Préouverture Paris : quel catalyseur pour aller plus haut ?

Préouverture Paris : quel catalyseur pour aller plus haut ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 26 mai 2021 à 08h30

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Les 6.400 pts sur le CAC40 vont-ils faire une nouvelle fois barrage au marché en bourse de Paris ? Ce mercredi matin, la tendance reste hésitante, tandis que la Bourse de New York a légèrement fléchi hier soir, à l'issue d'une séance incertaine, les investisseurs soupesant l'ampleur et la durée des risques inflationnistes liés à la crise du coronavirus sur l'économie américaine... Les dernières statistiques US ont fait état d'une hausse des prix immobiliers et d'une chute des ventes de logements neufs, sous l'effet de la hausse des prix des matériaux de construction, notamment du bois. Plusieurs membres de la Fed, dont son vice-président Richard Clarida, ont répété ces deux derniers jours que la hausse des prix serait "temporaire", sans parvenir à rassurer les marchés sur un possible resserrement de politique monétaire plus rapide qu'anticipé...

WALL STREET

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 0,24% à 34.312 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,21% à 4.148 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a fléchi de 0,03% à 13.657 points.
Cinq des onze indices sectoriels du S&P 500 sont restés dans le vert à la clôture, dont l'immobilier (+0,3%), les biens de consommation discrétionnaires (+0,3%), les services de communication (+0,1%) et les technologiues (+0,06). En queue de peloton, l'énergie a perdu 2% et les "utilities" ont lâché 1,2%. Dans l'actualité des entreprises, un accord serait proche pour le rachat par Amazon (+0,4%) des studios de cinéma MGM. Walt Disney (+1%) entendrait fermer une centaine de chaînes TV à l'international cette année afin de se concentrer sur le streaming. Enfin, Square (+2,5%) entend offrir bientôt des comptes courants et d'épargne.

ECO ET DEVISES

Les cours du pétrole sont restés bien orientés pour la 3e séance de suite. Le baril de brut léger américain WTI a gagné 0,05% à 66,07$ sur le Nymex pour le contrat à terme de juillet, tandis que le Brent a pris 0,3% à 68,75$ (contrat de juillet). Les investisseurs sont partagés entre la perspective d'une hausse de la demande de brut au 2e semestre et le possible retour des exportations iraniennes, en cas d'accord avec les Etats-Unis sur le nucléaire.

Le marché des crypto-monnaies s'est un peu stabilisé, sur fond de débat animé concernant le bilan carbone de la chaîne de minage des "cryptos", très gourmande en électricité, souvent produite à base de charbon ou d'hydrocarbures. Elon Musk, qui a lancé ce débat récemment, a discuté avec les professionnels de l'activité de minage en Amérique du Nord de la soutenabilité des jetons digitaux...
Le Bitcoin, qui avait plongé le week-end dernier sous 32.000$ avant de remonter vers 39.000$ lundi soir, évolue vers les 39.430$ ce mercredi matin. Le BTC a malgré tout perdu près de 40% par rapport à ses records de la mi-avril.
Parallèlement aux soubresauts sur les "cryptos", l'or a retrouvé ces dernières semaines les faveurs des investisseurs en quête de sécurité. Le métal jaune cote 1.900$ l'once ce mercredi, soit son plus haut niveau depuis le 8 janvier dernier.

Ailleurs dans le monde, l'Ifo allemand a signalé hier un climat des affaires au plus haut de deux ans, mais les chiffres du PIB allemand (-1,8% au 1er trimestre) ont montré le fort impact négatif du confinement sur la consommation. La confiance des consommateurs sud-coréens est quant à elle remontée au plus haut de trois ans. Enfin, l'Inde prépare un vaste package de stimulus pour les secteurs les plus touchés par le Covid-19.

