Préouverture Paris : plus ferme avec le pétrole

Préouverture Paris : plus ferme avec le pétrole
Vue générale du Palais Brongniart, place de la bourse.

Boursier.com, publié le mardi 23 février 2021 à 08h30

LA TENDANCE

Après une séance de lundi prudente marquée par une rotation des portefeuilles, le marché parisien est attendu un peu plus ferme ce mardi, malgré les dégagements observés hier soir sur les dossiers technologiques à Wall Street. En revanche, les valeurs cycliques et énergie ont progressé... Le bitcoin qui s'était approché de la zone des 60.000$ hier matin a subi une sévère correction, de retour sous les 50.000$, à 49.700$.
Les opérateurs continuent de surveiller un éventuel retour de l'inflation qui obligerait les banques centrales à agir de manière prématurée en resserrant leurs politiques monétaires. La progression récente et prononcée des prix des matières premières constitue ainsi un élément préoccupant : Le brent culmine ce matin sur les 66$ le baril.

WALL STREET

La cote américaine a donc débuté la semaine coupée en deux, entre un DJIA hésitant, en hausse de 0,08% à 31.522 pts, un S&P 500 qui cède 0,77% à 3.876 pts, tandis que le Nasdaq a plié sous les prises de profits, en recul de 2,46% à 13.533 pts. Le baril de brut WTI a encore repris de la hauteur sur les 61,85$ sur le Nymex, alors que le Brent de la mer du Nord rejoint donc la barre des 66$.

ECO ET DEVISES

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, s'est exprimée hier lors d'une conférence organisée par le Parlement européen... La Banque centrale européenne surveille attentivement les rendements nominaux des emprunts d'Etat, selon Lagarde, alors que les responsables politiques sont de plus en plus vigilants face à la hausse des rendements obligataires... Les rendements obligataires européens et ceux des Treasuries progressent depuis le début de l'année du fait des espoirs de reprise économique. Jusqu'à présent, la BCE avait relativisé, estimant que les conditions de financement restaient favorables et que les rendements nominaux n'étaient pas nécessairement un repère. Cependant, les rendements réels, ou corrigés de l'inflation, ont aussi progressé ces derniers jours.
"La BCE suit de près l'évolution des rendements des obligations nominales à long terme", a insisté Lagarde, qui a aussi confirmé l'engagement de la BCE à préserver un financement favorable pendant la pandémie.

Aux États-Unis, les commentaires de Janet Yellen, la secrétaire au Trésor de l'administration Biden, ont aussi été largement commentés : L'ex-présidente de la Fed a estimé que les paiements actuels d'intérêt des USA en part du PIB se situaient actuellement aux niveaux de 2007... Selon elle, les Etats-Unis disposeraient de plus de marge d'action que d'ordinaire en matière fiscale, le coût de la dette étant beaucoup moins élevé qu'historiquement. Yellen encourage donc une action budgétaire forte de relance, avec notamment des distributions larges de 1.400$ plutôt qu'une action ciblée.
Janet Yellen a jugé par ailleurs qu'il faisait sens pour la Fed d'étudier une devise en dollar digital... En revanche, elle a indiqué que le bitcoin serait "extrêmement inefficient" pour conduire des transactions et ne serait qu'"un actif hautement spéculatif...
Parmi les autres commentaires de la dirigeante du Trésor américain, cette dernière estime qu'une hausse de l'imposition des taxes sur les plus-values pourrait valoir la peine d'être considérée.
Les marchés attendent désormais ce mardi l'audition au Sénat de Jerome Powell, le président de la Fed, qui devrait réaffirmer l'engagement durable de la banque centrale à maintenir une politique monétaire "ultra-accommodante", aussi longtemps que cela sera nécessaire...
L'euro pointe fermement en attendant à 1,2175/$ entre banques.

AU MENU DU JOUR

Etats-Unis :
- Indice des prix de l'immobilier de la NAHB. (15h00)
- Indice S&P Corelogic Case-Shiller des prix de l'immobilier. (15h00)
- Indice de confiance des consommateurs du Conference Board. (16h00)
- Indice manufacturier de la Fed de Richmond. (16h00)

BROKERS :

Jefferies est à l'achat sur Danone avec un cours cible ajusté de 64 à 66 euros, conserve Renault avec une cible ajustée à 38 euros et achète Siemens avec un objectif relevé de 150 à 164 euros.

