Préouverture Paris : un déclic pour le CAC après la claque ?

Préouverture Paris : un déclic pour le CAC après la claque ?
bourse

Boursier.com, publié le lundi 26 mars 2018 à 08h30

LA TENDANCE

La semaine boursière du 19 au 23 mars a fait des dégâts. Si le CAC40 a perdu 3,6%, la baisse a dépassé 4% pour le DAX allemand et avoisine 6% pour le S&P500 américain. Il y a eu la Grèce, la chute du baril ou le Brexit. Il n'est pas impossible que l'on parle dans quelques mois de la crise du protectionnisme, alimentée par un Donald Trump qui à l'art de lancer des propositions extrêmes. Après deux séances dans le rouge vif, les marchés américains pourraient cependant rebondir aujourd'hui, c'est en tout cas ce que nous enseignent les "futures". Mais la situation était à peu près identique vendredi, avant un nouveau décrochage. La stratégie du président américain semble suivre un schéma assez simpliste : il adopte une position radicale avant de mettre de l'eau dans son vin. Les investisseurs espèrent qu'il en sera de même avec les menaces qu'il fait peser sur le libre-échange.

En Europe ce matin, les indicateurs avancés sont encore très hésitants, même s'ils sont désormais proches de l'équilibre. En Asie, Tokyo et Séoul ont terminé en légère hausse.

WALL STREET

L'onde de choc provoquée jeudi par Donald Trump, qui compte taxer les importations chinoises, continue de déferler sur les marchés financiers mondiaux. Après avoir tenté de se stabiliser vendredi, Wall Street est reparti en nette baisse, signant un plongeon de l'ordre de 2% sur la séance et de 6% sur la semaine, alors que la Chine menace les Etats-Unis de représailles commerciales et monétaires. A la clôture, le Dow Jones s'est replié vendredi de 1,77% à 23.533 points, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 2,10% à 2.588 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a lâché 2,43% à 6.992 pts.

ECO ET DEVISES

En Europe, les salaires français du 4ème trimestre seront publiés à 8h45. Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables (13h30) précèderont les ventes de logements neufs (15h00).

La parité euro / dollar atteint 1,2373 ce matin. Le baril de Brent se négocie 70,33$ et le WTI 65,59$. L'once d'or se traite 1.348$ (+0,7%).

VALEURS A SUIVRE

* Bouygues : la rumeur est confirmée. Le groupe annonce officiellement le rachat de la division "Engineering Services" de l'énergéticien suisse Alpiq, c'est-à-dire un périmètre comprenant InTec et Kraftanlagen München, qui sont notamment des spécialistes de la technique des bâtiments. Le montant sera de 850 MCH en valeur d'entreprise.

* Airbus : l'Ukraine va s'équiper de 55 hélicoptères auprès d'Airbus, a fait savoir Kiev le 23 mars, après la signature d'un protocole d'accord en présence de Jean-Yves Le Drian, le ministre français de la défense. L'accord porte sur des H125, H145 et H225.

* Airbus (bis) : Rolls-Royce a dû communiquer au cours du weekend pour expliquer que son moteur Trent 7000 ne connaît pas les mêmes soucis techniques que ceux qui ont affecté le Trent 1000 des B787 Dreamliner de Boeing. La réplique faisait suite à des informations obtenues par l'Agence Bloomberg selon lesquelles le réacteur qui équipe l'A330neo d'Airbus connaîtrait le même problème de durée de vie des aubes de turbine que son prédécesseur.

* Carrefour : le groupe français, son compatriote ITM, Jeronimo Martins, Maxima et des fonds d'investissement seraient sur les rangs pour racheter l'enseigne polonaise Piotr I Pawel, selon la presse locale, forte de 140 magasins.

* Alstom : le groupe et Siemens Mobility ont signé leur accord de rapprochement dans les transports. Comme prévu, Roland Busch serait président et Henri Poupart-Lafarge directeur général. Le conseil d'administration de l'entité combinée sera composé de 11 membres. L'opération devrait être réalisée à la fin de l'année civile 2018.

* TechnipFMC : le groupe a signé un triplé en cette fin de mois de mars, trois contrats signés dans trois régions différentes officialisés ce 26 mars. Le groupe opérera en Méditerranée, au large de la Malaisie et dans le Golfe du Mexique.

* Naturex : Givaudan s'est offert le bloc de contrôle de l'entreprise française, soit 40,6% du capital, ce qui l'oblige à proposer une porte de sortie aux autres actionnaires. Le curseur a été placé à 135 euros, soit une prime de 42,1% sur le cours de clôture de vendredi, 95 euros. Le pic historique de l'action date du 20 octobre dernier à 99,27 euros. L'opération valorise Naturex 522 ME.

* CGG : c'est Sophie Zurquiyah qui va prendre la direction générale à la place de Jean-Georges Malcor, à partir du 26 avril. Elle était jusque-là COO de la division GGR. Elle avait rejoint CGG en 2013 après être passée par Schlumberger.

* DBV Technologies : l'augmentation de capital a reçu un très bon accueil, puisque les banques en charge du placement ont rapidement décidé d'exercer la totalité de l'option de surallocation. La levée de fonds représente un produit net de 160,3 M$ pour une dilution de 13,9%.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : MG International, Afone, Amoeba, ADL Partner, 1000Mercis, Archos, Logic Instrument...

* Analystes :

- Deutsche Bank reprend le suivi d'Europcar à l'achat en visant 30 euros.

- Berenberg revalorise LVMH de 270 à 280 euros, en restant à l'achat.

- Berenberg réduit de 28 à 26 euros son objectif de cours sur Spie, mais reste acheteur.

- AlphaValue relève d'accumuler à acheter sa recommandation sur TechnipFMC, avec un objectif de cours relevé de 28,10 à 29,70 euros.

* En Bref :

- Lucibel a finalisé l'acquisition du site industriel de Barentin.

- GeNeuro obtient de bons résultats en phase IIb en neuroprotection, pas en neuroinflammation.

- GL Events rachète EVEN Pro.

- Nadec va racheter la coentreprise Al Safi Danone.

- Du nouveau au conseil de Vallourec.

- VDI va absorber BDR.

- Offre de rachat sur Solia, à 24 euros.

- Des nominations chez colas.

- HF suspend sa croissance externe.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU