Préouverture Paris : première semaine 2018 négative pour le CAC40 ?

Préouverture Paris : première semaine 2018 négative pour le CAC40 ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 26 janvier 2018 à 08h30

LA TENDANCE

Le CAC 40 va devoir cravacher aujourd'hui pour éviter d'afficher sa première semaine négative de l'année 2018. Si l'on suit la courbe des progressions hebdomadaires, l'exercice s'annonce difficile : +2,98% en semaine 1, +0,85% en semaine 2 et +0,17% en semaine 3. A l'aube de la dernière séance, l'indice doit gagner plus de 0,82% pour prétendre rejoindre les 5.526 points de la clôture de vendredi dernier. Plusieurs événements vont avoir de l'impact sur les marchés aujourd'hui, notamment les premières estimations des PIB du Royaume-Uni (10h30) et des Etats-Unis (14h30) au quatrième trimestre 2017. Les commandes de biens durables outre-Atlantique (14h30) seront également suivies, comme les diverses interventions prévues en clôture du Forum économique de Davos, notamment celles de Christina Lagarde et de Donald Trump (14h00).

Le rythme des publications d'entreprises va accélérer la semaine prochaine, avec environ 120 sociétés cotées sur le S&P500 américain au programme, dont quelques valeurs technologiques de premier plan. Environ 70 entreprises européennes du STOXX 600 seront aussi concernées.

Le CAC40 est attendu en hausse à l'ouverture, autour de 5.490 points.

WALL STREET

La Bourse américaine reste proche de ses records, tout en cherchant de nouveaux catalyseurs, alors que de nombreux analystes s'inquiètent du niveau élevé des valorisations après un début d'année sur les chapeaux de roues. Jeudi, les investisseurs ont suivi attentivement les aléas du dollar. Donald Trump s'est prononcé jeudi pour un "dollar fort", contrairement à son secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, qui avait souligné mercredi que la baisse du dollar était "bonne pour le commerce américain". A la clôture, le Dow Jones a gagné 0,54% à 26.392 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,06% à 2.839 pts et que le Nasdaq composite a fini stable (-0,05%) à 7.411 pts.

ECO ET DEVISES

En Europe, les indices de confiance français de janvier (08h45) et la masse monétaire M3 de décembre (10h00) précèderont le très attendu PIB britannique du 4ème trimestre (10h30). Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables et le PIB du quatrième trimestre 2017 seront dévoilés à 14h30.

La parité euro / dollar atteint 1,2424 ce matin. Le baril de Brent se négocie 70,24$ et le WTI 65,38$. L'once d'or se traite 1.352$ (+0,3%).

VALEURS A SUIVRE

* LVMH : consensus dépassé pour le groupe en 2017, avec des ventes de 42,6 MdsE en croissance organique de 12% et une marge opérationnelle courante en progression à 19,5%. Le bénéfice net s'envole de 29% à 5,13 MdsE. Un dividende de 5 euros est proposé sur l'année (dont 1,60 euro déjà versés).

* EDF : Framatome a reçu le 25 janvier 2018 le feu vert de l'ASN pour reprendre la fabrication de pièces forgées pour le parc nucléaire français sur son site du Creusot. Cette décision permet à l'usine de poursuivre la montée en puissance de sa production avec un objectif de 80 lingots par an.

* Société Générale : le 'Handelsblatt' a fait hier soir état de rumeurs selon lesquelles Goldman Sachs, Barclays et Société Générale étudieraient un rachat de la division EMC de la Commerzbank. A priori, ce sont surtout les ETF qui intéressent les prétendants, mais une source bien informée a laissé entendre à la publication allemande que la Commerzbank veut trouver preneur pour la totalité de la division.

* Total : la Commission nationale des hydrocarbures du Mexique a publié la liste des prétendants à des licences d'exploration en eaux profondes qui seront octroyées le 31 janvier prochain par le biais d'une procédure d'enchères. 29 blocs sont en jeu. Le français Total s'est positionné à titre individuel et dans le cadre d'un consortium avec BP et Statoil.

* Vivendi : c'est la cacophonie chez Telecom Italia, entre rumeurs de départs et départs avérés. Giuseppe Recchi, vice-président de l'opérateur, aurait renoncé à ses fonctions opérationnelles. Le groupe se préparerait en parallèle à déposer un recours directement devant le président de la république italien pour échapper à la loi sur les actifs stratégiques.

* Ubisoft : le groupe a fait ses premiers pas sur le marché obligataire en émettant 500 ME à 5 ans et en obtenant un coupon de 1,289%, un taux particulièrement intéressant pour une société qui n'a pas recours aux services d'une agence de notation. Les investisseurs se sont bousculés puisque la demande a atteint 2,2 milliards d'euros.

* Somfy : les revenus 2017 ont progressé de 10,1% à 1,246 MdE (10,5% en organique). SocGen a relevé sa recommandation à l'achat.

* Stallergènes Greer : après le plongeon de 19,3% hier, la direction a minimisé l'annonce d'une nouvelle injonction de l'ANSM concernant le site d'Antony. Les remarques ne devraient pas avoir d'impact sur l'activité ni sur les comptes, assure la société.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : Lucibel, Memscap, Guillemot, Altur, Biosynex, Maison Clio Blue, Auféminin, Aubay, MND, Acta, Vranken Pommery, Cerenis, Spineguard, LDLC, Wedia, GEA, Chargeurs, Witbe...

* Analystes :

- JP Morgan reprend le suivi d'ArcelorMittal à "surpondérer" en visant 36 euros.

- Morgan Stanley reste à "souspondérer" sur Faurecia, mais relève de 40 à 53 euros son objectif.

- Exane BNP Paribas passe de neutre à "sousperformance" sur LafargeHolcim.

- JP Morgan reste à "surpondérer" sur LVMH, avec un objectif relevé de 255 à 260 euros.

- Cowen reste à surperformance sur LVMH, avec un objectif de cours relevé de 265 à 277 euros.

- UBS reste à l'achat sur LVMH, revalorisé de 275 à 285 euros.

- Liberum relève de 20,50 à 27 euros son objectif de cours sur M6, en passant conserver à acheter.

- Morgan Stanley reste à "souspondérer" sur Renault, mais relève de 77 à 88 euros son objectif.

- Barclays passe de pondération en ligne à "souspondérer" sur SES, en coupant de 14,30 à 11 euros son objectif.

- Exane BNP Paribas passe de neutre à surperformance sur Thales en visant 105 euros.

- Portzamparc passe d'accumuler à conserver sur Umanis, malgré un objectif de cours porté de 13,60 à 14,40 euros.

- Morgan Stanley reste à "souspondérer" sur Valeo, mais relève de 54 à 58 euros son objectif.

* En Bref :

- Pierre et Vacances émet un Euro PP.

- Lectra se renforce en Italie.

- Atari dédommagé par Nestlé pour une publicité utilisant Breakout. La société va par ailleurs rembourser ses OCEANE 2020.

- Un nouveau brevet en Europe pour Onxeo.

- Gaussin lance une augmentation de capital de 2,5 ME à 0,14 euro par action.

- ASIT Biotech boucle la première tranche de son augmentation de capital.

- Saint-Gobain investit dans une nouvelle ligne de production de laine de verre.

- Pixium Vision parvient à activer pour la première fois son système PRIMA chez l'homme.

- Adocia obtient des résultats positifs sur une étude de dose avec BioChaperone Combo.

- Tarkett investit dans les dalles vinyle.

- OSE Immunotherapeutics consolide la propriété intellectuelle de Tedopi.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Préouverture Paris : première semaine 2018 négative pour le CAC40 ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]