Préouverture Paris : Powell marque son territoire

Préouverture Paris : Powell marque son territoire
Fed siège de la Réserve fédérale américaine - Washington

Boursier.com, publié le mercredi 28 février 2018 à 08h30

LA TENDANCE

La première sortie officielle de Jerome Powell devant les parlementaires américains n'a pas laissé indifférent. Une chose est sûre, les marchés financiers ont perçu négativement l'intervention du nouveau patron de la banque centrale américaine, qui a provoqué une baisse de plus de 1% des trois grands indices de Wall Street. Qu'a dit Powell ? Que l'économie américaine va bien et qu'elle devrait aller de mieux en mieux. Il n'en fallait pas plus pour que remonte la cote du scénario de quatre relèvements de taux directeurs de la Fed cette année. Ce n'est pas encore le raz de marée (la probabilité est montée à 25%), mais c'est suffisant pour faire flancher des marchés qui sont plus à l'aise avec l'hypothèse de trois hausses de taux. En conséquence, le dollar s'est renforcé, la volatilité aussi, les cours pétroliers se sont teintés de rouge et la courbe des rendements s'est aplatie.

Le reste de l'actualité du jour sera occupé à la fois par une grosse série de publications macroéconomiques, par la publication du projet de texte européen sur les modalités du Brexit et par une séance intense pour les publications trimestrielles d'entreprises en Europe. Bayer, Ahold Delhaize, Aena, Carrefour, Solvay ou Eiffage seront notamment de la partie. Salesforce, Analog Devices et Lowe's sont attendus aux Etats-Unis.

Le CAC40 et les autres indices européens sont attendus en baisse à l'ouverture.

WALL STREET

Wall Street a rechuté mardi soir sur un large front, après les propos du nouvel homme fort de la banque centrale américaine, Jerome Powell, devant le Congrès US. Le successeur de Janet Yellen a confirmé la vigueur de l'activité qui s'est renforcée depuis le mois de décembre, de quoi remettre sur le tapis le scénario de quatre relèvements de taux et non plus de trois aux Etats-Unis en 2018. Le DJIA perd au final 1,16% à 25.410 pts, le Nasdaq recule de 1,23% à 7.330 pts, et le S&P500 cède 1,27% à 2.744 pts.

ECO ET DEVISES

En France, l'indice des prix à la production de janvier, la consommation des ménages de janvier, le PIB du 4ème trimestre et l'indice des prix à la consommation de février seront concentrés à 8h45. Ailleurs en Europe, place aux chiffres de l'emploi allemand de février (9h55) et à l'estimation d'inflation de février en zone euro (11h00). Aux Etats-Unis, le PIB du quatrième trimestre 2017 (14h30) ouvrira le bal avant l'indice PMI de Chicago (15h45), les promesses de ventes de logements (16h00) et le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques (16h30).

La parité euro / dollar atteint 1,2223 ce matin. Le baril de Brent se négocie 66,23$ et le WTI 62,66$. L'once d'or se traite 1.317$ (-0,1%).

VALEURS A SUIVRE

* Distribution : c'est Système U qui pourrait ouvrir la boîte de Pandore en France. Selon le Figaro, le groupement serait prêt à s'allier à Amazon, à qui il pourrait fournir l'offre alimentaire d'Amazon Prime Now. Le patron de Système U a toutefois prévenu que les discussions ne sont pas finalisées et que son groupe n'est la seul en lice.

* AccorHotels : chose promise, chose due, même si le projet a eu du mal à sortir. Le groupe va céder 55% de sa division AccorInvest à Public Investment Fund, GIC, Crédit Agricole Assurances, Colony NorthStar et Amundi notamment. A la finalisation, il recevrait 4,4 MdsE bruts, dont 1,35 MdE seront consacrés à des rachats d'actions.

* Solvay : le chimiste a publié ce matin des résultats en ligne avec les attentes. Le groupe prévoit de dépasser, cette année, les objectifs du plan à trois ans fixés en 2016. Un dividende de 3,60 euros brut par action, en hausse de 4,3%, sera proposé aux actionnaires.

* Safran : le groupe serait sur les rangs pour motoriser le chasseur indien Tejas avec le réacteur M88, ont révélé 'La Tribune' et 'Reuters'. Le jet d'Hindustan Industries vole depuis 2016 en petite série. L'Inde a échoué à développer un appareil 100% local, notamment suite à l'abandon du moteur Kaveri.

* Orange : Gervais Pélissier, le bras droit Stéphane Richard chez l'opérateur, a précisé lors d'un entretien accordé à Bloomberg que le groupe est totalement couvert contre les hausses de taux d'intérêt, notamment parce qu'il est le représentant du secteur affichant le rapport dette / Ebitda le plus favorable.

* Altran : la société de conseil a dévoilé ce matin de solides résultats mais entretient le suspense pour ses objectifs de court et de moyen terme. Le rachat d'Aricent a en effet rendu obsolètes les anticipations antérieures. Rendez-vous est pris pour une réunion investisseurs programmée le 28 juin pour connaître les ambitions du PDG Dominique Cerutti.

* bioMérieux : les prévisions 2018 du management sont prudentes, avec un résultat opérationnel courant qui se situera entre 325 et 345 ME, en dépit de fluctuations du change qui devraient coûter environ 40 ME sur l'exercice. Le consensus S&P Global Market Intelligence était positionné à 371 ME.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : Altice USA, DOM Security, Vilmorin, SFPI, Artea, Réalités, Ramsay Générale de Santé, APRR, CIFE, Soditech...

* Analystes :

- Goldman Sachs, relève de 48,80 à 55 euros son objectif sur AccorHotels en restant acheteur.

- HSBC ramène d'achat à conserver sa recommandation sur Engie, avec un objectif de cours réduit de 16,20 à 14,10 euros.

- Morgan Stanley passe pondération en ligne "souspondérer" sur Legrand, avec un objectif de cours abaissé de 61 à 58 euros.

- Barclays réduit de 91 à 58 euros son objectif sur Nexans, en restant à pondération en ligne.

- Natixis passe d'achat à neutre sur Vilmorin.

* En Bref :

- Airbus vend 25 EC145e à Metro.

- Visiomed émet des convertibles.

- Des nominations chez Cast.

- Nexity réalise un placement obligataire.

- Nouvel implant sternal chez I.Ceram.

- Partenariat commercial au Royaume-Uni pour Logic Instrument.

- Valbiotis peut démarrer une étude de phase I/II avec VAL-070.

- Median signe avec CMIC.

- TAV Airports, l'opérateur turc dont Groupe ADP est actionnaire, pris 49% de l'aéroport international d'Antalya.

- Airbus et Thales ouvrent un centre d'entrainement pour les pilotes d'hélicoptères en Amérique du nord.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU