Préouverture Paris : quelle réaction pour le CAC40 après un lundi noir?

Préouverture Paris : quelle réaction pour le CAC40 après un lundi noir?
Membres d'équipe de Thai Airways à l'aéroport Suvarnabhum de Bangkok durant l'épidémie du nouveau coronavirus chinois.

Boursier.com, publié le mardi 25 février 2020 à 08h30

LA TENDANCE

Quelle réaction ce matin sur les marchés, après un lundi noir qui a vu les principaux indices internationaux céder près de 4% ? La tendance est au rebond. Il s'annonce toutefois bien maigre pour le CAC40, ne lui permettant de reprendre qu'une faible partie du terrain perdu hier. Plus de 200 points ont été abandonnés sur le CAC40 lundi. Avec un recul de -3,94%, l'indice parisien a signé sa pire performance depuis le 24 juin 2016 (-8,04%), au lendemain du vote sur le Brexit.

Hier la théorie du "bad news is good news" n'a pas fonctionné sur les marchés pris de court par l'évolution rapide et inattendue de la pandémie durant le week-end, notamment en Italie. Les marchés tablent malgré tout sur le soutien des banques centrales pour amortir le choc, et les dirigeants financiers des pays du G20 ont promis d'agir en cas de besoin.

En Chine, la Banque Populaire de Chine (BPC) a d'ores et déjà déployé une batterie de mesures de soutien à l'économie chinoise, où l'épidémie de Covid-19 semble désormais avoir atteint un pic, selon le experts de l'OMS qui se sont rendus sur place.

Les marchés monétaires de la zone euro évaluent désormais à environ 50% la probabilité que la BCE baisse ses taux de 10 points de base en juillet, contre 35% la semaine dernière. Aux Etats-Unis, les investisseurs évaluent à 18,8% la probabilité que la Fed baisse ses taux de 25 points de base lors de sa réunion de mars, contre 11,1% il y a une semaine et 3,8% il y a un mois, indique le baromètre FedWatch de CME Group.

WALL STREET

A la clôture, les trois principaux indices américains ont perdu environ 3,5%. L'indice Dow Jones a abandonné 3,56% à 27.960 points, tandis que l'indice large S&P 500 perd 3,35% à 3.225 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a lâché 3,71% à 9.221 pts. La semaine dernière, les trois indices avaient reculé respectivement de 1,4% (DJIA), 1,3% (S&P 500) et 1,6% (Nasdaq).

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Indice des prix de l'immobilier de la Federal Housing Finance Agency (FHFA). (15h00)
- Indice S&P Corelogic Case-Shiller des prix de l'immobilier. (15h00)
- Indice de confiance des consommateurs du Conference Board. (16h00)
- Indice manufacturier de la Fed de Richmond. (16h00)

Europe :
- PIB final allemand. (08h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.671$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,0845$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 56,81$.

VALEURS A SUIVRE

Natixis a cédé 29,5% du capital de Coface à Arch Capital Group, un assureur américain spécialisé de premier plan, pour un prix de 10,70 euros par action dividende attaché. La transaction déclenchera, au moment de sa réalisation, la déconsolidation de Coface dans les comptes de Natixis, libérant ainsi 35 points de base de ratio CET1.

Coface lance son nouveau plan stratégique à horizon 2023 baptisé "Build to Lead".Il "étend et approfondit la transformation culturelle et métiers de Coface initiée par Fit to Win", le plan précédent. Coface relève l'intégralité de ses objectifs financiers. Ces objectifs s'entendent au travers du cycle : - Un ratio combiné de 80% au travers du cycle, en amélioration de 3 points par rapport à Fit to Win. Un RoATE en moyenne de cycle de 9,5%, objectif prenant en compte la baisse attendue du rendement du portefeuille financier. Coface vise aussi un taux de distribution des résultats au moins égal à 80%, soit 20 points de progression par rapport à Fit to Win, pour un ratio de solvabilité dans une nouvelle fourchette cible (de 155% à 175%).

Renault s'est constitué partie civile et se réserve la possibilité de solliciter des dommages et intérêts après l'ouverture d'une information judiciaire visant entre autres Carlos Ghosn sur l'organisation de deux soirées au château de Versailles.

Sanofi entend créer un leader européen dédié à la production et à la commercialisation à des tiers de principes actifs pharmaceutiques, qui sont les molécules essentielles entrant dans la composition de tout médicament. Ce projet consisterait à rassembler les activités commerciales et de développement d'API de Sanofi avec 6 de ses sites de fabrication d'API au sein d'une nouvelle entreprise autonome.

ILS ONT AUSSI PUBLIÉ...

Ymagis, Streamwide, Implanet, Foncière INEA, Tivoly

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Jefferies conserve Rémy Cointreau avec un cours cible ramené de 115 à 95 euros.

Morgan Stanley repasse de 'pondération en ligne' à 'surpondérer' sur Carrefour en ciblant 19,90 euros.

Goldman Sachs ajuste son avis de 'neutre' à 'achat' sur EDF avec un cours cible de 16,60 euros.

Exane BNP Paribas repasse de 'surperformance' à 'neutre' sur Nexans en ciblant un cours de 48 euros.

INFOS MARCHÉ

Amoéba : seconde convocation des actionnaires en Assemblée générale.

EN BREF

genOway : 1er brevet américain pour SMASh.

Bluelinea entre au capital de l'entreprise " Les Autonomie Planners ".

Voltalia fait l'acquisition de Greensolver.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.