Sur le front monétaire, les derniers commentaires des responsables de la Fed laissent entendre globalement que des discussions devraient débuter prochainement sur le sujet de la réduction des achats d'actifs ("tapering"). Ces mêmes responsables assurent dans le même temps que la banque centrale considère l'accélération de l'inflation comme un phénomène passager, lié à la désorganisation des chaînes d'approvisionnement en période de sortie de la pandémie de Covid-19.
Richard Clarida, le vice-président de la Fed, a ainsi estimé mardi que les tensions sur les prix se "révéleraient essentiellement transitoires"... Il a ajouté qu'en cas de dérapage, la Fed serait en mesure de contrôler l'inflation sans pour autant faire dérailler la reprise économique. Il a ajouté que les responsables de la Fed "pourraient commencer à discuter du calendrier appproprié pour commencer à réduire les achats d'obligations lors de ses prochaines réunions de politique monétaire", sans plus de précisions. Les trois prochaines réunions de la Fed auront lieu les 15-16 juin, les 27-28 juillet, puis les 21-22 septembre.
Lundi, Lael Brainard, gouverneure de la Fed, Raphael Bostic (patron de la Fed d'Atlanta) et James Bullard (Fed de St. Louis) avaient eux aussi affirmé que la tendance haussière des prix serait temporaire. Mme Brainard avait souligné que "la remontée récente de l'inflation dans certains secteurs de l'économie américaine devrait s'atténuer une fois que les prix se seront éloignés des points bas atteints au début de la pandémie et que les déséquilibres temporaires entre l'offre et la demande se seront résorbés".
"Nous sommes à mi-chemin d'un rebond assez inédit de l'économie des Etats-Unis", a-t-elle expliqué lors d'un débat organisé par CoinDesk. "Certains prix peuvent encore augmenter au cours des prochains mois, mais ces pressions inflationnistes, liées à des goulets d'étranglement dans les chaînes d'approvisionnement et à la réouverture progressive de l'économie, devraient refluer avec le temps", a-t-elle ajouté.

INDICATEURS A SURVEILLER

Etats-Unis : Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)

AVIS DE BROKERS

Berenberg repasse à 'vendre' sur Danone en ciblant un cours de 55 euros et ajuste son avis sur Iliad à 'conserver' en ciblant un cours de 155 euros.
AlphaValue reste à l'achat sur Mercialys avec une cible ramenée de 13 à 12,80 euros et allège Icade avec un cours cible ajusté à 69,20 euros.

VALEURS A SUIVRE

Argan, développeur-investisseur, unique foncière française cotée spécialisée en immobilier logistique PREMIUM, va livrer à son client AMAZON une plateforme logistique à la pointe des standards technologiques et environnementaux à quelques encablures de Metz (57)
Le chantier touche à sa fin sur l'ancienne Base Aérienne 128 de Frescaty sur la commune d'Augny à 5 kilomètres à vol d'oiseau du centre-ville de Metz. Il aura fallu environ 18 mois et entre 500 et 600 ouvriers pour ériger un véritable "immeuble logistique". Avec une implantation de 50.000 m(2) au sol optimisé sur 4 niveaux ce nouveau site développera au total 185.000 m(2), dont 5.000 m(2) de bureaux.

Colas Afrique a remporté un contrat pour l'aménagement et le renforcement de la Route de l'Est et la construction de quatre ouvrages d'art sur le territoire ivoirien ainsi qu'un autre contrat pour la réalisation de travaux de voirie et réseaux divers (VRD) dans les villes traversées.
Ces deux projets s'inscrivent dans le cadre du Plan National de Développement des Infrastructures, qui a pour objectif d'améliorer le réseau routier interurbain de ce pays.
Le premier contrat comprend deux lots portant respectivement sur :
- le renforcement de la route A1 (Route de l'Est) entre Agnibilékrou et Bondoukou, sur une longueur de 133 kilomètres, et l'aménagement de la piste en terre existante en route neuve entre Agnibilékrou et Takikro, à la frontière du Ghana, sur 33 kilomètres ; ce lot inclut la construction de 30 ouvrages hydrauliques ;
- la construction de quatre ouvrages d'art, à Aniassué et Vonkoro dans l'Est du pays, et à Sémien et Guiglo dans l'Ouest.
Le montant de ce premier contrat s'élève à 157 millions d'euros. Le second contrat porte sur la réalisation de travaux de VRD dans les villes traversées. Son montant s'élève à 23 millions d'euros. L'achèvement des travaux est prévu à l'automne 2023.