VALEURS A SUIVRE

Tikehau Capital a finalisé la levée de fonds de sa stratégie d'investissement 'T2' dédiée à la transition énergétique avec un montant record de plus d'un milliard d'euros. Le fonds T2 est une plateforme unique au monde ayant vocation à accélérer la croissance des PME et des ETI européennes qui apportent une réponse à l'urgence climatique et qui contribuent à la transition vers une économie bas carbone.
La stratégie d'investissement T2 Energy Transition a déjà investi 440 millions d'euros dans des PME et des ETI évoluant dans les secteurs de la production d'énergies propres, de la mobilité bas carbone et de l'amélioration de l'efficacité énergétique. En 2019, les entreprises en portefeuille du fonds T2 ont fourni des biens et des services qui, sur leur durée de vie, permettent d'éviter près d'1 million de tonnes de CO2.
Tikehau Capital a lancé cette stratégie en 2018 avec le soutien du Groupe Total, et a engagé 100 millions d'euros de son propre bilan. Cet alignement d'intérêts unique avec les investisseurs a démontré sa pertinence, attirant de grands investisseurs internationaux (dont les engagements représentent 45% de la collecte globale du fonds).

En ligne avec son modèle économique pour le développement des énergies renouvelables, Total, au travers de Total Quadran, sa filiale renouvelables en France, fait entrer la Banque des Territoires et Crédit Agricole Assurances à hauteur de 50 % au capital de deux portefeuilles de projets renouvelables.
-Crédit Agricole Assurances prend une participation de 50% dans un portefeuille composé de 9 parcs éoliens (103 MW) et 44 centrales solaires (182 MW) pour une capacité totale de 285 MW (100%).
-La Banque des Territoires prend une participation de 50% dans un portefeuille composé de 8 parcs solaires situés en Nouvelle-Calédonie pour une capacité totale de 53 MW (100%).

Sanofi : La Food and Drug Administration (FDA) des Etats-Unis a approuvé l'inhibiteur de PD-1 Libtayo (cemiplimab-rwlc) de Sanofi pour le traitement de première ligne des patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) au stade avancé exprimant des niveaux élevés de protéines PD-L1 (pourcentage de cellules exprimant la protéine 50%), après dosage au moyen d'un test approuvé par la FDA. Les patients doivent présenter soit un cancer métastatique, soit un cancer localement avancé, ne pas être éligibles à une résection chirurgicale ou une chimioradiothérapie définitive, et leurs tumeurs ne doivent pas exprimer les aberrations EGFR, ALK ou ROS1.

Nicox SA annonce aujourd'hui la publication dans le Journal of Ocular Pharmacology and Therapeutics de résultats non cliniques de réduction de la pression intraoculaire (PIO) avec une nouvelle classe de composés donneurs d'oxyde nitrique (NO) non analogues de prostaglandine (PGA). Une PIO élevée est l'un des principaux facteurs de risques du glaucome à angle ouvert. L'effet de réduction de la PIO modulé par le NO dans cette nouvelle classe de composés est renforcé par l'action concomitante, dans la même molécule, de l'inhibition de la phosphodiestérase-5 (PDE-5).

Gaussin Manugistique fait l'acquisition de 10 Bluebus 6 mètres électriques, le véhicule phare de la gamme Bluebus, filiale du Groupe Bolloré. L'objectif de Gaussin est de transformer les Bluebus en véhicules autonomes pour des applications sur route que le groupe va commercialiser.

Sur l'année 2020 marquée par la pandémie de Covid-19, le chiffre d'affaires du groupe Actia Group est ressorti à 438,5 ME, en recul de , conformément à l'estimation communiquée mi 2020. Plus des 3/4 de la baisse des revenus a été générée au 1er semestre, par le pic de la crise sanitaire et les mesures de confinement les plus contraignantes. Aucun contrat n'a été perdu ou suspendu et seule la baisse d'activité des clients pèse sur les volumes de ventes. Aussi, même si la crise Covid-19 a très lourdement frappé les métiers liés à la mobilité, Actia Group a bénéficié de la diversification de ses activités, de son positionnement sur des solutions de pointe, répondant à la transformation technologique de l'industrie des Transports et des Télécommunications.

Genfit rappelle aujourd'hui les principaux messages issus de son Analyst KOL Event sur la Cholangite Biliaire Primitive (PBC), couvrant le paysage thérapeutique ainsi que l'opportunité commerciale. L'événement était consacré au nouveau programme prioritaire de Genfit. Ont été partagés les perspectives des KOLs sur la PBC, des détails sur les résultats de Phase 2 de Genfit récemment publiés dans le Journal of Hepatology, une vue d'ensemble sur l'essai clinique de Phase 3 ELATIVE actuellement en cours, ainsi que des projections concernant l'opportunité commerciale pour elafibranor.

Colas Rail a remporté deux contrats dans le cadre du projet de construction des deux nouvelles lignes T3 et T4 du tramway de Casablanca, au Maroc.
Le premier marché, attribué par la société de développement local Casablanca Transport en Site Aménagé SA (Casa Transport SA), porte sur l'électrification de ces deux nouvelles lignes. Les lignes T3 et T4 permettront de renforcer l'offre de transports en commun de la ville la plus peuplée du Maroc, qui compte aujourd'hui plus de 4 millions d'habitants. La ligne T3 desservira 20 stations sur une longueur de 14 km de plate-forme double voie, et la ligne T4, d'une longueur de 12,5 km de plateforme double voie, comptera 19 stations.
Le marché, d'un montant de 24 millions d'euros, comprend les études, la construction et la mise en service de 25 km de ligne aérienne de contact ainsi que la réalisation des prestations d'alimentation électrique avec l'installation de 21 sous-stations électriques.
Colas Rail a également remporté un second contrat, portant sur la pose de 14 km de voie ferrée et 11 appareils de voie sur le lot 3, situé en hypercentre de Casablanca, et qui concerne les deux futures lignes de tramway.
Le montant de ce second contrat s'élève à 10 millions d'euros.

Bonduelle annonce un projet d'augmentation de capital réservée à des partenaires agricoles du groupe. Ce projet d'augmentation de capital a pour finalité de "leur permettre de partager la création de valeur de Bonduelle et de renforcer des liens durables et étroits avec la société en les associant au capital".

Verimatrix a annoncé que le consortium multTV, composé de 13 fournisseurs d'accès brésiliens, a déployé la solution Verimatrix Multi-DRM dans le cadre d'une récente évolution de son système IPTV existant vers une solution OTT avancée, projet mené par Beenius, partenaire de Verimatrix et fournisseur international de solutions de télévision interactive. Solution multi-écrans évolutive pour la sécurité et la monétisation des contenus premium, la technologie Verimatrix Multi-DRM offre "une flexibilité inégalée grâce à un modèle économique qui s'adapte également aux normes de sécurité imposées par les studios". Ce projet représente une amélioration significative pour le consortium MultTV qui poursuit sa croissance en s'appuyant sur l'utilisation du système Verimatrix Video Content Authority System, également déployé via Beenius.

Valbiotis a confirmé que le premier sujet, présentant un taux sanguin de LDL cholestérol supérieur à 130 mg/dL, a effectué la visite médicale initiale du protocole de l'étude clinique de Phase II HEART, sur la substance active issue d'extraits de plantes alimentaires TOTUM-070.
L'étude HEART inclura 120 personnes avec une élévation du taux sanguin de cholestérol LDL, facteur de risque de maladies cardiovasculaires et critère principal de l'étude. Ses résultats sont attendus au début de l'année 2022.
En parallèle, Valbiotis réalisera en 2021 une étude clinique sur TOTUM-070 pour caractériser l'ensemble des métabolites de cette substance active et identifier leurs effets sur des modèles cellulaires humains.

Groupe Gorgé, à travers sa filiale ECA Group, a été sélectionné par l'Etat comme lauréat de l'appel à projet "soutien aux investissements de la filière aéronautique". Le groupe obtient ainsi une subvention de 3,4 millions d'euros pour sa division aérospatiale.
Ce soutien s'inscrit dans le cadre du programme France Relance de 100 milliards d'euros annoncé par le gouvernement français.

Drone Volt, expert en intelligence artificielle embarquée et constructeur de drones civils professionnels, annonce que son licencié américain, Aquiline Drones, a mené à bien la fabrication et les premiers vols de test des drones Hercules 2 "Made in America", dans le cadre du contrat de licence signé par les deux sociétés le 13 octobre 2020.

Prodways Group, spécialiste de l'impression 3D et de la fabrication digitale, a installé en ce début d'année 2021 une 2e machine d'impression 3D chez Essilor, leader mondial des verres de lunettes.
Depuis 3 ans maintenant, les équipes de Prodways Group travaillent avec les équipes R&D d'Essilor pour développer la technologie d'impression 3D MOVINGLight de Prodways pour les applications d'Essilor. L'installation de cette 2r machine marque le passage à une nouvelle phase du partenariat entre Prodways Group et Essilor sur le sujet de l'impression 3D de verres de lunettes en s'appuyant sur la précision, le savoir-faire de traitement de l'image et la productivité de la technologie MOVINGLight.
"Travailler en partenariat avec des leaders de marché sur des applications de sur-mesure industriel, comme ici avec Essilor, est au coeur de la stratégie de Prodways Group, acteur majeur de l'impression 3D et de la fabrication numérique", rappelle le management de Prodways.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.