Préouverture Paris : Trump, un protectionnisme à géométrie variable ?

Préouverture Paris : Trump, un protectionnisme à géométrie variable ?
bourse

Boursier.com, publié le jeudi 08 mars 2018 à 08h30

LA TENDANCE

Donald Trump est toujours difficile à suivre, même pour son propre camp. Après la polémique née des mesures protectionnistes généralisées adoptées sur l'acier et l'aluminium, le président américain a l'air de vouloir faire machine arrière en prévoyant des exemptions pour certains pays. Il faut dire que l'annonce de ces nouvelles barrières a eu un sacré effet planétaire : marchés financiers en berne, réactions outragées de plusieurs pays, démission du principal conseiller économique de la Maison blanche Gary Cohn, critiques plus ou moins explicites au sein même des républicains...

Aujourd'hui, et malgré ce qui pourrait être une reculade de Donald Trump, l'intervention de Mario Draghi après la décision de la BCE sur ses taux directeurs (13h45) risque fort de tourner autour du protectionnisme. Un nouveau sujet pour le patron de la banque centrale, qui était plutôt assailli de questions sur l'évolution des devises dernièrement.

Quelques lignes remarquables sur le calendrier des publications de résultats d'entreprises aujourd'hui, notamment les allemands Continental, Merck KGaA et Linde, les français Engie, JCDecaux, Lagardère et Dassault Aviation ou le britannique Aviva et le néerlandais Akzo Nobel.

Le CAC40 devrait repasser les 5.200 points à l'ouverture, dans le sillage de marchés américains qui ont presque gommé leurs pertes en clôture hier.

WALL STREET

La Bourse de New York a passé l'essentiel de la séance de mercredi dans le rouge vif avant de regagner une grande partie du terrain en fin de séance, après des signes d'assouplissement des taxes Trump sur l'acier. La démission, la nuit précédente, de Gary Cohn, conseiller économique de la Maison Blanche et opposant à ces taxes, avait pourtant lancé un signal très négatif aux marchés financiers. Mais en fin de journée, la Maison blanche a évoqué de possibles exemptions, au cas par cas, notamment pour le Canada et le Mexique. En outre, dans son Livre Beige, la Fed a relevé une accélération "modérée" des salaires et des prix aux Etats-Unis, ce qui ne semble pas préfigurer un durcissement monétaire plus brutal que prévu outre-Atlantique. A la clôture, le Dow Jones a cédé mercredi 0,33% à 24.801 points après avoir chuté de jusqu'à 1,4% en séance, tandis que l'indice large S&P 500 a fini stable (-0,05%) à 2.726 pts, et que le Nasdaq composite a avancé de 0,33% à 7.396 pts.

ECO ET DEVISES

En Europe, les commandes d'usines allemandes de janvier (8h00) et l'indice du sentiment des affaires de la Banque de France de février (8h30) permettront de patienter jusqu'à la décision de la BCE sur ses taux directeurs (13h45) et la conférence de présentation de la décision (14h30). Aux Etats-Unis, place à l'étude Challenger concernant les destructions de postes (13h30) et aux inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30).

La parité euro / dollar atteint 1,2407 ce matin. Le baril de Brent se négocie 64,45$ et le WTI 61,29$. L'once d'or se traite 1.327$ (+0,01%).

VALEURS A SUIVRE

* Renault : le titre a flambé hier en clôture, sur des rumeurs de rachat des parts de l'Etat par Nissan. Les protagonistes ont démenti, mais l'Agence Reuters a révélé l'existence d'un projet de rapprochement plus poussé des deux sociétés, qui ont des participations croisées. La spéculation devrait durer.

* Engie : l'énergéticien a réalisé des résultats en ligne avec ses objectifs, avec toutefois un bénéfice net dans le haut de la fourchette annoncée et un désendettement un peu plus prononcé que prévu. Le groupe estime qu'il a bien conduit sa mue et promet de continuer à faire progresser ses résultats.

* Airbus : l'avionneur a vendu plus d'appareils qu'il n'en a livré en février, un mois qui est rarement flamboyant pour le carnet de commandes. L'industriel a reçu des commandes pour 40 appareils, 20 A380 et 20 A320neo. Dans le même temps, 38 avions ont été livrés à 25 clients, dont le premier A350-1000 de l'histoire. Le bilan 2018 fait état de 43 commandes nettes mais 60 commandes brutes, la faute à 17 annulations.

