Préouverture Paris : Wall Street hésite puis confirme son rebond

Préouverture Paris : Wall Street hésite puis confirme son rebond©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 05 avril 2018 à 08h30

LA TENDANCE

Les marchés européens vont assez nettement rebondir ce matin, après une seconde séance de hausse à Wall Street. La place américaine avait pourtant fort mal démarré la journée de la veille avec en toile de fond la surenchère de menaces de barrières protectionnistes entre les Etats-Unis et la Chine. Mais les investisseurs espèrent que Washington et Pékin vont entendre raison et négocieront pour éviter d'aller jusqu'à la mise en place effective des barrières. Les économistes sont très majoritaires à penser que de telles politiques ont toutes les chances de conduire à une récession. La Chine, si elle a répliqué aux annonces, n'en conserve pas moins de puissants moyens de pression pour forcer l'administration Trump à assouplir sa position : agir sur sa monnaie en la dépréciant par exemple, ou jouer sur les bons du trésor américain en tant que premier créancier étranger des Etats-Unis.

Mais ce matin, l'heure est à l'optimisme sur les places financières, à l'image des gains supérieurs à 1% constatés à Tokyo et à Séoul. Paris devrait retracer vers les 5.200 points.

WALL STREET

Wall Street, qui avait débuté la séance en forte baisse après les menaces protectionnistes de la Chine en réplique à celles des Etats-Unis, est parvenu à renverser la vapeur pour s'afficher en nette hausse en clôture. Sur le front économique américain, les chiffres de l'emploi privé sont ressortis particulièrement solides, en attendant le rapport officiel du mois de mars qui sera publié vendredi. Le DJIA gagne 0,96% à 24.264 pts, le Nasdaq monte de 1,45% à 7.042 pts, et le S&P500 gagne 1,16% à 2.645 pts.

ECO ET DEVISES

En Europe, les commandes d'usines allemandes de février (08h00) précèdent les indices PMI composite & services d'avril français (9h50) allemands (09h55), zone euro (10h00) et britanniques (10h30), ainsi que l'indice des prix à la production et les ventes de détail de février en zone euro (11h00). Aux Etats-Unis, l'étude Challenger concernant les destructions de postes (13h30), la balance commerciale (14h30) et les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30) sont sur les tablettes.

La parité euro / dollar atteint 1,2285 ce matin. Le baril de Brent se négocie 68,39$ et le WTI 63,72$. L'once d'or se traite 1.332$ (-0,2%).

VALEURS A SUIVRE

* AccorHotels : le groupe a signé le rachat de 50% du capital du sud-africain Mantis, un conglomérat qui opère dans le monde de l'hôtellerie et du voyage haut de gamme, notamment les lodges nature. AccorHotels n'a pas précisé les modalités financières de son investissement.

* Air France KLM : le calendrier des grèves s'alourdit encore un peu plus chez Air France. L'intersyndicale a annoncé mercredi quatre journées supplémentaires de grève les 17, 18, 23 et 24 avril pour réclamer une hausse de 6% des salaires après une nouvelle rencontre infructueuse avec la direction.

* CNP Assurances: les discussions avec Caixa Seguridade sur les modalités d'un nouvel accord de distribution exclusif au Brésil n'en finissent plus, mais les parties prévoient toujours d'aboutir.

* Ubisoft : l'éditeur a fait savoir hier soir que le cinquième opus de la série Far Cry est celui qui a été vendu le plus rapidement dans l'histoire de la franchise. Sur sa première semaine, le jeu a représenté un chiffre d'affaires de 310 M$, ce que les analystes évaluent à près de 5 millions de copies, dont la moitié en téléchargement.

* bioMérieux : le groupe a racheté Astute Medical, un spécialiste de l'amélioration du diagnostic des patients par l'identification et la validation de biomarqueurs protéiques. Le montant atteint 90 M$ en numéraire.

*Bourbon : la société a convoqué ses porteurs d'obligations perpétuelles subordonnées de dernier rang (TSSDI) à une assemblée générale le 20 avril prochain pour leur demander de reporter d'un an une échéance d'intérêt de 3,87 ME payable le 24 avril, afin de faciliter les négociations en cours sur la dette.

* Cellectis : la levée de fonds annoncée hier a été rondement menée puisque la société a obtenu les 175 M$s escomptés en émettant des ADS, des titres cotés sur le Nasdaq. En cas d'exercice de la clause de surallocation, la manne pourrait monter à 201,25 M$.

* OSE Immunotherapeutics : la biotech a signé avec Boehringer Ingelheim un accord de licence exclusive sur OSE-172, un antagoniste de SIRPa visant les lignées cellulaires myéloïdes. OSE reçoit 15 ME à la signature et est éligible à des paiements d'étapes pouvant totaliser 1,1 MdE, et à un pourcentage sur les ventes.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : Hopscotch, WeAccess, U10, Osmozis, Kerlink, Synergie...

* Analystes :

- Portzamparc passe alléger à conserver sur ECA, en visant 16 euros contre 17,10 euros précédemment.

- Berenberg reste à l'achat sur Iliad, avec un objectif de cours abaissé de 258 à 242 euros.

* En Bref :

- Atari prend 15% de Bayside et se lance dans l'e-sport.

- Airbus Helicopters engrange 125 ME de contrats de maintenance en Amérique Latine.

- Démarrage des opérations d'assemblage de l'usine de cyanuration de Dieu Merci d'Auplata

- Total va forer deux puits en Mauritanie en 2019, après une campagne d'exploration offshore démarrée cette année.

- Wallix et Bertin IT (CNIM) s'associent pour créer une passerelle email hautement sécurisée.

- Oeneo prend le contrôle de la tonnellerie Millet.

- ITS abandonne le négoce.

- GenOway concède à Applied StemCell une licence de distribution.

- Diaxonhit crée eurobio-ingen et affiche ses ambitions.

- Inventiva lance une phase II dans la NASH.

- Eurofins finalise le rachat d'Eichrom.

- Carmat prévoit un marquage CE en 2019.

- Oxatis lance son introduction en bourse.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.