Préouverture Paris : Ubisoft et Powell au centre du jeu

Préouverture Paris : Ubisoft et Powell au centre du jeu©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 21 mars 2018 à 08h30

LA TENDANCE

La séance boursière européenne risque de compter pour du beurre puisque tous les compteurs seront remis à zéro en soirée, lorsque la banque centrale américaine aura donné sa position sur ses taux directeurs, ajusté ses prévisions économiques et que son nouveau patron Jerome Powell aura tenu la conférence de présentation des annonces du jour. La décision de politique monétaire, sauf énorme surprise, sera une hausse de taux d'un quart de point. L'outil FedWatch du CME, qui prend le pouls du marché concernant l'évolution des taux, est positionné à 94,4% de probabilité de hausse. Le discours de Powell servira de base aux investisseurs pour jauger du rythme de la remontée dans les mois à venir.

La séance européenne ne sera pas dénuée d'intérêt pour autant, notamment grâce à quelques publications de résultats de grandes entreprises attendues avant l'ouverture (BMW, Hermès). Les opérations financières continuent en parallèle. Salesforce va débourser 6,5 Mds$ pour racheter Mulesoft. Vivendi sort finalement du capital d'Ubisoft. Dans le reste de l'actualité, Amazon a pour la première fois légèrement dépassé Alphabet (Google) en capitalisation hier, devenant le dauphin d'Apple avec un poids boursier de 768 Mds$. Fedex a battu le consensus. Le patron de Cambridge Analytica a été suspendu par sa société après le scandale Facebook.

Les indices européens sont attendus proches de l'équilibre à l'ouverture. Le biais est légèrement haussier sur le CAC40, mais la tendance reste incertaine.

WALL STREET

Les indices boursiers américains ont retrouvé des couleurs, mardi, au lendemain de leur correction provoquée par des révélations sur un usage frauduleux de données d'utilisateurs de Facebook. Le titre du réseau social a encore perdu 2,5% mardi, après -6,7% lundi, mais le reste de la cote a résisté. Les investisseurs ont aussi les yeux tournés vers les annonces de la Fed attendues mercredi à l'issue de sa réunion de politique monétaire. Le dollar et le pétrole ont nettement rebondi mardi, tandis que les taux se sont tendus. Parmi les "technos", l'éditeur de logiciels Oracle a fait naufrage (-9,4%) après des trimestriels jugés décevants. A la clôture, le Dow Jones a regagné mardi 0,47% à 24.727 points, (après -1,35% lundi) tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,15% à 2.716 pts (-1,42% lundi) , et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a progressé de 0,27% à 7.364 pts (-1,82% lundi).

ECO ET DEVISES

En Europe, un seul indicateur majeur, les chiffres de l'emploi britannique de janvier / février (10h30). Aux Etats-Unis, c'est une autre paire de manches avec la balance des comptes courants (13h30), les reventes de logements existants (15h00), le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques (15h30), la décision de la Fed sur ses taux et ses nouvelles prévisions économiques (19h00) puis pour finir le discours du patron de la banque centrale, Jerome Powell, à partir de 19h30.

La parité euro / dollar atteint 1,2264 ce matin. Le baril de Brent se négocie 67,56$ et le WTI 63,65$. L'once d'or se traite 1.313$ (+0,2%).

VALEURS A SUIVRE

* Airbus : le successeur de Tom Enders aux commandes sera désigné en fin d'année, a indiqué le conseil d'administration de l'industriel dans un communiqué diffusé hier soir. Il y précise également que le processus pourrait aboutir à la désignation d'un candidat en interne ou en externe et qu'aucune rumeur ne sera commentée d'ici la nomination, qui devra être entérinée par l'assemblée générale organisée en 2019 pour statuer sur les comptes 2018.

* Hermès : le groupe a bouclé l'année 2017 sur un nouvel exercice record. La marge opérationnelle s'établit à 34,6%, en hausse de 2 points par rapport à celle de 2016, et supérieure au niveau record atteint au premier semestre (34,3%). Un dividende à 4,10 euros par action sera proposé, plus un coupon exceptionnel de 5 euros.

* Lagardère : le groupe veut rendre chaque métier de la branche Active autonome en matière de fonctionnement, de façon à "retrouver de la flexibilité stratégique". Hormis Europe 1, Le JDD et Paris Match, les autres activités pourraient être vendues.

* Ubisoft: Vivendi renonce à ses prétentions. L'actionnaire va céder ses 27,27%, pour 2 milliards d'euros, après une belle plus-value puisque les titres lui avaient coûté 794 ME. Ubisoft et son actionnaire de référence, la famille Guillemot, vont racheter une partie des titres. Les cessions ont lieu à 66 euros l'action, non loin des niveaux actuels (68,56 euros). L'éditeur a en parallèle signé un gros accord avec le chinois Tencent.

* DBV Technologies : le laboratoire lance une offre globale pour lever 150 M$ en Amérique du Nord et en Europe, en vue de finaliser Viaskin Peanut. Les actions en Europe ont été vendues à 34,71 euros pièce, avec une décote de 5%.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : SMCP, CBo Territoria, Crossject, Cegedim, Keyrus, DOM Security, Akka, NSC Groupe, Sodifrance, CFI, Adthink, Guillemot, Hitechpros...

* Analystes :

- Gilbert Dupont reste à accumuler sur Akka en réduisant de 58 à 57 euros son objectif.

- Gilbert Dupont reste à accumuler sur Direct Energie, avec un objectif de cours abaissé de 40 à 36 euros.

- GreenSome Finance passe d'accumuler à acheter sur Evolis, dont l'objectif est relevé de 44,40 à 47,70 euros.

- Berenberg relève de 140 à 150 euros son objectif de cours sur Gecina en restant à conserver.

- Jefferies reste acheteur de Pernod Ricard, avec un objectif de cours revu en hausse de 142 à 150 euros.

* En Bref :

- Ingenico déploie sa solution de paiement paneuropéenne et omnicanal pour Adeo.

- Biophytis demande le statut de médicament orphelin pour Sarconeos dans la myopathie de Duchenne.

- Theranexus progresse vers la clinique pour THN201 et THN101.

- Archos et l'European Crypto Bank s'associent pour faciliter l'accès aux crypto-monnaies.

- Gaussin signe un accord sur sa dette remboursable in fine.

- Havas (Vivendi) acquiert M&C Consultancy.

- Voltalia lance la construction d'une nouvelle centrale biomasse en Guyane.

- Enertime et Vergnet signent un accord de collaboration.

- Innelec lève 2,8 ME via son augmentation de capital.

- Moody's relève la perspective de la dette de TechnipFMC de négative à stable.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.