FDJ : Conformément à l'engagement pris par Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, l'Etat a attribué, ce 25 mai, 2.777.526 actions gratuites FDJ aux actionnaires particuliers de l'entreprise ayant conservé leurs titres 18 mois. Cette opération s'effectue à raison de 1 action attribuée pour 10 actions détenues jusqu'au 24 mai 2021 inclus.
Au total, 27,8 millions d'actions FDJ souscrites par des particuliers lors de l'introduction en Bourse et conservées et bénéficient donc de cette attribution.

Atos a saisi l'AMF concernant l'identité d'un nouvel actionnaire qui a déclaré détenir plus de 5% du capital, selon les informations de l'agence Reuters. "On a bien saisi l'AMF... On avait des incertitudes sur cet actionnaire", a expliqué une porte-parole du groupe, confirmant au passage les informations initialement rapportées par BFM Business.
Selon un avis publié le 17 mai par l'AMF, la société Finsur, basée dans l'Etat du Delaware, a déclaré détenir 5,08% du tour de table d'Atos. Le 21 mai, l'autorité de marché a fait savoir que Finsur était repassé sous le seuil de 5%, avec 4,23% du capital... Cette prise de participation résulte d'acquisitions et de cessions d'actions sur le marché, a encore précisé l'AMF.

Engie lance la cession de 3,7 millions d'actions de Gaztransport & Technigaz (GTT) dans le cadre d'un placement privé par voie de construction accélérée d'un livre d'ordres auprès d'investisseurs institutionnels.
Simultanément au placement des actions, Engie souhaite émettre des obligations à échéance 2024 pour un montant nominal total d'environ 300 millions d'euros, qui seront échangeables en actions GTT avec une prime comprise entre 20% et 25% par rapport au prix fixé dans le cadre du Placement des Actions diminué du montant du prochain dividende GTT.
Dans le cadre du Placement des Actions, GTT a l'intention d'acheter 0,2 million d'actions (équivalent à 0,5% de son capital social) au prix fixé dans le cadre du Placement des Actions.

Danone annonce avoir réalisé aujourd'hui avec succès le placement d'une émission obligataire d'un montant de 1 milliard d'euros, avec une maturité de 4,5 ans et assortie d'un coupon de 0%.
S'inscrivant dans le cadre d'une gestion active de la liquidité de l'entreprise, cette émission permet à Danone de tirer parti de conditions de marché favorables pour continuer à accroître sa flexibilité financière, allonger la maturité de sa dette et en optimiser le coût.
Le règlement-livraison est prévu le 1er juin 2021 et les obligations seront cotées sur Euronext Paris.
L'émission a été largement souscrite par une base diversifiée d'investisseurs, confirmant la confiance du marché dans le modèle d'entreprise de Danone et dans la qualité de son profil de crédit. Danone est noté BBB+, perspective stable, par Standard & Poor's et Baa1, perspective stable, par Moody's.

Alchimie, plateforme OTT de vidéos à la demande par abonnement (SVOD), et All3Media International, l'un des principaux distributeurs britanniques indépendants de programmes et de formats TV, lancent un partenariat de contenus portant sur la coédition de la chaîne OTT thématique primée Inside Outside aux Etats-Unis. Cet accord prévoit également l'intégration de 400 heures de contenus premium (factual content) d'All3Media International au sein du catalogue francophone des chaînes thématiques SVOD d'Alchimie.

Nanobiotix annonce que le Dr. Gary Phillips a été nommé Président du Conseil de Surveillance de la Société. Le Dr Phillips succède à Laurent Condomine, qui se retire du Conseil de Surveillance après en avoir assuré la présidence durant 11 ans. Le Dr Phillips apportera son expertise au Conseil, alors que la Société continue de faire progresser sa stratégie de développement mondial avec un deuxième essai clinique d'enregistrement prévu dans les cancers de la tête et du cou (l'essai NANORAY-312) et un essai en association aux immunothérapies.

Visiativ annonce le lancement d'une augmentation de capital en numéraire avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS) d'un montant de 7.004.440,00 euros par l'émission de 350.222 actions à bon de souscription d'action (ABSA) au prix unitaire de 20 euros, représentant une prime de 0,5% par rapport au cours de clôture du 24 mai 2021 (19,90 euros), précédant la fixation du prix de l'émission par le Directeur général de Visiativ.

