millions d'euros, en amélioration de 54 millions d'euros par rapport au deuxième trimestre 2018 qui avait été marqué par les grèves Air France et reflétant une amélioration des coûts unitaires en partie limitée par une hausse de la facture carburant.
Le groupe souligne la poursuite de la réduction de la dette nette du groupe, en recul de 466 millions d'euros, à 5,7 milliards d'euros et ratio Dette nette/EBITDA de 1,4x, en amélioration de -0,1 pt par rapport au 31 décembre 2018.

Bic : Le Chiffre d'affaires du premier semestre de Bic s'inscrit à 960,2 millions d'euros, en baisse de 1,6% à base comparable. Le groupe souligne un décalage des ventes de rentrée scolaire dans la papeterie en Europe et aux Etats-Unis. La Marge d'exploitation normalisée du premier semestre ressort à 15,9%, en baisse de 3,7 points : Comme prévu, l'impact défavorable des taux de change et du coût des matières premières a joué.
Le Résultat net Part du Groupe du premier semestre ressort en hausse de 26,6% à 89,6 millions d'euros. Le Résultat net Part du Groupe par action du premier semestre est en progression de 28,4% à 1,99 euro. Le Résultat net Part du Groupe par action normalisé recule de 20,3% à 2,43 euros. La position nette de trésorerie à fin juin 2019 est de -11 millions d'euros.

Amundi a publié des encours de 1.487 MdE au 30 juin 2019, en hausse de 4,3% vs fin décembre 2018. Au S1, la collecte nette a été soutenue en actifs à hauteur de +8 MdsE hors réinternalisation d'un mandat en Italie. La décollecte nette totale est de -11,7 MdsE liée à :
Des sorties importantes de produits de trésorerie (-13,4 MdsE)
La réinternalisation au T1 2019 d'un mandat institutionnel en Italie (-6,3 MdsE).
Le Résultat net comptable est de 480 ME, en croissance de +5,6% vs le S1 2018. Le Résultat net ajusté s'inscrit à 505 ME, en progression de +2,7% vs le S1 2018 rapportés à des revenus nets totaux quasi-stables, à 1,332 MdE. Les charges d'exploitation sont maîtrisées, avec un coefficient d'exploitation qui s'est inscrit à 51,1%.

L'Oréal affiche au premier semestre 2019 un chiffre d'affaires de 14,81 milliards d'euros en croissance de 7,3% à données comparables, +8,4% à taux de change constants et +10,6% à données publiées. Le groupe mentionne en particulier la croissance à deux chiffres de L'Oréal Luxe et Cosmétique Active et la progression très élevée en Asie Pacifique, ainsi que la poursuite de la forte progression des moteurs de croissance (Asie, Travel Retail, e-commerce, soin de la peau). Le groupe fait état d'une forte hausse du résultat d'exploitation, de +12,1% à 2,89 milliards d'euros, pour une marge d'exploitation record à 19,5%.
À fin juin, la Division des Produits Professionnels est à +2,5% à données comparables et +5,1% à données publiées. La Division Produits Grand Public affiche une croissance de 3,1% à données comparables et 6,4% à données publiées. L'Oréal Luxe confirme son excellent début d'année et affiche une croissance de 13,2% à données comparables et 17,3% à données publiées, tirée par ses bonnes performances en soin de la peau. La Division Cosmétique Active réalise un premier semestre jugé "remarquable", à +13,6% à données comparables et +15,1% à données publiées.

M6 : A l'issue du 1er semestre de l'exercice 2019, M6 affiche un chiffre d'affaires consolidé de 714,6 ME, en hausse de +1,6% sur un an.
Les recettes publicitaires sont en croissance de +2,3%, à laquelle contribue chaque média du groupe, TV linéaire et non-linéaire, Radio et Internet.
Retraité de l'effet périmètre lié à la déconsolidation de monAlbumPhoto (cédé en juillet 2018), le chiffre d'affaires non publicitaire s'inscrit en progression de +10,4 ME et reflète les bonnes performances de l'activité cinéma.
En hausse de +1,2 ME, le résultat opérationnel courant atteint 148,3 ME, soit une marge opérationnelle de 20,7%.
Le résultat net part du Groupe de la période se monte à 88,4 ME, en forte hausse de +11,1% sur un an. La marge nette s'élève ainsi à 12,4%. Pour rappel, le résultat net part du groupe du 1er semestre 2018 incluait les pertes du FC Girondins de Bordeaux à hauteur de -11,9 ME.

Wendel : Le chiffre d'affaires consolidé du 1er semestre de Wendel est de 4.261,9 ME, en hausse de + 2,7% dont + 0,9% de croissance organique par rapport au 1er semestre 2018.
Cette augmentation est essentiellement portée par Bureau Veritas, affichant une croissance totale de +5,9% et une croissance organique de +4% sur le premier semestre.
L'Actif Net Réévalué au 30 juin 2019 est de 165,4 Euros par action, en hausse de 12,2% depuis le 31 décembre 2018.

LafargeHolcim a réitéré ses objectifs annuels après un deuxième trimestre marqué par une nette amélioration des résultats. Le résultat opérationnel courant avant intérêts, impôts et amortissements a augmenté de 3,9% à 1,8 milliard de francs (+7,1% en comparable) malgré des revenus en retrait de 4,6% à 7,1 MdsF (le consensus était positionné à 7,35 MdsF). L'Ebit bondit de 26,8% à 1,28 MdF.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.