* Sanofi ; l'allemand Evotec a démarré des négociations exclusives en vue du transfert de l'unité de recherche sur les maladies infectieuses du Français. Selon le communiqué diffusé ce matin, une centaine de chercheurs rejoindraient l'entreprise de Hambourg. Sanofi versera 60 ME mais conservera des options de développement de certains produits.

* Casino : le distributeur a publié ce matin des résultats 2017 en hausse, notamment une marge opérationnelle qui remonte à 3,3%. Comme prévu, la dette a fortement progressé. Le groupe a parmi ses priorités 2018 un allègement de son bilan.

* JCDecaux : le groupe a publié des résultats plutôt solides en 2017, hormis au niveau du bénéfice net, grevé par les exceptionnels. Le marché risque en revanche d'être déçu par la projections d'une croissance organique limitée à 2% au 1er trimestre 2018. Une dynamique plus faible que prévu à cause de la décision de la justice administrative sur le contrat parisien et du décalage de l'ouverture du terminal 2 à Canton Baiyun.

* TF1 : une partie des abonnés de Canal+, filiale de Vivendi, devrait retrouver ce jeudi les programmes des chaînes de TF1, qui avaient été coupées dans la nuit du 1er au 2 mars dernier. Aucun accord commercial n'a été trouvé mais le CSA a rappelé que les programmes des chaînes gratuites devaient être gratuits pour les clients servis par satellite. Le signal ne sera en revanche pas rétabli pour les box internet.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : Dassault Aviation, Rallye, Harvest, Innate, Jacquet Metal, Devoteam, 1000Mercis, Tour Eiffel, Neurones, Sword, Savencia, Bastide, April, Damartex, Somfy...

* Analystes :

-

- Société Générale abaisse sa recommandation sur Société Foncière Lyonnaise de conserver à vendre, avec un objectif de cours réduit de 56 à 55 euros.

- JP Morgan relève sa recommandation sur Nexans à "surpondérer", en visant 51 euros.

- JP Morgan revalorise Total de 48 à 50 euros en restant à "souspondérer".

* En Bref :

- Wendel vend ses parts dans Saham.

- Gecina émet 500 ME d'obligations.

- Des conférences pour Poxel.

- Diaxonhit s'accorde avec l'américain Saladax.

- GTT achève ses tests sur LNG Brick.

- Première commande sur le marché ferroviaire canadien pour Hiolle.

- Air Liquide émet 280 ME sur le "Panda".

- I.Ceram dépose un brevet de protection des implants contre les bactéries.

- Gaussin lorgne un gros appel d'offres à Singapour.

- Cerenis peut lancer le recrutement de son étude avec CER-009.

- Crédit Agricole négocie un partenariat avec Bankia dans le crédit à la consommation.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Préouverture Paris : Trump, un protectionnisme à géométrie variable ?
  • avatar
    Mdr -

    Le calendrier ! Pas de brutalité en douceur pendant des mois,alors la temporisation est le maitre mot ! Les vicieux...Je vous attend a 3000 points....Bonne journée

  • avatar
    Tueur -

    Ouverture en hausse !

    avatar
    pigeonxxl38 -

    Tueur type manipulateur flambeur imposteur branleur ...

    avatar
    degoute3605 -

    tiens la grosse merde a tueur qui n est pas plus impliqué que nous dans la bauge de la finance !!! en vérité ce petit monsieur se tripotte le trilili sur orange actu tout en rêvant de gloire financière ; mais pour cela petit monsieur tueur il vous faut trouver un organe que vous n avez pas UN CERVEAU !!!!!

    avatar
    pigeonxxl38 -

    a degoute3605 effectivement ce Tueur ex Mafiosi de 35 berges avouées est équipé dans son froc avec une longue lance et de gosses baloches , il est en érection toute l'année tant ses actions lui rapportent de pognon , il bande comme un taureau ou encore comme un bourricot ... mais ne serait-il pas monté comme la Pucelle d'Orléans ou encore comme la Vénus de Milo ? de mon coté mon pseudo a été édifié en l'honneur de la "caisse d'épargne" si vous voyez ....