Préouverture Paris : première pour Trump, dernière pour Yellen

Préouverture Paris : première pour Trump, dernière pour Yellen©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 31 janvier 2018 à 08h30

LA TENDANCE

Donald Trump a prononcé hier son premier "discours sur l'état de l'union", un temps fort de la vie politique américaine. Une intervention faisant la part belle à... l'unité ! Pas de règlements de comptes donc, mais un corps législatif toujours profondément divisé puisque les Démocrates ont plus que fraîchement accueilli les déclarations du président américain. Pour Janet Yellen, la présidente de la banque centrale américaine, ce sera en revanche une sortie. Elle rendra ce soir son ultime décision sur les taux directeurs après deux jours de réunion du comité de politique monétaire. Son bilan est très bon : elle a géré avec finesse une période forte délicate, le détricotage de la politique ultra-accommodante mise en place par son prédécesseur Ben Bernanke pour sauver puis relancer l'économie américaine après la crise des subprimes. La première femme à diriger la Fed passera les commandes à Jerome Powell, que tous les spécialistes jugent comme le choix de la continuité.

Il n'est pas nécessaire de citer toutes les entreprises qui publient leurs trimestriels aujourd'hui : il y en a trop. On mentionnera notamment Microsoft, Facebook, AT&T, Boeing, Qualcomm et Eli Lilly aux Etats-Unis et ING, Siemens, Julius Baer, Electrolux, Ericsson, Infineon, Volvo, ArcelorMittaletUnibail-Rodamcoen Europe.

Léger biais haussier à Paris ce matin, avec un CAC40 attendu autour de 5.478 points, mais une tendance fragile.

WALL STREET

La Bourse américaine a fini mardi en net recul, de l'ordre de 1%, toujours affectée par la poussée haussière des taux d'intérêts. Les investisseurs jouent aussi la prudence avant des échéances importantes cette semaine, avec le discours sur l'état de l'Union de Donald Trump, tard mardi soir, la décision de la Fed, mercredi, et les chiffres de l'emploi US en janvier, vendredi. Côté sociétés, de nombreux poids-lourds "technos" annonceront leurs résultats ces prochains jours. Mardi, les valeurs de la santé ont souffert de l'annonce d'un accord dans l'assurance-santé entre Amazon, JP Morgan, et Berkshire Hathaway, la firme de Warren Buffett. A la clôture, le Dow Jones a cédé 1,37% à 26.076 points (après -0,67% lundi), tandis que l'indice large S&P 500 a rendu 1,09% à 2.822 pts (après -0,67% lundi) et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a fléchi de 0,86% à 7.402 pts (contre -0,52% lundi).

ECO ET DEVISES

En Europe, les ventes de détails allemandes de décembre (8h00) précéderont l'indice des prix à la consommation français de janvier (08h45), le taux de chômage de la zone euro de décembre et l'indice des prix à la consommation zone euro de janvier (11h00). Aux Etats-Unis, le rapport sur l'emploi privé d'ADP (14h15), l'indice du coût de l'emploi (14h30), l'indice PMI de Chicago (15h45), les promesses de ventes de logements (16h00) et le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques (16h30) permettront de patienter jusqu'à la décision de la Fed sur ses taux (20h00).

La parité euro / dollar atteint 1,2424 ce matin. Le baril de Brent se négocie 68,52$ et le WTI 63,95$. L'once d'or se traite 1.340$ (+0,2%).

VALEURS A SUIVRE

* ArcelorMittal : l'aciériste a publié des résultats 2017 légèrement supérieurs aux attentes et affiche des perspectives solides. Le groupe va recommencer à verser un dividende dès cette année au titre de l'année 2017, avec l'objectif de le faire progresser sur les prochains exercices.

* Total : le Français et 'Américain Chevron ont fait état d'une découverte d'hydrocarbure majeure dans le Golfe du Mexique. Le puits d'exploration de Ballymore, foré à une profondeur finale de près de 9.000 mètres dans la partie est du Golfe, en eaux profondes, a traversé une colonne de pétrole de 205 mètres nets dans un réservoir Norphlet de haute qualité. Chevron en détient 60% et Total 40%.

* EDF : l'énergéticien abat peu à peu ses cartes dans le dossier nucléaire, en amont de la "programmation pluriannuelle de l'énergie", ou PPE, qui sera déterminée cette année pour les périodes 2019-2023 et 2024-2028. Le recul de la part du nucléaire à 50% pourrait intervenir en 2035.

* Aperam : le groupe a publié hier soir ses résultats 2017, un exercice très positif qui s'achève sur un copieux bénéfice de 361 M$. Jefferies a réitéré sa recommandation à l'achat et son objectif de 55 euros à la vue des chiffres, qu'il salue, notamment au niveau du bilan et de l'impressionnante politique de rémunération des actionnaires.

* JCDecaux : les revenus 2017 ont atteint 3,47 MdsE, en croissance de 2,3%, dont 3,2% en organique. Les prévisions 2018 seront communiquées en marge des résultats détaillés, le 8 mars.

* Sequana : Arjowiggins va céder Arjowiggins Security (fabrication de billets de banque) à Blue Motion Technologies Holding. Ce projet permettrait de se désengager totalement de cette activité lourdement déficitaire depuis plus de 2 ans.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : La Française de l'Energie, Solutions 30, April, Custom Solutions, Fiducial Real Estate, Fiducial Office Solutions, Kaufman and Broad, Guy Degrenne, Manitou, Oncodesign, ADL Partner, Wavestone, Focus Home Interactive, SergeFerrari, ID Logistics, Kerlink, Partouche, Riber, Artefact, Evolis, Ober, Fleury Michon, Graines Voltz...

* Analystes :

- Crédit Suisse reste à "surperformance" sur Aperam, revalorisé de 49 à 53 euros.

- Crédit Suisse revalorise Euronext de 54 à 62 euros en restant à "surperformance".

- GreenSome Finance passe d'alléger à accumuler sur Evolis, revalorisé de 42,90 à 44,40 euros.

- JP Morgan est toujours neutre sur JCDecaux, mais son objectif passe de 32,90 à 35 euros.

- GreenSome Finance passe d'achat à accumuler sur Netbooster, valorisé 3,78 euros contre 3,90 euros précédemment.

- JP Morgan passe de neutre à "surpondérer" sur SMCP avec un objectif de cours porté de 22,50 à 25 euros.

- Crédit Suisse revalorise TechnipFMC de 30 à 34 euros, en restant à "surperformance".

* En Bref :

- Sanofi soumet le dossier du féxinidazole à l'EMA

- Un renfort au conseil de surveillance d'Innate.

- Deinove en partenariat avec Oleos.

- Esker retenu par Novatech.

- Tarkett change de président en Amérique du Nord.

- Stentys a un projet d'acquisition dans les systèmes cardio-vasculaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.