La trésorerie nette de la société Bone Therapeutics à la fin mars 2021 était estimée à 8,5 ME. La bonne gestion des coûts et de la trésorerie reste une des priorités principales de la Société. La consommation de trésorerie nette pour l'année 2021 devrait s'élever entre 16 et 17 ME, uniquement dans le cas où les activités se poursuivraient normalement, sans être affectées par la pandémie de COVID-19.

Eurobio Scientific, groupe français leader dans le diagnostic médical in vitro de spécialité, annonce la disponibilité de son nouveau test propriétaire EurobioPlex SARS-CoV-2 SNPs (EBX-046), un test de PCR multiplexe en temps réel pour la détection du coronavirus SARS-CoV-2 et le typage simultané des nouvelles mutations.

Capelli remporte un projet emblématique de réhabilitation immobilière de 7.310 m2 en plein coeur de Paris, "La cour des Loges". Située en bord de Seine, au 29 quai de Grenelle, à quelques centaines de mètres seulement de la Tour Eiffel, cette opération immobilière de 7.310 m2 de surface de plancher comprendra environ 70 logements (70% libres et 30% sociaux), ainsi qu'une pension de famille sociale et une école diplômante spécialisée en art/ mode/ matériaux/ artisanat.

Verimatrix annonce sa contribution à l'initiative d'Amazon Web Services (AWS) pour les médias et le divertissement (AWS for Media & Entertainment) - permettant aux fournisseurs de services de partage de contenu se déployant sur AWS de bénéficier de la solution Multi-DRM Core de Verimatrix et ainsi de négocier des droits de contenu premium avec une sécurité pré-approuvée et pré-intégrée pour la distribution de contenu sous licence. Conçue pour le cloud et libérée des processus de développement et de déploiement traditionnels, la solution Multi-DRM Core de Verimatrix est évolutive en fonction de la demande du client. Cette solution permet d'optimiser les coûts en évitant l'achat d'une capacité fixe pré-engagée et, à terme, d'accélérer le lancement des offres de vente directe aux consommateurs.

Cofidur : La société EMS Finance confirme la détention de 49,51% des droits de vote de Cofidur SA. Cette détention fait suite à la modification des statuts avec l'annulation des droits de votes double lors de l'Assemblée générale mixte du mardi 18 mai 2021.
Par conséquent, EMS Finance détient à ce jour de concert 49.51% du capital et 49.51 % des droits de vote de Cofidur SA.

Osmozis : Au 1er semestre de l'exercice 2020-2021 (période du 1er septembre 2020 au 28 février 2021), Osmozis réalise un chiffre d'affaires de 3,11 millions d'euros, stable par rapport au 1er semestre 2019-2020. Cette performance est particulièrement remarquable, car elle égale quasiment, malgré le second confinement en novembre 2020, le niveau atteint l'année dernière (1er septembre 2019 - 29 février 2020), période sans restriction sanitaire. Osmozis continue ainsi de démontrer toute la résilience de son modèle et la puissance de son offre de services.
Osmozis a atteint un EBE de +252 kE, positif pour la première fois au cours d'un 1er semestre de son exercice, et ce, malgré un contexte de crise sanitaire freinant la consommation de données sur les sites de vacances. Le travail d'optimisation de la structure de coûts a permis de réduire les charges d'exploitation de 529 kE, pour atteindre 3,81 ME. La baisse du taux de commission dans la formule Partage a contribué à cette réduction. Aussi, l'effort s'est essentiellement porté sur les achats et les frais de publicité diminuant le niveau général des charges externes alors que les charges de personnel ont été maintenues à 2,1 ME.
Le résultat d'exploitation ressort à -784 kE (-1,36 ME un an plus tôt).

Europlasma a signé, le 25 mai, une promesse d'acquisition de l'intégralité du capital de la société Tarbes Industry, fleuron de l'industrie française doté d'un savoir-faire unique en matière de forgeage, de traitement thermique et d'usinage des métaux.
Cette opération de croissance externe confirme la 2e phase du plan stratégique d'Europlasma articulé autour de 3 axes, à savoir : la dépollution, la décarbonation et la valorisation.
L'acquisition de Tarbes Industry permettra d'intégrer l'ensemble de la chaîne de valeur relative à la torche à plasma et de valoriser les produits issus du traitement des déchets de l'industrie de l'aluminium.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.